• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

seigneur_canard

seigneur_canard

R.A.S.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 130 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • seigneur_canard seigneur_canard 29 novembre 2007 20:11

    Je crois qu’on assiste a un retour de balancier au niveau historique ces dernières années. Pendant des décennies, les indiens d’Amérique ont été présenté comme des sauvages sanguinaires, un peu idiot, fourbes, attaquant les « gentils colons » par surprises et se faisant facilement déssouder par les tuniques bleues.

    Puis, on est passé a une vision complètement inverse. Les indiens ont été présenté comme des peuples braves, pacifiques, massacrés par des colonisateurs brutaux avides de terre et de sang.

    Mais, ces deux visions sont aussi fausse l’une que l’autre. Pour la simple et bonne raison, que les indiens sont des humains. Avec leurs forces et leurs faiblesses. Il y avait des gens sages, des salauds, des courageux, des laches etc... Ils se foutaient sur la gueule entre eux, comme les européens de l’autre coté de l’atlantique, pour des raisons relativement similaires, appropriation de ressources, « point d’honneurs » etc... Seulement, certains ont traversé l’Atlantique et pas les autres. Ils ont chercher a étendre leur territoire comme ils le faisaient en Europe, par la force, les coups diplomatiques tordues, les basses besognes, la « conversion religieuse ». Mais, ils ont pu le faire puissance 10 face a des gens n’ayant pas la même technologie guerrière. Les Etats-Unis existeraient ils si les colons anglais et français, avaient trouvé face a eux une ou plusieurs nations indienne armée de fusils, ayant des villes dotées de fortifications de type Vauban ou/et d’une bonne marine... Les européens ont pu coloniser une bonne partie du monde, parce qu’a une époque donnée, ils bénéficiaient d’une plus ou moins grande avance dans l’art de la guerre industrielle. Et la mentalité de l’époque n’était pas vraiment à l’humanisme, mais plus au vieux principe du *vae victis*.

    Cette avance militaire a pu faire croire aux européens de l’époque qu’ils étaient les plus civilisés. ce qui étaient faux. Ils étaient juste les plus efficaces dans l’art de faire passer le voisin de vie a trépas. Mais, comme le rappelait La fontaine « la loi du plus fort est toujours la meilleur ».

    L’histoire, ce n’est ni noir, ni blanc, mais un brouillard plus ou moins grisâtre. Je ne pense pas qu’il faille juger les actes d’hommes et de femmes ayant vécus il y a quelques siècles en arrière avec notre arsenal moral du XXe et du XXIe siècle. L’humanité, dans sa conception du bien et du mal « universel » progresse par petite touches. Eclairé par quelques faibles lueurs alimenté par des penseurs, des philosophes, voir des hommes de foi. Dans cinq cent ans, comment jugerons nos arrières petits enfants des actes et valeurs que nous considérons comme étant la norme ?



  • seigneur_canard seigneur_canard 21 novembre 2007 23:08

    Vous êtes payé au moins pour faire ce genre de reportage... Non, parce qu’aller volontairement à un spectacle du sieur Youn, faut avoir un petit coté maso... smiley



  • seigneur_canard seigneur_canard 21 novembre 2007 23:04

    pitié, évitons les clichés ! Les jeux vidéos ne « décervèlent » pas plus les « gamins » (dont la moyenne d’age est de 25-30 ans doit dit en passant) qu’un livre ou un film. Il y a de tout (enfin moins qu’avant) dans le jeu vidéo. Passez une heure devant un mauvais jeu est une perte de temps comparable à la lecture d’une « oeuvre » de certains auteurs. Les gens de ma génération, les trentenaires, ont commencé a jouer sur des engins affichant péniblement 4 couleurs simultanément, ont souvent continué a faire mumuse pendant des années sans être pour autant plus débiles que leur parents qui glandaient devant « salut les copains »...



  • seigneur_canard seigneur_canard 21 novembre 2007 22:49

    C’est sur que la gestion du maire d’Asnières est pour le moins « exotique ». Qu’il semble considérer les moyens mis à la disposition d’un maire pour administrer sa ville avec des « jouets » au service de sa petite personne. Il est d’ailleurs assez marrant de voir les affiches (ultra moches soit dit en passant) placardées dans toute la ville ou le nom du maire apparait en caractère énorme a n’importe quelle occasion (inauguration, brocante, défilé ou autre).

    Quelqu’un plus haut a dit qu’Asnières est une jolie ville. Ce n’est pas faux... Pour certains coins. Mais, ce n’est pas dû à la gestion du maire, mais à l’arrivée et l’implantation d’une population relativement plus aisée qu’autrefois. Donc, avec un potentiel plus grand de rénovation d’immeuble, d’investissements divers et, payant des impôts locaux plus élevés (au pro rata de leur niveau de vie).

    Bref avec tout le fric qui coule dans les « veines » d’Asnières, la ville n’est pas encore « assez belle » à mon gout... Mais suffisamment pour être une belle vitrine. Il ne faut peut pas regarder derrière le strass et les paillettes de celle ci. Une bonne partie de la ville est « belle » parce qu’on en a chassé les couches les plus pauvres. Repoussé toujours plus loin.

    Refilez le budget et les facilités d’accès aux subventions diverses dont bénéficient les villes du 92 qui ont choisi le « *bon camp* » à n’importe ville dortoir du 93 et là aussi on aura sans doute de singulières améliorations...

    Il est aisé de faire de beaux parterre de fleurs, de mettre des lampadaires design, d’avoir une police municipale mieux équipée que la nationale quand on n’a quasiment rien a dépenser pour le social, pour remettre a niveau des équipements urbains mal conçus.

    Il est aisé d’avoir une population « chic » quand le territoire de la commune n’est pas défiguré par des friches industrielles, une autoroute (non couverte, pas comme la N13, hein), ou des barres HLM miteuses.

    Il est aisé de faire construire de immeuble de standing par des promoteurs privés quand on se contrefout du sort des habitants qui se feront expulser pour la réalisation du projet. (De toutes manières, ils pourraient même pas payer le loyer des chiottes...) C’est facile de faire de jolies villes quand on fait une ville uniquement peuplée de « CSP+ » ...



  • seigneur_canard seigneur_canard 20 novembre 2007 15:22

    Je crois qu’on souligne là un point intéressant dans l’explication de la pauvreté créatives des jeux vidéos actuels : le développement du jeux en ligne, des compétition, des « ladders » pour classer les joueurs etc...

    Pourquoi se casser le dos a pondre un univers ou un concept original, alors qu’on peut se reposer tranquillou sur le principe de la « compétition » bête et méchante. Que « Lord_-killer-_92 », il s’en branle du scénar’ ou de l’originalité d’un jeu. Ce qu’il veut c’est que son « clan » grimpe dans le « hall of fame » mondial" de la ènième ressucé de counter ou starcraft.

    Cependant, je nuancerai votre avis sur le jeu solo. Il reste encore un marché pour des jeux aux scénarii poussé (à la fallout par exemple). Mais, c’est un marché de niche. cependant, même pour les jeux « multijoueurs », c’est souvent la partie « solo » qui hameçonne le joueur, le fait entrer dans l’univers du jeu. Donc bacler la partie solo peut être risqué si la partie multi n’est pas en phase exact avec la demande des joueurs. Et puis, on pas forcément envie de jouer avec d’autres joueurs, au niveau et à l’honnêteté variable (triche diverses, trop grand écart de niveau entre les joueurs peuvent tuer le mutli).

    Et pour finir, si je suis d’accord avec l’importance d’avoir une forte communauté et de possibilité de « modder ». Mais je doute que la mise en place d’un système aussi invasif et bancal que STEAM soit souhaitable.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv