• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sinonquoi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • sinonquoi 29 juillet 2015 13:58

    @Loatse

    A moyen/long terme, le tout céréalier devrait disparaître dans la mesure où cela n’est viable qu’avec l’apport d’engrais « chimiques » dont les prix vont exploser plus vite que les prix des produits agricoles, compte tenu de la raréfaction des matières premières.

    Je suppose que les futures exploitations géantes voulues par nos élus et l’Europe intégreront à la fois l’élevage et des cultures ... mais quel gâchis.



  • sinonquoi 29 juillet 2015 10:56

    @Fifi Brind_acier

    A mon avis, il serait plus efficace de menacer d’en sortir (politique de la chaise vide) et de rétablir la raison d’être de la PAC : subvenir aux besoins alimentaires de l’Europe, réguler le marché des produits agricoles et seulement après en tirer des profits.
    La sortie de l’UE ne doit rester que la conséquence d’un processus de négociations ayant échouées, sauf à se mettre définitivement à dos nos voisins. Nous devons préserver l’avenir.
    Dans tous les cas, si la France sortait de l’UE, elle devrait trouver des partenaires et de nouveaux traités seraient signés ... par sur qu’ils soient plus favorables, autant modifier l’existant.





  • sinonquoi 29 juillet 2015 01:41

    Article bien documenté.

    Toutefois, il ne me semble pas possible de dédouaner si facilement les banques et autres grandes sociétés.
    En effet, l’information cruciale est la crise alimentaire annoncée en 2050 due à l’augmentation de la population mondiale estimée à 9 milliards.
    Que croyez-vous qu’un bon gestionnaire ferait en sachant ça ?
    C’est simple, il investirait dans l’acquisition des terres agricoles au moment où elles ne valent pas encore trop cher et si le prix n’est pas assez bas, il est possible de pousser un peu avec la complicité des gouvernements.
    Le raisonnement est également suivi par certains états comme la Chine qui exploite des terres agricoles en Afrique (nouveau colonialisme).
    Résultat : en 2050, les produits alimentaires permettront des profits immenses mais ces profits ne bénéficieront qu’à quelques uns : les très gros (exploitations industrielles) et marginalement aux très petits privilégiant les produits de qualité et les circuits courts.
    Autres résultats : désertification de certaines zones rurales, destruction des paysages dans les zones où l’exploitation industrielle ne sera pas rentable, ...
    Une certitude, le peuple français n’a rien a gagné à ce que les petites et moyennes exploitations disparaissent (économiquement, socialement, indépendance, chômage, ...).
    Personnellement, je pense que notre gouvernement est soit aveugle (tentant mais je ne pense pas), soit complaisant (possible compte tenu de la corruption ambiante) ... soit faible (beaucoup plus probable au regard de la dette publique et de la puissance de ses prétendus alliés d’outre Atlantique). 
    La solution ne peut pas se limiter à des circuits courts et à l’agriculture biologique quand l’objectif est l’autosuffisance et par suite l’indépendance du peuple français mais ce n’est certainement pas non plus la concentration des terres dans les mains des Etats, des banques, des industriels ou des fonds de pension.

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité