• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

skirlet

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1768 0
1 mois 0 19 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • skirlet 20 juillet 2007 14:23

    « Il y en a marre des rabat joies qui veulent absolument des équivalents français pour tous les Anglicismes »

    Alors là, bravo smiley C’est la première fois que je vois « anglicisme » écrit avec une majuscule. Aplatventrisme, ou une mauvaise connaissance de votre langue maternelle ? Car je présume que vous êtes un natif francophone smiley

    « Qui voudrait appeler »Apple«  »pomme« , ou »microsoft«  »micro logiciel« . »

    Ma foi, en Russie on appelle parfois « microsoft » « petit-mou ». Pour blaguer, bien sûr smiley Mais sérieusement : ce « couchsurfing » n’est pas une marque déposée, donc traduisible.

    « par facilier tout le monde appelle ca »couchsurfing"

    Pour moi, ce n’est pas de la facilité mais de la paresse intellectuelle.

    « De toute façon le français est enseigné à l’école et continuera de l’être même si la langue internationale est l’anglais »

    1. Les nombres d’heures pour le français diminuent, pour introduire l’anglais de plus en plus tôt, sans aucun choix possible.

    2. L’anglais n’est pas une langue internationale : c’est une langue nationale, dominante actuellement, mais qui commence à ressentir des coups de la part du mandarin, de l’espagnol et du hindi.

    « Il y a un clair rejet de la langue anglaise en France et c’est malheureux »

    Hélas, c’est faux, je le dis comme une personne d’orogine étrangère... Il y a quelques sursauts (comme les esbrouffes de Chirac), mais de facto l’anglais est de plus en plus imposé.

    « Une langue créée par l’homme pour toutes les nations (espéranto) aurait sûrement été mieux en effet, mais il est désormais trop tard. »

     ??? Pourquoi cela ? Tant que la vie continue, rien n’est jamais trop tard. Le latin semblait être là pour l’éternité, et où est-il maintenant ? smiley

    « Alors plutôt que de se faire dépasser autant s’adapter plutôt que de partir avec un handicap. »

    Au contraire : l’espéranto est une idée novatrice smiley Avec l’anglais, vous aurez TOUJOURS un handicap, car à défaut de devenir un anglophone de naissance, vous serez toujours inférieur à un natif. J’espère que vous ne prônez pas l’abandon pur et simple du français ?..



  • skirlet 16 juillet 2007 13:39

    « Pour ma part, je ne pense pas que la langue soit un obstacle à l’entendement des autres. »

    Oui, les gestes, les onomatopées et les danses rituelles, parfois ça marche, mais de façon très limitée.

    « Cependant, mon choix est fait, c’est celui de la francité comme base de ma sensibilité. »

    Autres langues, autres bases de sensibilié... Pas un obstacle, dites-vous ? smiley



  • skirlet 16 juillet 2007 13:36

    1. L’Europe ne parlera pas français, journées de francophonie ou pas.

    2. L’anglais n’est pas parlé dans le monde entier, faites-en une expérience en dehors des hotels luxueux.

    3. L’anglais nécessite un LONG apprentissage et n’est en rien facile :

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=18980&vo=52

    4. Rien n’est jamais accompli - tant que le monde tourne, il change.

    5. L’anglais ne s’acclimate pas, chacun le déforme à sa façon, avec les conséquences sur la compréhension.

    6. L’espéranto n’a rien à voir avec l’anglais : le premier est une langue neutre, réellement facile à apprendre et ne favorisant personne ; le second est une langue nationale, difficile à apprendre, et qui favorise ses natifs.



  • skirlet 12 juillet 2007 20:31

    Pierre :

    « Oui, je prends note que la question de l’alphabétisation est ignorée totalement »

    Pas la question, mais les modalités de l’alphabétisation. Sur lesquelles vous n’avez pas apporté de précisions, hélas...

    « Je donne l’exemple de cette entreprise américaine qui a alphabétisé massivement ses ouvriers »

    A partir qu qul niveau jusqu’à quel niveau, avec quelles méthodes ?

    « Savez-vous par ailleurs combien d’étrangers se ramassent en fac simplement à cause de leur orthographe ? »

    Moi - non. Où trouver des statistiques ?

    « 20 ans auparavant, un vrai travail de recherche à ce sujet se faisait »

    Références, liens, svp.

    « vous savez bien qu’une part capitale de l’apprentissage se fait en dehors des structures, dans les familles, les quartiers »

    Si c’est comme ça, quelles sont vos propositions ?

    « ça me paraît »anormal« . Et notamment quand il s’agit d’étudiants venus de la Bolivie, du Brésil, de l’Afghanistan, de l’Italie, de Chine, d’Allemagne, etc. »

    Autrement dit, les étudiants susnommés doivent acquérir l’orthographe français dans leurs pays d’origine ? Et vous suggérez que la France s’en occupe ?..

    Et encore une fois : je n’ai toujours pas vu la réponse à mon autre question... vous voulez que l’on soit constructif, alors mettons-y du sien. Les questions sans réponse, j’avoue que c’est agaçant.



  • skirlet 12 juillet 2007 12:02

    Faxtronic :

    « Ben je connais le francais, l’anglais , l’allemand, le japonais, et j’étudie maintenant le néerlandais »

    Que signifie « je connais » ? Le problème est souvent là - on ne définit pas le niveau de la maîtrise, et pourtant c’est très important. Connaissez-vous ces langues au même niveau ?

    « Et la langue a plus facile a prononcer est indubitablement l’allemand »

    Ah bon ? Les orientalistes de moi connus prétendent que le japonais est une langue assez pauvre phonétiquement...

    « Oui je parle des accents toniques, savoir si le sont est accentué ou non, si il ondule »

    « Ondule », moi pas connaître. L’accent tonique de l’anglais n’est pas fixe, à la différence du français, ce qui accroît sa difficulté. Dans les langues avec accent tonique fixe (polonais, tchèque, hongrois, espéranto... français smiley ) il est plus facile à prononcer des mots inconnus.

    « Je ne vois pas de charme dans les exceptions qui confirment la règle »

    Permettez-moi de vous serrer virtuellement la main, L’enfoiré ! Je ne trouve aucun charme dans les exceptions, elles n’apportent rien à la communication, la plupart des gens les subit au lieu de se’en régaler, mais le cliché sur le charme venant d’exceptions est tellement tenace...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité