• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Robert Bibeau

Robert Bibeau

Canadien vivant à Montréal.
Ex-formateur en perfectionnement des adultes
Enseignant d'économie et d'histoire au secondaire (Québec-Canada)
Journaliste et analyste en économie politique.
bibeau.robert@videotron.ca

Tableau de bord

  • Premier article le 10/01/2011
  • Modérateur depuis le 08/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 312 1523 7516
1 mois 6 59 177
5 jours 1 9 20
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 24 16 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Robert Bibeau Robert Bibeau 5 septembre 18:45

    @ tOUS 


    Je ne puis m’empêcher de saisir au vol cette parfaite manifestation de dogmatisme sectaire.

    La question est posée de savoir ce qu’es le capitalisme d’État.Normalement un chercheur regarderait le capitalisme en fonctionnement et le rôle de l’État sous le capitalisme et sous le « socialisme » et en arriverait à des conclusions = C’EST PAREIL OU C’EST DIFFÈRENT ET EN QUOI EST DIFFÉRENT... À PARTIR DES OBSERVATIONS FAITES.

    Le ML brandit aussitôt une citation de Lénine et sans se demander si la réalité correpond à ce que Lénine a écrit ou non le ML sait que la réalité DOIT entre dans la définition de Lénine et non l’inverse."

    Je cite : « …le capitalisme d’État dans une société où le pouvoir appartient au capital, et le capitalisme d’État dans l’État prolétarien, sont deux notions différentes. Dans la société capitaliste, le capitalisme d’État est reconnu par l’État qui le contrôle dans l’intérêt de la bourgeoisie et contre le prolétariat. Dans l’État prolétarien, la même chose se fait au profit de la classe ouvrière pour lui permettre de résister à la bourgeoisie encore puissante et de lutter contre elle. » 

    Ce texte - ci-haut- serait de Lénine si j’ai bien compris !!!

    Anerie totale à moins d’accepter - c’est important de bien retenir ceci - à moins d’accepter que le SOCIALISME EST une variante du mode de production capitaliste - à cette condition la phrase de Lénine a du sens car elle dit que capitalisme d’État (bourgeois) et capitalisme d’État (socialiste PSEUDO prolétarien) sont équivalent, ce qui est EXACT. 

    La réalité concrète de l’URSS nous enseigne qu’avec ce type de capitalisme d’État dans l’État soi-disant sous dictature du prolétariat on mène la société directement de Staline à à Poutine et au capitalisme d’État - donc on passe du capitalisme d’État bourgeois-d’oligarchie totalitaire - au capitalisme d’État bourgeois libéral.

    Prouvez-moi que la Russie n’est pas un pays capitaliste ??? 

    Le mode de production socialiste n’existe pas - après le mode de production capitaliste on passe au mode de production prolétarien-communiste sans mode de production de transition ou la bourgeoisie n’existe plus car elle a perdu sa base économique (elle ne conserve rien des moyens de production et d’échanges) où le capitalisme d’État est éradiqué en même temps que l’État est éliminé remplacé par LA DICTATURE DU PROLÉTARIAT  QUI N’EST PAS UN ÉTAT.


  • Robert Bibeau Robert Bibeau 5 septembre 14:25

    @CN46400

    Je te conseil cher CN de bien lire ma réponse à Luniterre.


    J’y décrit ce qu’est l’impérialisme moderne sous le mode de production capitaliste. La définition que tu esquisse dans ton post RÉSUMÉ ICI 

    « Les principaux impérialismes entretiennent des équipement militaires hors de leurs territoire national, ils captent par la force, ou la corruption, une partie des richesses des contrées qui sont dominées politiquement, et économiquement. Ce sont, essentiellement, les USA, la France et la GB. » 

    CETTE définition (politique et militaire) finalement retenue par les bolcheviques, Boukharine, Lénine et la IIIe Internationale est incorrecte - fausse et contredit même celle que Lénine avait donné dans son livre (qui ciblait correctement l’aspect économique déterminant de l’impérialisme).

    Un exemple dans ton laius tu parle de « capter » une partie des richesses par la force militaire la corruption ou autrement... Ce sont les méthodes de l’époque de l’impérialisme de l’époque colonial (capitalisme commercial puis industriel classique - libéral ou étatique) même de l’époque féodale où une puissance devait être PHYSIQUEMENT - MILITAIREMENT PRÉSENTE pour « capter » comme tu l’écris la plus-value ou la richesse (minerais, produits agricoles etc.)

    Sous l’impérialisme moderne actuel ce « captage » ne nécessite pas la présence militaire - l’occupation physique - mais FINANCIER - MONÉTAIRE - 

    Ainsi le Costa Rica n’est pas occupé militairement - ce pays n’a même pas d’armée nationale mais tous comprennent que ses bananes (produits) et la plus-value des travailleurs agricoles (la valeur de ces produits chargés de plus-value) sont captés à travers l’impérialisme financier par les multinationales agricoles ayant jadis les head office aux USA alors qu’aujourd’hui leur head office est immatériel = une boite postale aux iles Caimans pour transférer les profits, une maison comptable à Londres, un bureau des ventes aux USA, un bureau des achats à Panama, un head office en Suisse et des actionnaires partout dans le monde 

    C’est cela la financiarisation - à l’époque du capitalisme stade impérialiste 

    L’aspect militaire n’est que le reflet en troisième instance de cet écheveau économique d’abord et politique (en deuxième instance) complexe et mondial ( smiley)




  • Robert Bibeau Robert Bibeau 5 septembre 13:34

    @Luniterre

    1) Je ne désespère pas de finir par te faire comprendre. L’URSS n’était pas UN IMPÉRIALISME pas plus que la FRANCE n’est UN IMPÉRIALISME ou les USA ne sont UN IMPÉRIALISME.

    C’est comme si tu disais que l’Allemagne est un CAPITALISME ET le Japon est un capitalisme.

    2) Tous ces pays et tous les autres sur terre (tous les autres sans aucune exception) sont des pays capitalistes = tous = et comme le système capitaliste a atteint son stade d’évolution IMPÉRIALISTE TOUS les pays vivants sous le mode de production capitaliste sont au stade impérialiste. (Ils n’ont pas tous la même puissance économique et donc militaire cependant) un peu comme un enfant et un adulte = ils font partie du genre humain mais ils n’ont pas la même force ni le même rôle.

    Un peu comme un corps humain atteint du cancer généralisé – on ne dira pas le coeur est un cancer et le cerveau est un autre cancer et l’estomac est un cancer, NON, on dira le cancer est généralisé dans tout ce corps mais le cancer qui progresse partout ne fait que commencer à s’implanter dans le cerveau. Nous chirurgiens estimons que d’ici quelques mois le cerveau sera devenu non fonctionnel = rien ne pouvant stopper la progression de la maladie.

    3) Voyons cet extrait maintenant. Tu écris « Comment aurait elle donc pu éviter de s’intégrer à cette économie impérialiste déjà mondialisée, comment aurait elle pu ne pas « réussir à se financiariser », si telle avait été réellement sa volonté, et alors que d’autres nations, aux moyens beaucoup plus modestes, à l’époque, comme la Chine, à partir de 1972, l’ont réussi en quelques années, et même en quelques mois, dans le principe de fonctionnement de leur économie, si l’on creuse un peu, au niveau financier, précisément ! »

    Tu as raison la CHINE a réussit sa transformation = son évolution = sans renversement du PARTI COMMUNISTE CHINOIS et elle est passée d’une économie = MODE DE PRODUCTION CAPITALISTE D’ÉTAT INDUSTRIEL au stade du capitalisme financier libéral IMPÉRIALISTE (JE N’AI PAS ÉCRIT QUE LA CHINE ÉTAIT DEVENU UN IMPÉRIALISME) j’ai écrit qu’elle s’est intégrée au stade IMPÉRIALISTE du mode de production capitaliste systémique mondialisée quand DENG TSIAO PING a déclaré « ENRICHISSEZ-VOUS », signifiant aux cadres et apparatchiks du pouvoir qu’ils pouvaient acquérir personnellement – privément – des richesses – du capital – le placer – le valoriser – faire produire de la plus-value, s’en emparer – placer ces capitaux privés à la bourse de Shanghai – brancher sur les autres bourses du monde – il a créer des zones d’exploitations industrielles spéciales où les cadres du PCC placaient leurs capitaux librement – Il ont absorbés HONG KONG et sa bourse en lui laissant toute liberté financière si bien que HONG KONG est devenu une bourse capitaliste (au stade impérialiste) où capitaux occidentaux et chinois se mêlaient – s’échangeaient – SE trafiquaient VOILÀ CE QUE ÇA SIGNIFIE = FINANCIARISER UNE ÉCONOMIE au stade impérialiste de développement de la maladie capitaliste.

    4) NON l’économie soviétique = il est vrai grande puissance industrielle capitaliste (comme à l’époque du développement industriel britannique avant son passage au stade impérialiste de développement économique systémique) N’A pas su se FINANCIARISER ET S’INTÉGRER VIGOUREUSEMENT À L’ÉCONOMIE IMPÉRIALISTE MONDIALE – se contentant de faire un peu de commerce avec le monde du capitalisme financier et gardant les pays de sa zone d’influence (INDUSTRIELLE – COMMERCIALE) en grande partie (mais pas totalement) à l’écart du reste du monde capitaliste – au stade impérialiste. PAS TOTALEMENT C’EST À RETENIR.

    5) Deux conséquences ou deux exemples économiques de ce « mur » économique entre les deux systèmes (capitalisme industriel d’État versus capitalisme financier libéral) Le véritable mur bine plus important que le mur de Berlin ou le rideau de fer politique – les barrières tarifaires et commerciales.

    a) Le crédit – les économies capitalistes libérales après la Grande Dépression de 1929 ont développé une parade = le CRÉDIT – LA MONNAIE VIRTUELLE = LE CAPITAL FINANCIER DÉCUPLÉ. Aujourd’hui, à la bourse, il se brasse chaque jour 100 fois la valeur totale de la production industrielle mondiale – le capital financier c’est cela = des valeurs bidons = des actifs virtuels = chiffres comptables = qui s’échange auxquels correspondent du CRÉDIT = de la monnaie de singe =qui fait tourner le capital à vide jusqu’au prochain grand crash boursier. La Chine via ses bourses est totalement intégrée à ces activités mondialisées. La Russie ne s’est joint à ces activités que sous ELTSINE je crois… Avant c’était le vieux capital industriel et commercial productif qui circulait entre l,URSS et ses pays satellites.

    b) PRODUCTIVITÉ et INNOVATION. Pour survivre face à ses concurrents le capitaliste doit innover afin de hausser la productivité de ses moyens de production. Sous le capitalisme traditionnel (pré-impérialiste) le champ = la zone = de concurrence est l’ÉTAT national et les frontières nationales, et secondairement les pays faisant échanges avec le pays en vertu de traités spécifiques. Au stade impérialiste du capitalisme la zone d’échange et donc de concurrence – est le monde, sinon directement via le commerce multilatéral, indirectement via la circulation du capital financier d’une bourse aux autres. Ainsi, dans ce monde impérialiste le capital productif français est en concurrence (de productivité) avec le capital Indien, indonésien, chinois, et russe et VICE VERSA… C’EST CELA L’IMPÉRIALISME. À CE JEU D’INNOVATION ET DE HAUSSE DE PRODUCTIVITÉ DU CAPITAL (moyens de production) l’économie soviétique tel qu’exporté dans les pays satellites n’était pas concurrentielle car elle n’exploitait pas suffisamment sa force de travail.

    ET oui, le capitalisme étatique soviétique s’est effondré parce qu’il n’a pas su s’adapté suffisamment – totalement – complètement à l’évolution du capitalisme traditionnel – industriel – au capitalisme – vers son stade impérialiste C’EST-À-DIRE qu’il n’y est pas parvenu sans un CHOC évolutif majeur – l’éclatement de la structure étatique soviétique. L’ÉTAT poutinien constitue la réponse politique adaptative à la nouvelle réalité économique dans laquelle est plongée l’économie russe et de ses satellites dont certains en ont profité pour s’accrocher à un autre convoi mais toujours dans la même direction.
    CONCLUSION l’économie russe a évolué du capitalisme étatique industriel classique au capitalisme au stade impérialiste mais au prix d’un traumatisme politique important qui a entrainé l’implosion de sa structure étatique – rien de très grave pour le prolétariat russe qui se retrouve sous la botte de la même bourgeoisie mais affublée de titres différents voilà la conclusion de la GUERRE FROIDE (! !?…)

    Merci de ton intervention courageuses Luniterre

    Robert Bibeau http:www.les7duquebec.com



  • Robert Bibeau Robert Bibeau 5 septembre 13:33

    @bob14


    Excellente réponse Bob et tu aurais pu ajouter que la compagnie FRIGIDAIRE A FAIT DE CETTE INVENTION UN APPAREIL MÉNAGER ( smiley




  • Robert Bibeau Robert Bibeau 4 septembre 23:16

    @Luniterre

    Une simple question dont j’aimerais la réponse beaucoup plus courte que le texte QUE SIGNIFIE CES TERMES ???

    >>>Élaboration démocratique du programme de la phase de transition ????

    >>>par l’action des communistes au sein des masses ???? 

    pRATIQUEMENT ??

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès