• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Regine M

Regine M

Jeune maman, je suis devenue une jeune grand-mère, assez tôt pour rire de bonheur sans me vexer... Femme de pianiste (jazz, acid-jazz, jazz-fusion), dans ce monde assez élitiste, j'ai trouvé mon chemin, loin (pas si loin) de mon compagnon : un peu geek, passionnée de Mathématique et d'Histoire, j'utilise la toile pour mon métier (je tape des lignes de codes) et comme moyen d'échange. J' ai juste un fil directeur enseigné par feu mon papa : un mouvement (vecteur) nécessite toujours (et au moins) 2 points : l'initial et le virtuel (Le vrai et le rêve, ou vice-versa, ou ce que vous voulez). Je trace mes lignes ... en variant les couleurs de mon crayon, sans jamais m'ennuyer, les yeux brillants devant les chemins à parcourir et à explorer.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 85 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Regine M Regine M 11 juin 2007 23:41

    Hors le fait qu’il ai bu de son plein gré ou à l’insu de son plein gré -> il était avec Poutine qui n’est pas un personnage anodin ! Qu’est-ce qu’il a bien pu lui raconter, qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je n’arrive pas à me détacher de l’idée qu’il était sérieusement perturbé (alcool ou non). Ce n’est pas le départ de Cécilia qui l’a mit dans cet état quand même (il doit s’être fait une raison depuis le temps) ?. Il ne faut pas oublier que c’était sa « grande » première intervention internationale ... l’incident est repris dans plusieurs médias étranger et nous (les français) n’en sortons pas grandi, par contre, ici, en France, c’est un « black-out » quasi total ...



  • Regine M Regine M 11 juin 2007 21:57

    Le contexte peut expliquer le recul général de la gauche en Europe, où finalement les formations de gauche :

    1) sont incapables de défendre l’emploi et les droits sociaux acquis des prolétaires autochtones.

    Vrai : les privatisations (ou leur préparations) ; l’aveu de leur impuissance « Villevorde » sous Jospin) ... il y a tant à développer là dessus.

    2) délaissent en conséquence les prolétaires autochtones pour ne s’occuper que de ceux du tiers monde.

    Les deux sont liées dans un monde « globalisé », non ? Mais vous avez sans doute raison : comment faire évoluer les deux points (local/national et mondial), surtout qu’ils avouent (voir affirmation 1) leur impuissance. C’est pour moi, à tort ou à raison, le véritable noeud du problème.

    3) diabolise la droite nationaliste pour sympathiser avec les pires extrémistes (cf Bové-Ramadan).

    La remarque est juste ... pour le PS comme pour UMP !

    4) ne propose pour régler la pollution qu’une taxe payable par le prolétaire (sic).

    Ce « sic » m’interpelle : De Delanoe à Juppé en passant par tous nos défenseurs de l’environnement (Hulot y compris) , je n’ai vu personne s’attaquer aux vraies causes de la dégradation de notre environnement : à part certains « extrémistes » (et encore ...). C’est tout notre système de société qui devrait être mis en cause : mode de consommation et surtout la promotion de ce système via la pub et les modes de vie encouragés .

    5), 6), 7) 8) ce n’est malheureusement pas l’apanage du PS : c’est la ligne suivie par tous les partis majoritaires qui veulent garder leur « représentativité » électorale.

    Je ne sais pas où on va. Je n’ai pas ni la culture, ni la capacité mentale, ni le temps de tout analyser (même si vous m’aidez tous à débroussailler). Tout ce que je ressens, d’une façon « animale », c’est qu’on est dans une phase « critique » où nos habitudes vont être bouleversées et nos convictions malmenées. Il n’y a qu’une chose qui me chagrine (le mot est faible) c’est le nombre de victimes qu’il faudra atteindre avant de pouvoir réagir collectivement.



  • Regine M Regine M 9 juin 2007 02:41

    Pornographie et politique ...

    J’ai appris il y a quelque temps (pas de lien : il s’agit d’un truc entendu par hasard à la radio sur France-info, avec M. Serre,) une bien jolie histoire sur la prostitution et l’étymologie du mot « marque » (publicitaire) ... Je n’ai pas eu le temps ni le loisir de vérifier, mais l’histoire est si belle que je n’hésite pas à vous la raconter :

    Les prostitué(e)s du temps jadis (antiquité romaine) avaient trouvé un bon moyen d’attirer le chaland sans se faire trop remarquer. Elles(ils) gravaient sur la semelle de leur chaussures, leurs initiales ou un signe représentatifs pour que leur clients puissent les suivre à la trace, dans la poussière des chemins.

    Marche ... marque ... des traces de semelles aux logos publicitaires ... puis aux « tongs » estivales d’un certain ex-candidat à la présidentielle (été 2006), il n’y a ... qu’un pas.

    L’histoire est jolie . Je n’ai pas pu résister même si elle est un peu HS ... mais pas tant que ça : la morale suit parfois d’étranges traces ...



  • Regine M Regine M 22 mai 2007 23:52

    Totalement d’accord.

    Mais, j’ajouterai ...

    Pour l’électeur lambda, ou l’encarté de base, il y avait une grande différence d’idéologie entre la droite et la gauche : les premiers jouaient sur un « darwinisme » social bien réel, les seconds sur une nécessaire « coopération » sociale toute aussi réelle. Ceci est bien-sûr très (trop) schématisé.

    Nous assistons là à un brouillage des cartes perturbant pour le commun des mortels : Mr Hirsh inclus dans un gouvernement très « dextre » ; l’ex-UDF, traditionnellement inféodée à une droite libérale se « gauchisant ? » quelque peu à travers un MODEM rebelle mais suffisamment représentatif pour 18% des électeurs ; Kouchner, le french doctor (celui des sacs de riz pour l’Afrique) se « compromettant » dans un gouvernement semblant assez loin des idées de solidarités inter-ethnies ... et tout cela dans un contexte social assez tendu.

    L’excommunion de B. Krouchner semble une tentative de clarification de la part du PS, bousculé à juste titre par l’« ouverture » de ce nouveau gouvernement et sommé par lui (et malgré lui) de prendre réellement position. F. Hollande, pas vraiment adoubée par sa base, l’UMP refusant le choix de son président par leur propres adhérents, cela n’aidera pas à un consensus ...

    F. Mitterrand (2ème mandature) et J. Chirac ont eu des politiques sociales et internationales assez proches. Beaucoup de gens de droite traitaient Mr Chirac de « gauchiste » et beaucoup de gens de gauche trouvaient Mr Mitterrand trop à droite. Cela à peut-être même été semé dès la fameuse phrase de VGE : « La gauche n’a pas le monopole du coeur ... »

    Ces deux éminents personnages sont à présent « HS » (pardon pour le terme !), mais le brouillage initié est arrivé à un nouveau stade à travers une vision électoraliste à très court terme (élections du 17 juin). Je ne sais pas si cette « ouverture » survivra à cette date. Un échec peut favoriser un mouvement de rejet ... qui à mon grand regret est déjà bien amorcé : celui des votes extrèmes ... j’aimerai tant me tromper.



  • Regine M Regine M 22 mai 2007 21:16

    Pardon, Jak, je me suis trompée de bouton : j’ai voté « non » à votre commentaire, alors que je pensais « oui » en riant de bon coeur...

    Je me demande quel aurait été le taux d’abstention au premier tour avec une telle candidate (1%, 2% ?) !!!

    Après tout, cette jolie Cindy n’est pas plus « surfaite » que nos ex-candidats aux discours aussi racoleurs que ses appats !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès