• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

savouret

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/07/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 86 23
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • savouret 2 juillet 2009 12:09

    a bosiljka.votre constat sur l’impact observable de la crise sur l’axacerbation des égoismes est lucide, je dois l’ admettre.cependant, si cette crise vient à durer, ce quie st probable, j’ espere qu’elle permettra aux gens d’ouvrir les yeuxsur toutes les aberrations de notre système économique et qu’elle aura des lors une influence bénéfique sur la réhabilitation de certaines valeurs.
    lorsque vous dites que l’altruisme n ’est qu’une forme de charité , je vous désapprouve.

    la charité, bien que parfois nécessaire a surtout pour finalité de se donner bonne conscience, et elle ne peut s ’exercer qu’avec une minorité de la population, sans qu’il n’y ait reellement de rapport d ’egalite, car elle implique souvent une forme de commisération. l ’altruisme en revanche constitue une philosophie de vie qui peut se manifester avec chaque individu et ne ne nécessite nullement la recherche d ’un interet personnel quel qu’il soit( c’est du moins ainsi que je le concois).de plus il repose sur une réelle égalité avec autrui, qui est percu comme un individu dont on recherche le bonheur et non par rapport à un statut déterminé, comme dans le cadre de la charité, ou l’individu est avant tout défini par sa pauvreté.



  • savouret 2 juillet 2009 11:41

    j’ ai bien lu votre reponse à mon message.en effet, vous avez raison de nuancer mon discours.la peur de la différence est en effet nettement plus développee que l’hostilité à la différence.ceci dit, cela favorise tout de meme l ’exclusion sociale d ’un certain nombre de personnes « différentes ».



  • savouret 2 juillet 2009 11:33

    bien entendu sarhozy n ’est pas sincère et sa malhoneteté intellectuelle s incrt dans la continuité decelle de ses prédecesseurs.toutefois, en dépit de toutes ses insuffisances et de l ’echec patent de sa politique, je crains qu’il ne conserve un noyau dur de partisans, et son impopularité ne me semble pas assez forte pour etre un obstacle rédhibitoire à sa réelection.il ne faut pas oublier, que l’ éléction de sarkozy reflète l’evolution de la société et qu’il est en phase avec celle ci.cependant, l’on peut espérer que la crise infirme certaines mutations sociétales favorables aux desseins de sarkozy, telles que l’ exacerbation de l’individualisme.



  • savouret 1er juillet 2009 14:01

    bien sur que l’on peut accéder au bonheur en dépit d ’un « handicap ».ceci dit, comme vous le soulignez tout dépend du soutien dont bénéficie l ’individu ainsi que de sa personnalité.
    Ainsi certains parviendront à surmonter le rejet initial inhèrent à leur différence et finiront par "s’intégrer convenablement dans la société, tandis que chez d ’autres personnes, le mepris subi dans la jeunesse sera intériorisé et percu comme inéluctable, ce qui sera facteur d ’exclusion pour ces individus.

    plus globalement, les réactions négatives auxquelles sont confrontés les gens atteints de ce syndrome temoigne de la permance de l’intolerance et de la betise de la société à l’encontre de la différence en dépit des discours incantatoires sur son acceptation.il existe bel et bien une force d ’inertie des mentalités.



  • savouret 1er juillet 2009 10:35

    il est possible que quelques scientifiques remettent en cause l’idée d ’un role majeur joué par l’action anthropique sur le réchauffement climatique.ceci dit, il me semble que 99 pour cent des scientifiques adhérent à l’idée d ’un réchauffement climatique qui résulterait des activités humaines.je pense donc que vos affirmations sont quelque peu deplacées sur un sujet aussi sérieux.ensuite, il est évident que comme cela est le cas depuis son avénement, le capitalisme cherche à s’adapter au contexte actuel pour envisager de nouvelles sources de profit potentielles .ceci dit, ce système reposant sur la recherche constante du profit individuel ne me semble pas adapté à la préservation de l’environnement car celle ci implique de ne plus faire de la quete du profit un moteur de l’activité humaine.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Tribune Libre

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité