• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Popov

Popov

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 19/12/2009
  • Modérateur depuis le 12/11/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 130 291
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 14 13 1
1 mois 3 2 1
5 jours 2 1 1

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Popov Popov 15 novembre 2019 19:05

    @JC_Lavau
    En fait ce que je veux dire, c’est que cela serait bien d’argumenter et de contre- argumenter scientifiquement sur le même fil de discussion sans donner dans les commentaires inadéquats ou non constructifs. on parle de H2O et CO2
    @ doctorix
    Ici, L’absorption relatif du CO2 et de H2O, la saturation, la couverture de H2O par le CO2(=doctorix). Bref, le document en Français relaye aussi par doctorix donne un modele simplifie qui montre que l’effet saturation est valable pour ce qui est transmis en totalité vers l’espace et je pense que c’est comme cela que raisonne Barret sur la totalite de la couche, mais ce document en français (ouf)
    http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/39839
    dit que si on regarde l’effet couche par couche (modèle A N couches) on explique plus finement le rôle joue par le CO2 et H2O (qui est surtout en basses couches) pour rediffuser le rayonnement vers la Terre. Oui, le feed back avec évaporation supplémentaire de H2O est important quand la température augmente étant donné que c’est le principal contributeur du retour du rayonnement. ( Autre RQ : J’ai aussi vu le coup du cochet en bas du fil : on peut considérer que le cheval c’est H2O et le cochet le CO2 ! encore plus simplement le bouton mécanique qui déclenche la lumière au dessus de vous n’envoie pas de rayons électromagnétiques et pourtant il en est le déclencheur.)
    Une des conclusions de l’article cité :
    Nous avons raisonné jusqu’ici à quantité de vapeur d’eau constante. En fait, quand
    la température augmente, la quantité de vapeur d’eau dans l’atmosphère augmente aussi. Il en résulte un comblement partiel de la « fenêtre atmosphérique » et un renforcement de l’effet de serre : il s’agit là d’une rétroaction positive importante. Nous voyons donc que même si l’absorptivité d’une atmosphère est saturée, c’est à-dire même si l’atmosphère absorbe déjà tout le rayonnement émis par la surface terrestre, l’effet de serre peut néanmoins augmenter si la quantité de gaz absorbant augmente. Et nous avons vu que la variation de l’altitude d’émission et l’existence d’un gradient vertical de température jouaient un rôle clef dans le mécanisme de variation de l’effet de
    serre.
    Bien A vous



  • Popov Popov 15 novembre 2019 16:15

    @doctorix
    Attention je pense que Atmosphère sèche ne veut pas dire sans vapeur d’eau(=gaz) mais veut dire sans nuage=eau liquide.
    Le spectre d’absorption reste valable.



  • Popov Popov 15 novembre 2019 16:13

    @JC_Lavau
    Merci d’envoyer des arguments.



  • Popov Popov 14 novembre 2019 23:26

    On part un peu dans le n’apporte quoi parfois chez certains, merci de respecter les autres. Attention au terme « complot » autres arrangements entre grands argentiers car dans un sens ou dans l’autre il y a de l’argent : ne me dites pas que dans le pétrole et dans le gaz il n’y a pas d’argent ou d’intérêts. Merci donc de rester au niveau scientifique et d’essayer de comprendre les phénomènes.



  • Popov Popov 14 novembre 2019 23:04

    @charly10
    Si vous voulez étudier les émissions de CO2 totaux (anthropiques et non anthropiques) et les flux de CO2 entre les réservoirs (oceans etc ... )https://www.ipcc.ch/report/ar5/wg1/ Chapitre 6 p 486
    RQ : 1PgC =10 puissance 15 grammes de carbone pour les unités.
    Je pense que les autres rapports les contiennent aussi bien sur mais la vous avez plus de physique.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. L’art d’être sceptique envers les climato-sceptiques

Publicité



Palmarès

Publicité