• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Serge ULESKI

Serge ULESKI

Je suis citoyen et j’ai une part de responsabilité dans ce que fait mon pays. Je n’ai aucune influence sur la politique de la Somalie, mais j’en ai, jusqu’à un certain point, sur la politique de la France.
***
 Bonjour à vous qui passez !
 Passionné de géopolitique, amateur de controverses, de radicalité et de dissidence, de littérature, de cinéma et d'Arts plastiques, aujourd'hui je me consacre à l'écriture - de nombreux titres (17 - romans, essais, théâtre, aphorismes...) sont disponibles chez Amazon.
 ______________________
 
 Aujourd'hui, si nous ne sommes sûrs de rien ni de personne, c'est que nous sommes infiniment plus nombreux qu'hier à chercher à savoir ; et plus nous serons nombreux à trouver et moins les évidences auxquelles il nous a si longtemps été demandé d'adhérer s'imposeront à notre esprit.
 Ainsi va la recherche ! Vers un savoir de plus en plus complexe mais sans surprise car, ce savoir doublé d'une compréhension dévastatrice nous renverra fatalement à ce que nous sommes aussi - d'aucuns ajouteront -, et surtout : à cette nature en trompe l'oeil, dissimulatrice, accapareuse et rétentrice qu'est la nôtre.
Porteuse de tous les dangers, cette recherche expansionniste toujours plus performante et exigeante : le danger de nous laisser sans évidences et sans certitudes.
Du grain à moudre pour la politique et la littérature... ce danger ! Nul doute !
 
 ***
 
Mon blog dissidence et radicalité : http://serge-uleski.over-blog.com/
Mon compte Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCUsVMDFekkdGa9LYJUiC5Cw

Tableau de bord

  • Premier article le 15/05/2007
  • Modérateur depuis le 29/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 382 1535 12331
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 35 35 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Serge ULESKI Serge ULESKI 16 octobre 2019 08:28

    @Buzzcocks

    IMPUNITÉ DU RACISME : LA PREUVE PAR ZEMMOUR ET LES MÉDIAS

    Zemmour et ses propos aussi récurrents qu’insultants sur l’immigration et les Français qui en sont issus, nous apporte la preuve que la faute, le délit, le crime en politique et ailleurs ce n’est pas le racisme mais bien plutôt l’antisémitisme, avéré ou pas car le racisme ne coûte rien (excepté à ses victimes), et qui plus est : il rapporte gros, toujours !

    Tous le savent.

    Faut dire que le racisme par procuration avec la parole d’un Zemmour et d’autres encore (comme Finkielkraut), parce qu’il reste le plus souvent impuni, ne s’est jamais aussi bien porté dans la presse, les médias radios et télés, le service public en particulier ; il suffit de penser à Eric Zemmour chez Ruquier qui, des années durant, insultera chaque samedi soir tout ce qui ressemble de près ou de loin à un Arabe, à un Musulman et à un Africain d’Afrique noire - le cauchemar de Zemmour, fils d’expatriés d’Algérie.

    Toujours à propos du « service public », on pensera à Alain Finkielkraut sur France Culture chaque samedi matin.

    Jugez plutôt : cet Alain Finkielkraut qui jouit d’une impunité quasi totale déclarera, en avril 2018, chez Elisabeth Lévy (autre passionara anti-arabo-islamo-africaine) et sa web-tv, dans l’indifférence générale, au moment de la remise du « rapport sur les banlieues » commandé par Macron et son premier ministre à Jean-Louis Borloo, ce qui suit : « Dans cent ans, les historiens pourront nous expliquer comment notre civilisation a investi des milliards dans son propre anéantissement ! »

    Suivez donc son regard : il s’agissait bien évidemment des département dans lesquels les populations arabes, musulmanes et africaines sont numériquement dominantes.

    N’oublions pas non plus Charlie Hebdo car à chaque fois qu’il est question de stigmatiser à grand renfort de mépris éhonté nos compatriotes des communautés pré-citées, il répond toujours présent.



  • Serge ULESKI Serge ULESKI 16 octobre 2019 08:18

    @Séraphin Lampion

    Turcs, Kurdes et médias : aversion et compassion...

    Admirables médias (et quelques intellectuels) dans leur soutien à la cause kurde !

    Vraiment !

    Médias qui n’ont pourtant jamais bronché quand il s’est agi de l’Irak et de ses millions de morts (directs et indirects : sanctions économiques et bombardements) et de ses millions de déplacés ! Médias qui mettront près de trois ans à communiquer à ceux qui l’ignoraient encore (les médias indépendants d’Internet avaient tenu informés un bon nombre d’entre nous à ce sujet), l’ampleur des victimes de cette vaste ratonnade qu’a été la destruction de l’Irak.

    Qu’à cela ne tienne...

    Aujourd’hui, bien des années plus tard donc, la raison de l’empathie des médias pour le sort injuste et cruel des Kurdes (sort comparable à celui des Palestiniens) est la suivante : les Turcs sont les méchants et s’ils ne sont pas arabes, ils sont bel et bien musulmans et personne ne veut en entendre parler en Europe.

    En revanche, les Kurdes, s’ils ne sont pas arabes eux non plus et s’ils sont majoritairement musulmans eux aussi mais de langue indo-européenne, à leur sujet, force est de constater ce qui suit : ils ne sont pas nombreux, une poignée ; de plus, l’Europe ne les intéresse pas, excepté comme réfugiés ; et puis enfin et surtout : ils ont non pas la fâcheuse mais bien plutôt l’appréciable habitude, très prisée en Occident et ailleurs, de déranger des pays que ce même Occident souhaite voir disparaître, ou du moins, réduire au silence, dépouillés de toute influence dans leur région qui est pourtant la leur et non la nôtre, à savoir : la l’Iran, l’Irak et la Syrie (c’est presque fait en ce qui concerne deux de ces 3 « pays ») et la Turquie.

    Pour faire court, et vous l’aurez compris : les Kurdes sont les ennemis des ennemis de l’Otan, d’Israël et de l’Arabie Saoudite, les trois principaux bénéficiaires des politiques de casse du Moyen-Orient depuis le 11 septembre.

    Toutes les conditions sont donc réunies pour un soutien sans condition des médias en faveur des Kurdes contrairement aux événements passés (ceux liés de l’Irak - on n’oubliera pas non plus la Libye) où seulement des Arabes et des Musulmans qui n’étaient d’aucune utilité pour l’Otan, crevaient (loin des caméras de ces mêmes médias) sous les bombes et les sanctions économiques ravageuses de l’Occident.

    Aussi, Impressionnante, vraiment, la rapidité avec laquelle les médias ont compris à quel point il était important de soutenir les Kurdes ! et tout aussi impressionnante la rapidité avec laquelle, dans les années passées, tous ces médias choisirent de se moquer comme de l’an 40 du sort de millions d’Irakiens.

    Ça aussi, vous l’aurez compris : nos médias... bien qu’ils s’en défendront bec et ongles, sont, sans l’ombre d’un doute, aux ordres de l’Otan, d’Israël et accessoirement... comme par ricochet... aux ordres de cette alliée de revers et de circonstance qu’est l’Arabie Saoudite, propagatrice en chef du bacille de la peste salafiste dans nos quartiers populaires et nos prisons.

    CQFD.



  • Serge ULESKI Serge ULESKI 5 octobre 2019 08:33

    @sylvie

    Zemmour nous apporte la preuve que la faute, le délit, le crime en politique et ailleurs ce n’est pas le racisme mais bien plutôt l’antisémitisme, avéré ou pas car le racisme ne coûte rien (excepté à ses victimes), et qui plus est : il rapporte gros, toujours !

    Tous le savent.

    Faut dire que le racisme par procuration avec la parole d’un Zemmour et d’autres encore (comme Finkielkraut), parce qu’il reste le plus souvent impuni, ne s’est jamais aussi bien porté dans la presse, les médias radios et télés, le service public en particulier ; il suffit de penser à Eric Zemmour chez Ruquier qui, des années durant, insultera chaque samedi soir tout ce qui ressemble de près ou de loin à un Arabe, à un Musulman et à un Africain d’Afrique noire - le cauchemar de Zemmour, fils d’expatriés d’Algérie.

    Toujours à propos du « service public », on pensera à Alain Finkielkraut sur France Culture chaque samedi matin.

    Jugez plutôt : cet Alain Finkielkraut qui jouit d’une impunité quasi totale déclarera, en avril 2018, chez Elisabeth Lévy (autre passionara anti-arabo-islamo-africaine) et sa web-tv, dans l’indifférence générale, au moment de la remise du « rapport sur les banlieues » commandé par Macron et son premier ministre à Jean-Louis Borloo, ce qui suit : « Dans cent ans, les historiens pourront nous expliquer comment notre civilisation a investi des milliards dans son propre anéantissement ! » - source ICI

    Suivez donc son regard : il s’agissait bien évidemment des département dans lesquels les populations arabes, musulmanes et africaines sont numériquement dominantes.

    N’oublions pas non plus Charlie Hebdo car à chaque fois qu’il est question de stigmatiser à grand renfort de mépris éhonté nos compatriotes des communautés pré-citées, il répond toujours présent.



  • Serge ULESKI Serge ULESKI 16 septembre 2019 13:08

    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

           Des hommes… des gringalets spécialistes d’une rationalité idiote qui n’est que la marque de leur ignorance ; et pas n’importe laquelle d’ignorance ; celle qui a pour origine l’assurance du débutant qui a cessé d’apprendre à compter du jour où il était pourtant d’une importance vitale de connaître et de comprendre.

    Et des femmes bien évidemment ; des femmes en nombre ; des femmes qui vous donnent le sentiment d’avoir fui l’ennui d’un intérieur sans joie… des femmes désoeuvrées.

    On les écouter, à les regarder, rigides, aux ordres, au garde-à-vous et comme absents face à leurs responsabilités,tous ont en commun un manque certain de culture historique et de sens politique : l’action et la parole qu’il faut au moment qu’il faut - roseau et chêne. Et tous prétendent ne pas en avoir besoin de ce sens politique qui n’est pas seulement de la roublardise ou de la ruse mais aussi et surtout, une politesse et aussi une marque de considération, tout comme leur mentor et idole, Macron, Robin des bois des riches, enfant-roi, arrogant, orgueilleux et vaniteux.

     

             D’une hostilité envers les Gilets Jaunes, partisans de l’ordre et de la résignation ou bien d’une patience pour attrape-nigauds (Ca coûte rien d’espérer !), mais pour les autres, toujours les autres ! cela va sans dire... à les entendre on jurerait vraiment que leur prospérité à tous a toujours dépendu de la pauvreté des autres : des retraités à 900 euros par mois et des salariés au SMIC horaire.

    Et bien… savez-vous ? Il se pourrait que ce soit le cas.

              Dans leur haine de tous ceux qui refusent de se soumettre et de vivre une vie qui n’en est pas une, force est de conclure ceci à propos des troupes du locataire de l’Elysée : tous sont à l’humanité ce que sont, dans la chaîne alimentaire du monde animal en général et de la savane en particulier, le lion, la hyène et le vautour tout à la fois, ou bien plutôt « en même temps » car avec eux, rien ne se perd car il ne doit rien rester ou si peu…

             Il revient donc aux électeurs, il nous revient, de les mettre hors d’état de nuire. Et comme un fait exprès, les élections c’est aussi et surtout fait pour ça. 

             



  • Serge ULESKI Serge ULESKI 16 septembre 2019 12:40

    @BA

    • Les Balkany, Thénardier* de la politique !

    • Plus qu’un couple, toute une famille soudée dans la délinquance et la fraude comme d’autres dans le crime ! Véritable crachat sur notre République et l’Etat de droit des années durant, c’est avec l’écharpe tricolore de maire-magistrat et notre drapeau que les Balkany, déjections de la politique, s’essuient les fesses depuis des lustres. Il fallait y mettre un terme. C’est fait.

    Protégés par la droite des années durant, par une grande partie de la classe politique aussi... et fatalement, par des médias inextricablement liés à cette classe-cliente ( on ne mord pas la main qui vous nourrit !), sans oublier l’institution judiciaire (le Parquet et des magistrats dits indépendants qui n’ont jamais su mener à terme la plupart des instructions ouvertes – à ce propos il serait intéressant de consulter l’évolution de carrière des juges et des procureurs impliqués dans une de ces instructions qui se seront soldées par un Balkany non poursuivi ou bien relaxé) ainsi qu’une grande majorité des électeurs de Levallois-Perret, sorte de lumpen-électeurs (comprenez : des sous-électeurs ; en comparaison, les abstentionnistes sont tellement respectables !), électeurs complices qui ont accompagné par leurs votes, le couple Balkany tout du long - les Balkany ont toujours mis en avant le fait qu’ils étaient soutenus par une grande majorité de l’électorat de Levallois-Perret, la ville la plus endettée de France, une ville sans logements sociaux ni mixité sociale ou ethnique, une ville ghetto, socialement et ethniquement pure ! ..... • A leur sujet donc, un fait est certain : ces Balkany-là, véritables sociopathes, au vue de l’impunité dont ils ont pu jouir durant plusieurs décennies, incarnent toutes les raisons au monde de culbuter cette 5è République dont il n’y a plus rien à sauver ; la République et ceux qui l’ont outragée. Table rase donc !

    Certes, avec cette condamnation sans équivoque du couple Balkany, misérables de la politique ( dans un sens « moral » donc puisqu’il s’agit de deux millionnaires), notre Justice est en bien meilleure santé : elle a retrouvé sa majuscule. Peut-on alors à nouveau lui faire confiance quand on sait qu’une hirondelle ne fait pas le printemps ?

    C’est à voir.

    A suivre donc.

    * Famille indigente ( le père, la mère et leurs deux filles) composée de personnages menteurs, voleurs et criminels créés par Victor Hugo dans son roman fleuve : « Les Misérables »

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès