• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Robert Lavigue

Robert Lavigue

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3169 0
1 mois 0 61 0
5 jours 0 18 0

Derniers commentaires



  • Robert Lavigue Robert Lavigue 21 février 18:50

    @Shawford

    Mais le Grand Pimp est à sa place. Il relève les parcmètres ! Il est chez lui. Il fait ce qu’il veut. T’as vu comme l’Épave a été lourdée quand elle n’a plus été rentable ?

    Prochaine étape, pour compenser la baisse de fréquentation, parce qu’un auteur qui bloque, c’est un auteur qui a moins de lecteurs. Il fera payer les auteurs pour être publiés.
    A la Nabum... Il dira que c’est gratuit après versement d’une contribution volontaire.

    Y’aura toujours un Shaword pour expliquer que c’est citoyen !



  • Robert Lavigue Robert Lavigue 21 février 18:25

    @Shawford

    Mais oui Shawford, ta leçon est bien apprise. Sauf que... Sauf que...

    La politique éditoriale d’agoravox n’a pas changé !
    https://www.agoravox.fr/qui-sommes-nous/article/politique-editoriale-60

    Un hébergeur, c’est une boite comme Youtube, Facebook, Twitter, blogger, etc. Un éditeur, c’est une boîte comme Agoravox.

    Chez les uns, il n’y a aucun contrôle à priori sur ce qui est publié. Ils suppriment à postériori ce qui est contraire à leurs CGU. Mais, c’est coûteux, ça demande d’être réactif et ça ne permet pas de protéger les margoulins.
    Chez Carlo. Ça se passe à la bonne franquette entre comparses bénévoles qui peuvent vendre leur soupe en contrepartie !
    Que les larbins soient bénévoles ne change rien à l’affaire. Sélection des articles = éditeur

    Les extraits que j’ai cité, n’ont rien à voir avec le droit d’auteur. Agoravox prétendait qu’il était un simple hébergeur. Le juge lui a rappelé la réalité.

    PS : il n’y a aucune honte à être un éditeur... Bien au contraire...



  • Robert Lavigue Robert Lavigue 21 février 17:51

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

    C’est bizarre... Dans votre message de 17h18 vous parlez dans le vide...
    Aurait-on encore manqué de respect au Premier Contributeur de ce site ?



  • Robert Lavigue Robert Lavigue 21 février 17:28

    @Shawford

    j’ai pas été mauvais, mine de rien, hein : pile poil

    Eh oui Shawford, en bon larbin citoyen, tu répètes ce que l’on te dit de dire...
    Pourtant, les choses sont claires depuis pas mal de temps.

    Quoi qu’en dise ton patron, Agoravox n’est pas un hébergeur !
    https://www.legalis.net/jurisprudences/tribunal-de-grande-instance-de-paris-3eme-chambre-2eme-section-jugement-du-12-octobre-2012/

    Je cite :
    Cependant, selon les constatations effectuées par voie d’huissier 19 avril 2011 sur le site www.agoravox.fr, ce dernier comporte une page intitulée “politique éditoriale” qui expose le processus qui préside à la publication d’un article. Il apparaît notamment que la publication des articles proposés par les utilisateurs est subordonnée au passage d’un premier filtre constitué par le vote, explicité par un petit commentaire, en faveur ou non de la publication, par les “modérateurs” qui sont des rédacteurs bénévoles ayant publié au moins quatre articles sur le site et qui forment le comité de rédaction, puis d’un deuxième filtre assumé par l’équipe d’Agoravox qui, “pour des raisons évidentes de responsabilité juridique…, finalise ou non la publication de l’article” après avoir synthétisé les commentaires des modérateurs, contrôlé le quorum des votes et vérifié également “que les votes respectent le cadre de la politique éditoriale”.

    II résulte de cette présentation du fonctionnement du site, qui n’est pas contestée par la défenderesse, que la Fondation Agoravox ne se limite pas à fournir un service technique de stockage des articles émanant de tiers en vue de leur mise en ligne à disposition du public, ce qui la cantonnerait à une fonction d’hébergeur, mais qu’elle procède à des opérations de sélection des articles après un examen détaillé de leur contenu d’une part par des bénévoles, eux-mêmes sélectionnés en fonction de critères fixés par le gérant du site, et d’autre part par des membres de l’équipe du site qui veillent notamment à la légalité des contenus et au respect d’une politique éditoriale. L’objectif et les modalités de cette intervention confèrent dès lors à la Fondation Agoravox la qualité d’éditeur dont la responsabilité relève du droit commun.



  • Robert Lavigue Robert Lavigue 21 février 17:17

    @McGurk

    Or, si vous ne l’avez pas remarqué, on tolère sciemment des auteurs d’une violence inouïe dans leurs propos (Fortin, Verdi), qui eux se foutent totalement de la charte et encore plus de la »liberté d’expression« .

    Le site ne les tolère pas. Le site les promeut ! On ne touche pas aux margoulins de la tête de gondole citoyenne...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès