• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sirocco

sirocco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1410 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • sirocco sirocco 12 juillet 2019 15:30

    @McGurk

    En un mot le « nouveau » pouvoir en France, c’est la mafia.



  • sirocco sirocco 12 juillet 2019 15:18

    @devphil30

    « François de Rugy dit ne pas en avoir été informé. »

    Il aurait préféré dire que tout ça s’est fait « à l’insu de son plein gré », mais l’expression a pris un sens péjoratif et a déjà été utilisée...



  • sirocco sirocco 12 juillet 2019 14:46

    @straine

    Bon, le jour où les statistiques embelliront notre imagination n’est pas pour demain...

     
    Sachant que même si le quorum des voix était atteint, cela ne garantirait rien puisque ce sont au final les parlementaires qui décideront en 2020 d’engager ou non la privatisation d’ADP....

    sachant que même si la privatisation était abandonnée en 2020, cela n’empêcherait pas la macronie de la remettre sur le tapis un peu plus tard....

    je soutiens qu’il faut voter
    par principe
    pour ne pas donner au dictateur un argument en or qui lui permettrait de balayer toute revendication de RIC (référendum d’initiative citoyenne) en disant : « On vous a proposé un RIP, les Français l’ont boudé, ils ne sont pas intéressés par les référendums ! »

     
    Le principal intérêt que François Boulo voit dans ce RIP est l’occasion de remobiliser les Français sur le terrain politique, les Gilets jaunes pouvant jouer un rôle prépondérant dans cette remobilisation, dès la rentrée. Je suis plutôt d’accord avec cette analyse.



  • sirocco sirocco 11 juillet 2019 20:54

    @Positronique

    T’as pas lu l’article de PRCF. Même pas le titre ! Ou alors t’as rien compris, mais là on peut rien faire pour toi...



  • sirocco sirocco 11 juillet 2019 14:38

    La Racaille En Marche sera complaisante vis-à-vis des profs (tous cycles confondus) qui enseigneront dans les établissements privés, payants, pour riches.

     

    Par contre pour les autres, ceux/celles qui instruiront le peuple, les pauvres, les gueux, elle se montrera intraitable. La fonction sera dévalorisée et surtout précarisée : il faudra accepter les conditions (salaires, horaires, fin de toute latitude et de la touche personnelle de l’enseignant, locaux et moyens promis à l’abandon, fin de la « sécurité de l’emploi »...) fixées par la macronie sinon ce sera la porte et le remplacement par un migrant.

     

    Les enseignants ont intérêt à se mobiliser en masse en septembre et entamer la grève générale de la rentrée, sans attendre aucun mot d’ordre de la part de leurs représentants nationaux corrompus. Sinon ils devront subir et se taire définitivement.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès