• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

@politique

@politique

Musicien raté, observateur égaré en quête de lucidité. Naïf utopiste à mes heures, j’avoue être bien trop souvent déçu par l’humanité.
Passionné depuis toujours par l’art sous toutes ses formes, notamment par l’association de l’image et du son.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 122 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • @politique @politique 10 octobre 2009 16:47

    @ norbert gabriel

    Excellent article qui surement va encore en révulser plus d’un, surtout ceux qui, détestant regarder certaines réalité en face et sonder leur conscience, préfèrent ne garder du monde qui les entour qu’une vision édulcorée et réductrice.



  • @politique @politique 10 octobre 2009 15:48

    I’m shocking ?

    Je ne défendrais ici en aucun cas ce que j’appelle ’’les atteintes irréparables et les abus destructifs et meurtriers faites aux personnes et notamment sur les mineurs’ mais j’aimerais trouver une façon plus objective, moins conforme et hypocrite d’appréhender certaines réalités humaines. (La vérité n’étant qu’une des multiples interprétations possibles de la réalité).

    Reproduction : Propriété caractéristique des structures vivantes qui consiste à édifier, à toutes les échelles d’observation (macromolécule, cellule, organisme), des structures vivantes identiques ou presque identiques à elles-mêmes.

    Sexualité : Ensemble des phénomènes sexuels ou liés au sexe, que l’on peut observer dans le monde vivant.

    Perversion : Est à l’origine le fait de : détourner de l’orientation de base, de la cause commune ou des logiques naturelles.

    Sodomie : Pratique considérée comme déviante puisque ne menant pas à la reproduction, entourée des tabous liés aux fonctions excrétrices (l’anus étant concerné), surtout dans les civilisations où ces fonctions naturelles sont jugées honteuses, la sodomie est perçue de manière très diverse selon les sociétés et les religions. De nos jours, certains pays criminalisent toujours la sodomie entre adultes consentants, allant même jusqu’à requérir la peine de mort (Un peu moins d’une dizaine de pays encore à ce jour). C’était encore le cas dans certains États des États-Unis jusque dans les années 1950-60, comme le Nevada. D’autres part, ces condamnations restent souvent liées à l’homosexualité.

    Morale : Ensemble de règles de conduite, considérées comme bonnes de façon absolue ou découlant d’une certaine conception de la vie : Obéir à une morale rigide.Science du bien et du mal, théorie des comportements humains, en tant qu’ils sont régis par des principes éthiques.

    La sexualité d’agrément entre adultes consentants serait donc en elle même, une perversions moralement répréhensible ?

    En ce qui concerne les problèmes liés aux différences d’age :

    enfant : Garçon ou fille avant l’adolescence.

    Pédophilie : Attirance sexuelle d’un adulte pour les enfants, filles ou garçons ; relation physique avec un mineur. (En France, la minorité qui, au plan pénal, était auparavant de 15 ans, va désormais jusqu’à 18 ans.)

    Ephébophilie : du grec ancien éphêbos, ’’adolescent’’et philia ’’amour/amitié’’. Perversion dans laquelle un adulte est davantage ou exclusivement attiré par des adolescent. L’éphébophilie se distingue de la pédophilie : c’est l’apparition de la puberté chez la personne désirée qui sert de frontière entre des deux types d’attirance.

    Puberté : Ensemble des modifications morphologiques fonctionnelles et psychologiques caractérisant le passage progressif de l’état d’enfance à celui d’adolescence.

    Adolescence : Période de la vie entre l’enfance et l’âge adulte, pendant laquelle se produit la puberté.

    majorité sexuelle : Age à partir duquel un mineur civil peut entretenir une relation sexuelle avec un adulte sans que cet adulte commette une infraction pénalement réprimée. Au-delà de cette limite, le majeur sexuel ne relève donc plus des lois spécifiques de protection de l’enfance et de lutte contre l’abus sexuel sur mineur, mais d’éventuelles lois réglementant les relations sexuelles entre adultes. Internationalement, la notion la plus employée est celle

    ’’d’âge de consentement’’ On définit l’âge de consentement comme l’âge minimum que doit avoir une personne pour avoir des relations sexuelles de son plein gré. De fait, la majorité sexuelle n’est pas exactement un âge de consentement ; les adultes peuvent être condamnés pour avoir des relations sexuelles avec des personnes n’ayant pas la majorité sexuelle, même si par ailleurs on considère que ces mineurs peuvent consentir à des relations sexuelles : d’une part, parce que les relations entre mineurs sont licites, d’autre part parce que l’atteinte sexuelle sur un mineur non consentant est un acte plus sévèrement puni que s’il est consentant.

    Certains reprochent à la majorité sexuelle d’être définie par un âge fixe, ce qui ne correspond pas à la variété et la continuité qu’on peut observer dans le développement physiologique et la maturité des êtres humains. En fonction de leur histoire personnelle, certains jeunes connaissent une maturité affective et sexuelle très jeune, d’autres pas avant l’âge adulte. La fixation d’une date précise est vecteur de sécurité juridique. En effet, il est possible pour tout un chacun de savoir que les relations sexuelles avec un mineur de 15 ans sont interdites. Comme toute limite donnée par un âge exact, elle a l’inconvénient de fixer une interdiction qui disparaît en un seul jour, alors que l’acquisition de la maturité est progressive. En revanche, il deviendrait très difficile de laisser l’appréciation de la majorité sexuelle à une approche subjective, qui par définition ne serait pas la même selon les individus. D’autre part, une appréciation subjective de la majorité pénale serait contraire au principe de légalité en droit pénal.

    Age de consentement dans le monde :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Age_of_Consent.pn

    Majorité civile ou majorité légale ou encore simplement majorité : Age auquel un individu est juridiquement considéré comme civilement capable et responsable, c’est-à-dire essentiellement l’âge auquel il est capable de s’engager dans les liens d’un contrat ou d’un autre acte juridique (sauf exception). L’âge de la majorité dépend principalement du pays. En effet, il n’y a aucune règle pour accorder ce droit. Par exemple l’âge de la majorité en Argentine est de 21 ans, de 19 ans en Colombie-Britannique, de 21 ans au Mississippi, 20 ans au Japon et au Népal, 16 ans en Ecosse, 21 ans à Singapour, etc...

    L’analyse de ces éléments montre à mon avis toute la complexité de ce sujet.

    Amalgame : Mélange, alliance d’éléments hétérogènes et parfois contraires.

    Puritanisme : Parti, doctrine des puritains. Rigorisme moral excessif.

    Bouc émissaire : désigne en langage courant la personne qui est désignée par un groupe comme devant endosser un comportement social que ce groupe souhaite évacuer. Cette personne est alors exclue du groupe, au sens propre ou figuré, parfois punie, ou condamnée.

    Hérésie : Doctrine, opinion, méthode qui choque les opinions couramment admises. Ce qui heurte la tradition, les us et coutumes ; défi au bon sens, à l’usage établi.

    Bûcher : Le bûcher est une forme de peine de mort qui consiste à brûler un condamné, attaché à un pieu fiché en terre, avec du bois parfois complété de divers combustibles (paille, foin, cadavres de porcs ou de chats, poix). Les corps des hérétiques étaient souvent offerts au Saint-Esprit. Au sens religieux, le bûcher était conçu comme une ’’flamme bénie’’ ayant un aspect purifiant. Selon le Lévitique (20, 13), deux hommes coupables de sodomie devaient être punis de mort, et brûlés comme les autres criminels.

    J’entends aussi souvent parler de castration chimique. Allons donc jusqu’au bout des choses : Partant de la probabilité que des pédophiles et des éphébophiles ne seront jamais incriminés, ou que d’autres pour l’instant innocents, vont sans le savoir encore, passer un jour à l’acte, que chaque garçon peut potentiellement devenir un jour un agresseur, je propose à la communauté internationale d’effectuer, dés le début de la puberté de chaque garçon, une castration systématique du désir après un prélèvement de sa semence. Il pourra alors une fois adulte, procréer légalement, après le consentement de sa communauté. Nous règlerons également ainsi le problème de l’avortement et de la démographie mondiale.

    Je demande également à la communauté politique et scientifique internationale bien pensante, un programme de recherche visant à mettre en oeuvre une détection globale et permanente des fantasmes de chaque individu enfin d’en contrôler les contenus et les accès et d’établir un système de coercition adapté. Enfin le rétablissement de la censure et la destruction définitive de toute oeuvre ayant des contenus contraires à la morale.

    Je voudrais enfin conclure en parlant de la mode.

    Le culte récurrent du jeunisme* martelé dans les médias et la mode ( Mannequin aux physique d’éternelles adolescentes, mode de l’épilation intégrale, concours de ’’mini-miss’’...) n’interpelle que bien peu de monde. Après tout *ne peut il pas, par son omniprésence, avoir une implication dans le développement sexuel de certains individus ou bien n’est ce pas aussi l’expression déguisée de fantasmes bien existants ?

    Le tourisme sexuel à grande échelle n’en est il pas symptomatique ?


    SOURCES : LAROUSSE, WIKIPEDIA, CNRTL.




  • @politique @politique 3 octobre 2009 13:30

    la grande majorité des atteintes sexuelles sur mineurs en période de paix sont perpétuées par des personnes de l’entourage direct, souvent des parents.

    La plupart du temps les mineurs victimes n’osent en parler que bien des années plus tard, une fois adultes.

    Je lis énormément de haine, de colère et de violence entre les lignes de certains intervenants.

    Y a t il donc pour vous des cruautés, des violences et des injustices plus tolérables que d’autres ???

    Penser et croire que les fautes d’autrui sont pire, est alors salutaire et évite de se remettre soi même en cause.

    Vous êtes vous déjà retrouvé au coeur d’un conflit armé ou les civiles tout comme les militaires sont des cibles ? Vous y verrez alors toute la violence et la haine absurdes des hommes s’y déchainer sans limites.

    Quand au sujet qui nous amène ici, j’aimerais vous inviter à regarder ’’Festen’’ un film très difficile de Thomas Vinterberg qui dénonce sans tabous ces déviances sexuelles. Plus éloquent et critique que les facétieux discours.

    Cordialement.



  • @politique @politique 3 octobre 2009 12:35

    @ Candide,

    Je suis entièrement d’accord avec le fait que, ne pas assumer ses fautes est pitoyable, fuir ses erreurs passées l’est tout autant. Etaler tout cela dans les « médias poubelles » ne peut aider personne.
    Je ne regarde plus la tv depuis quelques mois et ne m’en porte pas plus mal. Prêter de l’intérêt au PAF est une contribution à son existence et à celle des innombrables parasites qu’elle entretient.
    Cordialement.



  • @politique @politique 2 octobre 2009 13:25

    Bonjour ou Bonsoir à tous !

    ...La personnalité d’un individu n’est donc qu’un bloc linéaire, immuable, dénué d’aspérité.

    Les bons d’un coté, les mauvais de l’autre ; Un artiste capable de créer de l ’émotion, de l’agrément, du bonheur ne peut donc pas être comme tout un chacun, avoir ses faiblesses, ses failles, ses zones d’ombres. Ces zones d’ombres seront elles forcement des abîmes dans lesquelles il sombrera forcement et à jamais ?

    Comment réparer le malheur passé ?

    De quoi parlons nous ici exactement ?

    Cordialement

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès