• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sirocco

sirocco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1342 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • sirocco sirocco 7 septembre 20:16

    @eau-du-robinet

    Il serait opportun et urgent que F. Asselineau prenne clairement position CONTRE l’immigration s’il veut enfin devenir un leader de l’opposition.

     
    Cela ne l’amènera nullement à se renier : l"immigration massive en Europe est une prérogative de la Commission européenne (agissant pour des intérêts étrangers). Asselineau s’opposant à la Commission européenne, il devrait tout naturellement s’opposer à l’immigration ET LE FAIRE SAVOIR.



  • sirocco sirocco 7 septembre 13:55

    @l’auteur

    « Saurons-nous en France résister à cette vague de calomnies envers les mouvements populistes... ? »

     
    Vous en connaissez beaucoup des « mouvements populistes » crédibles et déterminés, en France ?

     
    Des citoyens comme vous et moi qui râlent individuellement derrière leur écran d’ordinateur, oui, il y en a pas mal. Mais dès qu’il s’agit de passer à la vitesse supérieure, on ne trouve plus personne.

     
    A la fin du XVIIIème siècle, pour se débarrasser de l’oppression, les Français ont montré la voie aux autres peuples. Mais aujourd’hui c’est fini : ce ne sont plus que des zombies qui regardent passivement les révoltes germer dans d’autres pays.



  • sirocco sirocco 7 septembre 13:26

    @Jeff Parrot

    « ...ils ont bien pris soin de fragmenter la societe... »

     
    Oui, c’est en cours. C’est précisément le but de l’immigration massive.



  • sirocco sirocco 4 septembre 21:01

    @Orélien Péréol

    « Il n’y a pas à être d’accord ou pas. »

    C’est à dire : mettez-vous les hordes de migrants dans le fion sans vaseline, personne ne veut savoir si vous êtes d’accord ou pas. Macron connaît d’ailleurs très bien la réponse des Français s’il leur demandait leur avis sur les afflux d’envahisseurs. Quel mépris pour les veaux qui l’ont élu !

     
    « Les Vénézuéliens fuient le Venezuela en masse. Comment voulez-vous être d’accord ou pas ? »

    Cet exemple n’est pas transposable aux pays européens. 99,9 % des exilés qui nous arrivent ne manquaient pas de denrées de subsistance dans leurs pays d’origine. Ils étaient des glandeurs sans travail ? Certes mais ils n’en obtiendront pas davantage en Europe. Au mieux ils trouveront un job au rabais, le plus souvent ils se livreront à toutes sortes de trafics illégaux. Dans tous les cas, ils vivront des aides sociales du pays d’accueil.

    Le plus important, c’est que les migrants sont quasiment tous musulmans et qu’ils finiront par créer le chaos dans leurs pays d’accueil où ils ne sont évidemment pas assimilables. De quoi se frotter les mains pour ce fouteur de merde planétaire qu’est Israël qui planifie ces exodes et à qui obéissent la plupart des gouvernements européens (mais plus les Italiens, ni les Hongrois...)

     
    « Les humains n’ont pas le choix d’être d’accord ou non. »

    Vous avez une drôle de conception de la démocratie et de la capacité - théorique - de chaque peuple à prendre en mains sa destinée... Qui placez-vous au-dessus des « humains » pour leur imposer un tel calvaire ?



  • sirocco sirocco 4 septembre 14:00

    @l’auteur

    « La migration, c’est le partage des richesses en actes, par les faits, sans intervention étatique ou autre... »

     
    « La migration » en tant qu’action spontanée entreprise individuellement par un humain d’un pays pauvre vers un pays riche pour mieux « partager les richesses » (disons pour mieux gagner sa vie) a commencé depuis très longtemps et s’est déroulée dans des proportions acceptables (souvent, d’ailleurs, pour combler des besoins en main d’oeuvre).

     
    Les flux migratoires massifs (je préfère cette expression) sont des opérations assez récentes ne répondant à aucun besoin des pays destinataires, parfaitement organisées (on incite les candidats à l’exil), financées (ONG, bateaux, accueil...) et promues par une intense propagande médiatique (ARTE par exemple), dans le but de complètement déstructurer les pays européens en y imposant les haines communautaristes afin de leur faire perdre toute identité propre, pour mieux les contrôler politiquement et économiquement. Ces flux migratoires sont orchestrés par des courants impérialistes tels que le sionisme.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès