• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Quasimodo

Quasimodo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Quasimodo Quasimodo 20 avril 01:21

    @Christian Labrune

    Il est bien fait mention de modifier l’aspect architectural de l’édifice à la fin de l’article, avec des références sur Chagall et Soulages. Je cite l’auteur :

    « Pourquoi faudrait-il refaire à l’identique la flèche qui n’était de toute façon pas d’origine ? Rien ne l’oblige. Cela rappellerait que rien n’est immuable, et que les bâtiments sont comme le reste, toujours en perpétuelle évolution. Et que ce sont justement les catastrophes qui obligent à innover. C’est l’occasion idéale pour créer. Terminons par un mot. Quand des catholiques parlent d’innover pour rebâtir la cathédrale du IIIe millénaire, ils parlent de « renaissance ». Le mot s’entend aussi bien spirituelle que seulement architecturale. Le même nom que celui de la liste LREM aux élections européennes. Probablement une coïncidence en plein week-end de la Résurrection… »

    C’est écrit noir sur blanc.

    Par ailleurs, Emmanuel Macron a exprimé sa volonté de lancer un concours international d’architectes pour la reconstruction (de la flèche entre autres), ce qui veut dire ajout d’éléments contemporains sur l’édifice.

    Conséquence prévisible : une privatisation du droit à l’image du monument au bénéfice de l’architecte sélectionné. Vous n’aurez plus le droit de publier une seule image de la cathédrale dans un livre sans l’accord préalable de l’architecte, et vous devrez verser des royalties pour toutes utilisations.

    Pour information, c’est déjà le cas au Louvre : vous n’avez pas le droit de publier sur wikimedia.org une seule image de la pyramide du Louvre, au titre du droit d’auteur. Ce sera pareil sur une Notre-Dame, avec privatisation de son droit à l’image. C’est inadmissible.

    Après la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP), Macron nous prépare en catimini la privatisation du droit à l’image de Notre Dame de Paris. Consternant de bêtises ! Ma pauvre Esméralda bien aimée et Victor Hugo lui-même s’en retourneraient dans leurs tombes, s’ils apprenaient cette bien triste nouvelle.....

    Lisez également l’article suivant :
    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/notre-dame-des-politiques-appellent-macron-a-ne-pas-defigurer-la-cathedrale_2073757.html



  • Quasimodo Quasimodo 19 avril 22:01

    Bonjour Monsieur Sylvain Rakotoarison,

    J’ai lu votre billet dans lequel vous défendez l’idée de faire reconstruire Notre Dame de Paris dans une architecture différente et contemporaine. Je pense que c’est une très grave erreur, et je vais vous expliquer pourquoi.

    L’architecte vainqueur du concours, sera PROPRIÉTAIRE du droit moral sur son oeuvre. Autrement dit, toute exploitation d’une photographie de la nouvelle cathédrale nécessitera son ACCORD, ainsi qu’une REMUNERATION pour droit d’auteur. Il ne sera plus possible d’éditer une carte postale ou simplement une photo de Notre Dame de Paris sur Wikipedia sans accord et sans paiement de ROYALTIES à cet individu.

    Autrement dit, ce que vous proposez c’est la PRIVATISATION pure et simple du droit moral sur la cathédrale au profit d’un seul individu : l’architecte. Est-ce acceptable selon vous ? Certainement pas ! Cette privatisation d’un lieu public du patrimoine mondial de l’UNESCO est inadmissible.

    La cathédrale doit être reconstruite à l’identique pour éviter toute appropriation du droit moral de ce haut lieu du patrimoine mondial. Le seul débat possible est pour la charpente (non visible) : l’utilisation d’une structure métallique ne serait-elle préférable au chêne, et ceci pour éviter tout risque d’un autre incendie ? Peut-être...







Palmarès