• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Rémi FRITSCH

Rémi FRITSCH

Ancien volontaire expatrié pour MSF en Somalie et en Afghanistan, aujourd’hui marié et père de famille, je reste solidaire de causes humanitaires.
J’ai reçu un choc indescriptible le 16 juin 2005 en visionnant le reportage de Grégoire DENIAU : « Guerre Secrète au Laos », diffusé dans un grand magazine d’information sur une chaîne publique.
Bouleversé et révolté en apprenant la traque et l’extermination des survivants HMONG, et autres ehtnies qui partagent leur sort, piègés et encerclés au nord du LAOS, j’ai décidé de réagir, en tant qu’être humain et citoyen Français, face à ce cas gravissime de NON ASSISTANCE A POPULATION EN DANGER et à ces CRIMES CONTRE L’HUMANITE.
Au yeux des dirigeants du Laos, les survivants HMONG et leurs familles, sont coupables... d’être les descendants de ces « montagnards méos » qui ont été les alliés des Français puis des Américains durant les guerres d’Indochine et du Vietnam.
Loin de toute polémique partisane, ma préoccupation est : l’ URGENCE HUMANITAIRE.
N’attendons pas qu’ils soient tous morts pour faire, à posteriori, notre devoir de mémoire ! NE LES OUBLIONS PAS UNE SECONDE FOIS.

Tableau de bord

  • Premier article le 12/04/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 7 31
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Rémi FRITSCH 24 avril 2006 14:37

    Si , justement, « on » et « je » peuvent lui reprocher, et ce, « sans attendre » les résultats de 2007.

    Aussi longtemps que dans ce pays existera, tant bien que mal, la liberté d’expression, je pourrai reprocher à qui je veux de ne pas exercer son droit de vote...

    Après, il sera trop tard, il (l’auteur de l’article) ne pourra plus exprimer son mécontentement ni grand chose sans avoir sa carte du parti au pouvoir, là, pour le coup, il aura le devoir de la fermer.

    Jouer les incendiaires pour crier « au feu » ensuite, c’est, en démocrratie, potentiellement reprochable, car stérile et suicidaire de mon point de vue.



  • Rémi FRITSCH 24 avril 2006 12:28

    Dommage, « s’intéresser au monde qui vous entoure » et déclarer « ne pas vouloir aller voter » est, de mon humble point de vue, incompatible, extrêmement dangereux, et saborde au final la crédibilité de votre article.

    Sans compter le peu de cas que vous faîtes de celles et ceux qui ont sacrifié leur vie pour que nous puissions voter et vivre libres.

    Vous semblez ne pas être conscient du privilège immense qu’est le fait de pouvoir déposer votre bulletin dans une urne.

    Allez voir le monde qui vous entoure, pas besoin d’aller loin : sortez juste de France et d’Europe : vous pourrez compter les (vraies) démocraties sur les doigts de votre main...

    En n’allant pas voter, vous donnez votre voix aux ennemis de la démocratie (de droite ou de gauche, peu importe, là n’est pas mon propos) et plus de poids aux votes de ceux que vous semblez dénoncer dans votre article.

    C’est votre choix le plus strict de laisser l’opportunité à un leader d’un groupe, en temps normal minoritaire, arriver au deuxième tour de l’élection présidentielle, mais ne venez pas vous plaindre en 2007 si les choses ne tournent pas comme vous le souhaiteriez.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité