• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

romG

romG

Marin et voyageur, j’ai récemment posé mes valises dans notre belle capitale après avoir pas mal vogué.
Particulièrement touché par les problématiques écologiques, sociales et économiques, j’essaie de porter sur le monde qui nous entoure un regard critique avec une approche "développement durable". Si le fond est idéologique, je m’attache à garder une approche scientifique, pragmatique, mais surtout systémique.
Je suis par ailleurs président d’une association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) que j’ai créée dans le 14e, membres actifs d’associations (éco-construction, jardins partagés) et sociétaire/correspondant local d’ENERCOOP.

Tableau de bord

  • Premier article le 12/06/2006
  • Modérateur depuis le 16/06/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 187 190
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 43 32 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • romG romG 18 juillet 2006 13:35

    Attendez Jako, les commentaires arrivent. Ceci dit, l’article est tellement clair, convaincant, pour ne pas dire percutant qu’il se passerait presque de commentaires.

    Je rajoute un aliment à l’assiette : la tomate néerlandaise, en toute saison et qui ne doit d’exister que grâce aux réserves de gaz naturel du plat pays et aux serres chauffées.

    Seule solution : intégrer tous les « frais cachés », à commencer par les impacts environnementaux, mais aussi économiques et sociaux.

    Quand la publicité aura fini de nous ronger le cerveau, nous commprendrons peut-être enfin que nous avons un pouvoir politique énorme, celui de la CONSOM’ACTION.

    Cordialement.



  • romG romG 18 juillet 2006 13:25

    Le Marsu a malheureusement raison : rien ne pourra les arrêter. Le déroulement des opérations est par ailleurs trop bien cadencé pour qu’il s’agisse uniquement d’une opération de sauvetage. A croire que l’exemple du patron américain aura servi de modèle ...

    Il ne nous reste plus qu’à enregistrer les exactions, à récolter les preuves de l’infâmie et à exiger de nos gouvernants qu’ils agissent selon les lois du droit international, qu’ils portent plainte et exigent la mise en place d’un tribual international devant lequel seront traduits tous les responsables de ce bain de sang, de ce crime contre l’Humanité perpétré dans une impunité qui ne peut être que temporaire.

    Ne pas le faire serait donner raison à tous les terroristes du monde, et aussi aux états opresseurs.



  • romG romG 18 juillet 2006 09:35

    Il est vrai que lorsque l’on voit l’aréopage de libéraux convaincus (et autres convertis tels Nicole Notat ou Pascal Lamy) qui ont participé à ce travail, on en comprend mieux les conclusions.

    Pour ma part, un roman qui se conclue par des phrases du genre « Faire vraiment le choix de la cohésion sociale, c’est-à-dire accepter de concentrer les moyens beaucoup plus qu’aujourd’hui sur les situations et les risques jugés essentiels », cela ne me servirait qu’à trouver rapidement le sommeil. Quoique les solutions imaginées par des Christian Blanc ou Michel Camdessus risquent fort de nous donner des cauchemars ...



  • romG romG 17 juillet 2006 16:20

    Je m’inquiète à la lecture de ces voeux appelant « un candidat sans idéologie » ? Souhaitez vous donc un simple gestionnaire, à qui l’on fixerait quelques objectifs assortis d’un beau tableau de bord dont les indicateurs seront tous au vert ?

    L’acte politique est avant tout un engagement, et il ne peut y avoir d’engagement sans idéologie ...



  • romG romG 17 juillet 2006 16:16

    J’ai l’impression que Mr de Closets invoque une Angela Merkel à la française, ce qui est hors de propos actuellement tant la droite et la gauche ont (ou semble avoir) pris des voies enfin bien différentes.

    Et je suis entièrement d’accord avec jcm sur le détournement qui est fait vis-à-vis des véritables questions, critiques, qui appellent très rapidement des actions énergiques. Le véritable candidat providentiel sera celui qui nous proposera enfin un modèle de société compatible avec un développement soutenable, respectueux des citoyens et de l’environnement ! Pas un modèle obnubilé par l’économie de marché, les 35 heures ou les dépenses de l’Etat. Nous voulons des réponses aux propositions du groupe facteur 4 et aux récents rapports du sénat ; nous voulons des projets pour relancer l’Europe autour de thèmes unificateurs (énergie, environnement) ; nous voulons des réponses aux inquitéudes des français sur l’avenir de leurs enfants.

    « Nous n’héritons pas la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants » (Antoine de Saint Exupéry).

    Cordialement.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité