• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

slimou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 19 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • slimou 4 septembre 2007 20:37

    « j’assimile la méthode comportementaliste à du dressage or on a affaire à des êtres humains ».

    il y a là un malentendu. Les méthodes comportementales cognitives n’ont pas du tout vocation (lorsqu’elles sont bien comprise) d’imposer un comportement socialement acceptable ou à interdire un autre, problématique, comme un but en soi. Il s’agit d’un travail éducatif qui s’attache à décomposer les apprentissages en séquences plus ou moins simplifiées selon le niveau des enfants.

    Il nous est difficile de percevoir à quel point nos propres apprentissages ont été une somme de déductions non réfléchies, automatiques. Ces automatismes font défaut, de manière plus ou moins massives, aux personnes autistiques. Il s’agit donc de rendre explicites toutes les étapes intermédiaires (enchainement séquentiel) d’un comportement souhaité(débarrasser la tables, par ex, veut dire, prendre les assiettes de telle manière, les porter dans la cuisine, les poser dans l’évier de telle manière, etc).

    une manière donc de structurer les apprentissage en fonction des capacités cognitives de l’enfant.

    cela ressemble à du dressage... mais qu’est ce donc que l’éducation ?

    mais vous mêmes, ne faites vous pas de l’éducation structurée, en faisant preuve d’observation, de volonté d’enseigner et de patience devant non pas des troubles du comportement mais plutôt de comportements troublants ? :)



  • slimou 4 septembre 2007 20:08

    « En fait on essaye de cacher l’effroyable culpabilité du pouvoir juif international dans la destruction d’une des rares démocraties du moyen-orient (pas encore à nos normes c’est vrai) » .

     ?????

    vous écrivez de Corée du Nord ou quoi ?



  • slimou 4 septembre 2007 19:41

    je souhaite faire une observation qui tient à coeur à beaucoup de parents. Mais auparavant, je salue la clarté du texte, la mise au point essentielle sur les paradoxes de la prise en charge actuelle et notamment les orientations en HP.

    mais lorsque l’auteur écrit : Il y a deux approches de l’autisme : l’approche comportementaliste et l’approche psychanalytique" , il y a lieu de préciser que cela est une caractéristique essentiellement française. Je suis chagriné de constater que, malgré le parcours remarquable de l’auteur décrit dans l’article, la démarche psychanalytique y figure en place préférentielle.

    pour nombre de parents, cela reviendrait à dire, par exemple, que la théorie de l’évolution et le créationisme sont deux approches scientifique de même valeur.

    sans rentrer dans les détails, la psychanalyse s’est emparé du sujet de l’autisme pour mettre en accusation les parents, et surtout la mère en proposant comme diverses thérapie la séparation de l’enfant d’avec ses parent (école orthogénique Bettelheim), psychothérapie de la mère, du père, des grand parents et dieu sait qui. De l’enfant lui-même, on attendait (patiemment, très patiemment) « l’émergence du désir » de communiquer et « la possibilité d’accès au plaisir de grandir ». Ce modèle relève de la pensée magique.

    pendant ce temps, aux USA puis partout ailleurs, des thérapies comportementales et cognitives (ABA, TEACCH) ont été mises au point (avec, d’ailleurs, la participation de professionnels à la base psychanalystes- Choppler par ex), et ont permis, par une éducation structurée et adaptée, quotidienne, permanente, en collaboration avec l’entourage, d’obtenir des résultats d’importance sur le chemin d’une plus grande autonomie.

    Il est à noter qu’en France, le couple Brauner avaient fait oeuvre de précurseurs puisque avant même les résultats des équipes US, ils publiaient divers ouvrages où l’éducation structurées y était décrite (« progressions éducatives », « vivre avec un enfant autistiques », etc)

    On taxe souvent cette démarche comportementale de scientistes, inhumaines, « robotisante »... pourtant c’est bien tout le contraire. car pour s’adapter aux particularités de chaque enfant et ajuster son éducation, il faut faire preuve, outre d’une grande attention, d’une empathie certaine mais dénuées de ses projections de ses propres phantasmes.

    Un mot encore : La psychanalyse étant de plus en plus souvent contestée par les parents, nous voyons fleurir, en France, d’autres pseudo thérapies telles que la Communication facilitée ou le packing (technique qui consiste à envelopper l’enfant dans des couvertures détrempées d’eau glacée).

    pensée magique, quand tu nous tiens....



  • slimou 4 septembre 2007 18:24

    Iznogoud ne parvenait jamais à devenir Calife à la place du Calife... c’était ça qui était drôle.

    c’est pour ça qu’on va plus rigoler beaucoup maintenant.



  • slimou 4 septembre 2007 18:13

    Candidat 007,

    je crois que vous mettez le doigt sur un aspect fondamental de l’économie du pétrole actuelle : Les pays consommateurs ne le payent pas à son juste prix. Il est en quelque sorte subventionnés par les pays producteurs et notamment les emirats et l’arabie saoudite qui : 1- le bradent 2- remettent la plus grande part de l’argent dans le circuit financier international au lieu de l’investir dans des infrastructures qui leut font pourtant défaut.

    si ces pays accédaient à une gestion un peu plus honnête de leur ressource pétrolière, les cours s’envoleraient vers des sommets qui contraindraient les gaspilleurs que nous sommes à revoir, outre nos modes de vie et de consommations, nos politiques industrielles et agricoles où le gaspillage est roi.

    je n’ai pas lu "le plein s’il vous plait, cité ici, mais les fiches de lecture sur le net disent qu’il reprend cet argumentaire...

    vivre sans pétrole n’est pas envisageable, mais vivre avec beaucoup moins de pétrole est tout à fait possible (sans même diminuer notre espérance de vie) et ferait du bien à la terre entière, sauf à une poignée de fous affamés de puissance.... et qui ont le doigt sur le bouton nucléaire...







Palmarès