• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

seigneur_canard

seigneur_canard

R.A.S.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 130 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • seigneur_canard seigneur_canard 20 novembre 2007 13:13

    Ouaip, le jeux vidéo, niveau créativité n’est pas vraiment à la fête. Et franchement, je m’interroge encore pour savoir si ça vient plus des studio (prise de risque en berne, trop de « connards-a-calculettes » dans les boites etc...) ou des joueurs eux mêmes. En effet, je crois qu’on oublie un peu trop souvent l’importance de ces derniers dans l’équation. D’expérience, je pense qu’une grande partie des joueurs ne brille pas par son intelligence et son gout en matière de choix de jeux vidéo. Je m’explique. Depuis l’invasion des FPS (ou doom-like) et autre RTS (warcraft et co), la place des autres types de jeux s’est réduite comme une peau de chagrin (à l’exception des jeux de sport). J’ai eu l’occasion de constater que face a un jeu au concept original ou aux mécanismes de jeu « différents » des jeux auxquels ils sont habitués une bonne partie des joueurs décrochent en quelques dizaines de minutes. Sans même chercher a progresser ou intégrer ces nouvelles règles. Voir une horde de bœufs jeter un coup d’oeil torve sur une nouveauté pour retourner faire des « heqdsh0t q lq kqlqsh » dans counter-strike, comme ils le faisaient depuis 5 ans, m’a franchement dégouté de tout ce qui est LAN. Et par politesse, je ne parlerai pas des fan de starcraft... smiley Pourquoi donc prendre des risques puisque le joueur moyen est trop neuneu pour les apprécier ? Exemple récent, un RTS comme « World in conflict », superbe graphiquement et au gameplay original s’est vu souvent descendu sur les forums par un certain nombre de « hardcore gamers » parce qu’il ne retrouvaient pas leurs marques. On retrouve dans le milieu des joueurs, les même travers qu’ailleurs. Le refus de faire le moindre effort pour apprendre une chose nouvelle. On se baffre en terme de jeux vidéos de « remixes » de recettes vieilles de 15/20 ans, comme pour le ciné, ou la musique. Je regrette vraiment l’époque ou on avait un choix vaste entre différents types de jeux, ou un petit studio, ou un auteur inconnu vous sortait un jeux qui vous scotchait la tronche pour quelques mois et, dont on se souvienne une fois devenu un « vieux con ». Malheureusement, c’est finit. le jeu est devenu une industrie « grand public », dont on doit se mettre en phase avec le plus petit dénominateur commun. N’importe quel crétin est capable de comprendre le principe d’un Doom-like, par contre finir un jeu d’aventure comme il en existait autrefois, se goinfrer les 500 pages du manuel de falcon 4 avant de pouvoir décoller, piger le système de navigation dans Elite, ou I-WAR, finir en tête civilisation etc. tout ça ça demande un « petit » effort. Effort que beaucoup de joueurs ne veulent pas effectuer. Dommage, d’un petit effort on tire souvent une grande satisfaction.



  • seigneur_canard seigneur_canard 16 novembre 2007 11:52

    Très bonne analyse. je regrette juste qu’a votre tour ne tombiez dans le cliché bien gras à la fin du texte :

    « Peut-on d’ailleurs trouver meilleur symbole de cette vie étriquée que cette scène de deux moutards, les mains prisonnières d’une console de jeu vidéo comme elles le seraient de menottes, qui tournent délibérément le dos au grand ciel bleu d’été au-dessus d’une nature verdoyante qui pourtant s’offre à eux ? »

    Désolé, mais la pratique d’un jeux vidéo ne rend pas prisonnier de quoi que soit, sauf cas pathologiques assez rares. Cette phrase a un coté « vieux-con-qui-critique-un-loisir-qu’il-ne-comprend-pas ». (Loin de moi l’idée de vouloir vous insulter, je précise). Ayant vécu dans ma jeunesse en bord de mer et ayant à l’époque fait mumuse avec les ancêtres des ordinateurs actuels, je peux vous assurer que l’un n’empêche pas l’autre. Même si je préférai déjà à l’époque l’utilisation d’un ordi au fait de patauger des heures dans la flotte. Question de gout...

    Sans rancune. smiley



  • seigneur_canard seigneur_canard 15 novembre 2007 21:37

    Tiens, un commentaire de votre part au quel je souscris, c’est rare. Mais, en effet, les scénaristes de série françaises sont nul a chier. Ou, plus exactement, la pression des chaines les oblige à être nul a chier. Il faut des programmes consensuels qui ne risquent pas de choquer la « ménagère de moins de 50 ans ». Suffisamment lénifiant pour que les pages de pubs glissent tranquillement jusqu’au cerveau de cette dernière. On se retrouve donc depuis 15 ans avec des clones plus ou moins jeune de Navarro ou de Julie Lescaut. Qui grâce à leur mirobolant salaire de flic, peuvent se payer d’immenses appart’ en plein paris et rouler dans le haut de gamme de peugeot ou citroen, tout en coursant des malfrats bien « lisse », à 80 balais, ou en talon aiguille. Rien que du très crédible. Les seuls trucs qu’on réussi pas trop mal, c’est les mini séries dans le style de Kamelot. Cependant, n’oublions pas que les US nous exportent et surtout consomment une quantité incroyable de série ou de feuilletons bien minables.



  • seigneur_canard seigneur_canard 15 novembre 2007 21:17

    "De mémoire, le trajet moyen en métro c’est 3 ou 4 km. Ne serait-il pas plus sain de marcher ?

    Ils sont cossards ces jeunes ! Ne savent-ils plus marcher ? Combien d’entre eux iraient plus vite à pied ? Je les vois régulièrement faire du stop pour un trajet que je sais nécessiter à peine 20 minute ?"

    Hmmm désolé, mais l’enchainement des phrases peut porter à voir un lien entre les deux idées. Il manque un petit quelque chose pour séparer les deux trucs. Quand j’ai lu votre post, je l’ai compris comme ça. Mais, j’avoue que c’était vraiment histoire chipoter... smiley



  • seigneur_canard seigneur_canard 15 novembre 2007 14:20

    hummm 20 minutes pour faire 4km, vous marchez sacrément vite ! smiley En moyenne, je met 20-25 mn pour faire 1.5 / 2 km à pied. (ça dépend si il y a des « bouchons » (petits vieux, touriste la tête en l’air etc.)sur le trottoir.) Ce matin, j’ai tenté le coup, une partie du trajet à pince, l’autre en métro. Sans grand succès pour la seconde partie. étant a environs 10 km de mon taf (de station à station), j’ai renoncé a y aller a pied. et pas possible de trouver un vélib’ de libre. De toute façon j’aurai dû l’abandonner en court de trajet, travaillant en banlieue. Difficile donc de juger de la feignantise de ces jeunes. Difficile de savoir si ils n’ont pas quelques km dans les pieds au moment ou vous les apercevez. Et puis faut bien reconnaitre, que ça pelait sévère ce matin.  smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv