• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sacado

Informaticien, intéressé par tout ce qui touche l’actualité, la politique, la philosophie, la musique, ...

Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 92 63
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • sacado 28 février 2009 14:45

    Tout à fati d’accord avec Actias. Un kg de viande de boeuf, c’est (entre autres) près de 20 000 litres d’eau ! Alors, attention en tirant la chasse d’eau, prenez des douches et fermez bien le robinet en vous lavant les dents hein :)

    Les problèmes liés à la consommation d’eau potable dans les toilettes, machines à laver et autres sont réels, et les solutions que vous proposez sont une piste intéressante (quoique je n’ai pas compris certains problèmes d’intendance, du style comment on fait pour passer le dimanche, dès lors qu’on a fini le dernier bidon d’eau potable la veille au soir) mais c’est une goutte d’eau (sic) par rapport aux problèmes posés par l’élevage... A mon avis, c’est par là qu’il faut d’abord prendre le problème.



  • sacado 17 février 2009 11:29

    Moralité : pour faire baisser le chômage, virez les fonctionnaires ! smiley smiley



  • sacado 13 janvier 2009 12:50

    "La seule parade connue aux PGM ( Plantes Génétiquement Modifiées) est la réduction significative de la population mondiale"

    Bon, ce message pue le troll, je ne devrais pas me fatiguer à répondre, mais au cas où certains liraient ce message au 1er degré...

    Des parades, il y en a d’autres : diminution de la consommation de viandes dans les pays occidentaux, disparition des agrocarburants qui consomment des surfaces agricoles considérables (pour 1 plein, on nourrit une personne pendant un an d’après les chiffres que j’ai lus), utilisation de pratiques agricoles moins énergivores (c’est un corollaire du point précédent) et plus respectueuses des sols (l’appauvrissement des sols implique soit une baisse des rendements soit une hausse des intrants, cf encore le point précédent), etc.

    Les OGM, c’est comme les pesticides, c’est génial les premières années parce que l’on gagne la bataille contre les éléments, mais peu à peu la nature s’adapte et les rendements chutent... Les rendements en conventionnel de ces dernières années ne sont pas à la hauteur de ce qu’ils étaient dans les années 70 et les champs de soja Round up-ready, par exemple, après quelques années miraculeuses voient revenir les mauvaises herbes résistantes au traitement.

    Dans tous les cas, retour à la case départ mais avec des sols dégradés, donc moins fertiles. Or, un sol qui se dégrade trop, cela devient un désert. Les déserts avancent peu à peu, ce n’est pas par hasard et je ne suis pas sûr que la diminution des surfaces agricoles au niveau mondial soit une très bonne nouvelle concernant l’alimentation humaine...



  • sacado 8 janvier 2009 14:36

    "On voit bien dans votre discours la confusion entre l’intention (frapper un enfant pour lui "montrer") et les faits, que frapper un enfant lui apprend au contraire à ne pas voir cette violence. "

    Bon, OK, là-dessus, on n’est pas d’accord. Si je le frappe, c’est justement pour qu’il "voit" la violence, qu’il la ressente, qu’il se rende compte que c’est désagréable et pas anodin, comme quelque chose que l’on fait pour se passer les nerfs. S’il n’en fait pas l’expérience (même "affaiblie", j’ai juste reproduit le geste), il ne peut pas pleinement s’en rendre compte.

    "Vous devriez en effet demander à cette enfant par exemple pourquoi il vous frappe, ou a-t-il appris ça au lieur de partir du principe que l’enfant DOIT vous obéir, vous DOIT la politesse, etc. "

    Effectivement, dans l’absolu, il ne DOIT rien, mais tout ne lui est pas DÛ non plus. Sinon quel genre d’adulte va-t-il devenir ? Pour ce qui est d’en discuter, bien entendu, ça me paraît incontournable, tout comme il me paraît indispensable de lui montrer d’abord que "la violence, ça fait mal" et que quand on frappe, il y a toujours quelqu’un pour frapper en retour, plus fort, moins fort peu importe, c’est un jeu où il n’y a que des perdants.

    "Et oui, peut être que vous n’auriez pas du insister avec cet enfant, oui, vous être peut être vraiment chiant avec ça.
    "

    Je lui ai juste demandé de me dire au revoir, à deux reprises. Si rien que ça ça le contrarie au plus haut point, et si on laisse couler en se disant que "le pauvre, il n’a rien fait pour mériter ça, quand même, dire au revoir", j’ai peur que sa confrontation avec la vie réelle (quand il faudra qu’il se nourrisse par ses propres moyens, quand la femme convoitée se refusera à lui, etc.) ne soit particulièrement douloureuse.



  • sacado 8 janvier 2009 13:50

    "une mesure simple et immédiate : assujettir à la Taxe sur la Valeur Ajoutée l’ensemble des transactions financières"

    On retrouve le défaut de la TVA appliquée à l’économie "réelle" : ça pénalise aussi (voire plus) les revenus modestes que les riches.

    Je vous laisse imaginer le désastre avec un exemple concret : mon employeur verse ma paye sur mon compte, 20% de prélèvement (soit 300€ pour une personne qui gagne 1500€ tout de même), je fait un virement de 100 € sur mon livret A, encore 20€ de taxes, je retire 50 € au distributeur, 10 € de taxes, je fais un chèque de 400€ pour mon loyer, 80€... Ça fait déjà 450 € de taxes, près d’un tiers de mon salaire ! Je ne suis pas sûr que ça soit très populaire, votre truc...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité