• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Solivo

Solivo

Lecteur curieux de tout

Tableau de bord

  • Premier article le 13/06/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 179 96
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Solivo Solivo 26 février 2011 09:00

    Si on a aujourd’hui des dictatures ou des régimes corrompus, notamment en Afrique, c’est grâce à nous et nos décolonisations foireuses.

    Qui à ces moments là à aidé ces « chefs d’états » à devenir de parfait despotes ou Tyrans corrompus ?
    Qui a fermé les yeux sur les coups d’états ou de force abandonnant des peuples entiers qu’avant on considérait comme sien à d’autoproclamés chefs d’états qui n’étaient que des voyous ou d’illustres illuminés, religieux ou non ?
    Quand on ne les a pas nous mêmes nommés !

    Quel rôle, qui aurait du être le notre, d’accompagner ces peuples vers une autodetermination respectable sur tout les plans au banc des nations, quel rôle donc n’avons nous pas emballé sous ces prétextes de protectorat pour mieux protéger nos interets d’alors, là ?
    Quand ce ne fut pas par simple abandon après avoir tout pillé ou obligé par ces peuples mêmes exaspérés par notre avidité.


    Alors sous couvert de « politique étrangère », on a encouragé ces despotes à tenir leurs peuples à conditions qu’ils partagent encore leur richesses ou achètent nos armes. On a laissé s’installer des régimes religieux parce qu’on savait bien que la « religion c’est bon » pour tenir les peuples .

    A l’époque on appelait ça « politique étrangère » aujourd’hui modernisé on dit Realpolitik pour expliquer ces choix affairistes... mais qu’est ce qui est vraiment politique la dedans ?

    Quand on a oublié que politique veut avant tout parler du cadre général d’une société organisée, de sons sens, de son rôle, et qu’on la réduit à la gestion des batailles de pouvoir ou de marchés... ce n’est pas le sens le plus noble du rôle d’un « politique » et on a la merde qu’on mérite.


    Aujourd’hui, encore, quand je lis les questions de journalistes demandants à tel ou tel ce qu’ils pensent de l’islam, ou des juifs, quand je lis nos débats et interrogations stupides sur l’immigration, je me dis qu’il y a un sacré paquet de cons pour ne pas se rendre compte que leur questions ne sont qu’un erzatz aux bonnes questions que l’on devrait poser et se poser.... pour ça j’aime bien les journalistes tunisiennes, n’en déplaise à Boillon.


    Si on a des problèmes d’immigrations c’est bien parce qu’on les a créé et favorisés en aidant pas ces états à partager leurs richesses avec leurs peuples, en aidants leurs tyrans... que ces peuples veulent donc fuir pour venir chez nous !
    Si on a des problèmes d’intégration, c’est aussi à cause de cela, et parce qu’en apprenant à vivre à des hommes sous des régimes religieux, la laîcité revendiquée chez nous n’a aucun sens pour eux une fois chez nous... mais c’est bien nous qui ne les avons pas aidés à temps à comprendre ce choix de séparation nécessaire... on le savait déjà que l’état et la religion devait être séparée. Non ?

    Et comme l’intégration est aussi un échange de culture, elles ne seraient pas si éloignées qu’elles le sont sur ces bases simples. Le reste relevant d’une notion de racisme, de couleurs, mais là, on à encore des progrès à faire pour nous... civiliser nous mêmes.


    Alors aujourd’hui, nos hommes « politiques » ne peuvent plus se cacher, on voit bien leurs abandons de pouvoir, de ce pouvoir pour lequel il devraient être élus, qu’ils travestissent en pouvoir d’Avoir du pouvoir.

    C’est là ou Sarkozy est pire que ces prédessesseurs, plus déshinnibé, plus con, et pas à la hauteur... ni d’un chef d’état, ni véritablement d’un homme politique.

    Trouvez-en seulement UN qui ait cette carrure.. et je recommencerai à voter.

    Sans être un chevalier blanc, un peu plus de lucidité parfois ne nuit pas.



  • Solivo Solivo 24 février 2011 20:29

     Si on a aujourd’hui des dictatures ou des régimes corrompus, notamment en Afrique, c’est grâce à nous et nos décolonisations foireuses.

    Qui à ces moments là à aidé ces « chefs d’états » à devenir de parfait despotes ou Tyrans corrompus ?
    Qui a fermé les yeux sur les coups d’états ou de force abandonnant des peuples entiers qu’avant on considérait comme sien à d’autoproclamés chefs d’états qui n’étaient que des voyous ou d’illustres illuminés, religieux ou non ?

    Quel rôle, qui aurait du être le notre, d’accompagner ces peuples vers une autodetermination respectable sur tout les plans au banc des nations, quel rôle donc n’avons nous pas emballé sous ces prétextes de protectorat pour mieux protéger nos interets d’alors, là ?
    Quand ce ne fut pas par simple abandon après avoir tout pillé ou obligé par ces peuples mêmes exaspérés par notre avidité.


    Alors sous couvert de « politique étrangère », on a encouragé ces despotes à tenir leurs peuples à conditions qu’ils partagent encore leur richesses ou achètent nos armes. On a laissé s’installer des régimes religieux parce qu’on savait bien que la « religion c’est bon » pour tenir les peuples .

    A l’époque on appelait ça « politique étrangère » aujourd’hui modernisé on dit Realpolitik pour expliquer ces choix affairistes... mais qu’est ce qui est vraiment politique la dedans ?

    Quand on a oublié que politique veut avant tout parler du cadre général d’une société organisée, de sons sens, de son rôle, et qu’on la réduit à la gestion des batailles de pouvoir ou de marchés... ce n’est pas le sens le plus noble du rôle d’un « politique » et on a la merde qu’on mérite.


    Aujourd’hui, encore, quand je lis les questions de journalistes demandants à tel ou tel ce qu’ils pensent de l’islam, ou des juifs, quand je lis nos débats et interrogations stupides sur l’immigration, je me dis qu’il y a un sacré paquet de cons pour ne pas se rendre compte que leur questions ne sont qu’un erzatz aux bonnes questions que l’on devrait poser et se poser.... pour ça j’aime bien les journalistes tunisiennes, n’en déplaise à Boillon.


    Si on a des problèmes d’immigrations c’est bien parce qu’on les a créé et favorisés en aidant pas ces états à partager leurs richesses avec leurs peuples, en aidants leurs tyrans... que ces peuples veulent donc fuir pour venir chez nous !
    Si on a des problèmes d’intégration, c’est aussi à cause de cela, et parce qu’en apprenant à vivre à des hommes sous des régimes religieux, la laîcité revendiquée chez nous n’a aucun sens pour eux une fois chez nous... mais c’est bien nous qui ne les avons pas aidés à temps à comprendre ce choix de séparation nécessaire... on le savait déjà que l’état et la religion devait être séparée. Non ?

    Et comme l’intégration est aussi un échange de culture, elles ne seraient pas si éloignées qu’elles le sont sur ces bases simples. Le reste relevant d’une notion de racisme, de couleurs, mais là, on à encore des progrès à faire pour nous... civiliser nous mêmes.


    Alors aujourd’hui, nos hommes « politiques » ne peuvent plus se cacher, on voit bien leurs abandons de pouvoir, de ce pouvoir pour lequel il devraient être élus, qu’ils travestissent en pouvoir d’Avoir du pouvoir.

    C’est là ou Sarkozy est pire que ces prédessesseurs, plus déshinnibé, plus con, et pas à la hauteur... ni d’un chef d’état, ni véritablement d’un homme politique.


    Sans être un chevalier blanc, un peu plus de lucidité parfois ne nuit pas.



  • Solivo Solivo 29 novembre 2010 08:49

    Merci Imhotep

    Quelques détails croustillants suppléméntaires sur ce qui ressemble bien a un chantage de ce Mr Boivin :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20101116.OBS3043/karachi -sarkozy-a-t-il-voulu-etouffer-l-affaire.html

    Mardi 23/11, le député Bernard Cazeneuve demande à l’assemblée :

    « Cette transaction a-t-elle eu lieu ? Si huit millions d’euros ont été versés à M. Boivin, quel était le motif de cette indemnisation ? »

    Le nouveau ministre de la Justice, Michel Mercier, a d’abord répondu :
     « Les magistrats instructeurs instruisent ces dossiers librement. le gouvernement veillera à leur fournir l’ensemble des informations qui sont en sa possession ».

    Puis le nouveau ministre de la défénse Alain Juppé, après que les questions aient été reposées :
    « Vous comprendrez bien que, n’ayant pas été en fonction en 2009 et ne connaissant pas votre question, je n’ai pas dans l’immédiat les éléments de réponse à vous donner. Je le ferai dès que j’en disposerai »

    On attend avec impatience... a défaut d’une enquète parlementaire qui peut être justifiée : Si ces 8 millions ont été versés... Alors, par qui ? 
    La
    DCN ...l’état ?
    Dans le deuxième cas c’est bien notre argent, non ?



  • Solivo Solivo 1er avril 2010 17:46

    @ l’auteur
     
    Il semble que vous ne soyez pas favorable à cette démarche.
    A mon sens vous biaisez le débat dès la première phrase de votre article, et réagissez seulement sur cet aspect de la question...

    En effet « Au nom d’une vertu écologique à discuter,.... » Si c’est parcequ’il y a cette justification que vous ne semblez pas favorable à ce projet... posez vous la question autrement.

    Je suis toujours surpris de voir qu’on a besoin de réinventer l’eau chaude alors que d’autres l’on déja fait. Et dans ce cas précis, la gestion des ordures ( tri, collecte, etc...) sans volonté d’être Ecolo mais par une simple organisation différente, des collectivitées ont mis en place des systèmes simples qui s’avèrent cerise sur le gateau effectivement sacrément incitatif à gérer « intelligement »( pour éviter le terme Ecolo) nos dechets.

    Il suffit d’aller voir... mesurer les avantages et inconvenients des solutions en place ailleurs et développer celle qui est la plus efficace...

    Il ne s’agit pas là de proner le retour au seau à merde pour le compost avec le seau à épléchures pour le bout de jardin collectif des habitants d’immeubles !!
    Si c’est là votre vision d’une démarche Ecolo... discernez ce qui est possible à la campagne et en ville.
    Et c’est bien en ville qu’on brasse le plus d’ordures, la réflexion doit donc se porter là.

    Une mesure qui vise à faire payer en fonction de ce que l’on jete... me parait juste et incitative... à les jeter plus intelligement.
    La question du que rapporte au courageux dépositaire obtient une réponse évidente : des économies.
    A titre individuel immédiatement en fonction de l’effort, et à la collectivité à terme puisque plus d’invidus le feront moins il y aura d’ordures à gérer.... elles seront mieux triées, recyclées... etc etc..
    Si vous n’y voyez pas là un vrai bénéfice écologique pour la société et l’avenir... ?



  • Solivo Solivo 1er avril 2010 15:11

    Merci pour l’article.

    Je suis sidéré par ces comportements, imaginez que ce couple doive faire ces courses chez un commerçant de quartier, régulierement, croyez vous qu’un tel irrespect se manifesterait de la part des clients ? Mieux, que ferait le commerçant  ?
    C’est donc tout autant cette attitude mercantile et irrespectueuse envers les employés de l’enseigne qui par son directeur ne donne pas tort à son client Roi, que ces clients qui, parce qu’ils payent, se croient supérieurs.
    Dérive du pouvoir de l’argent sur les consciences et la raison.
    Je consomme donc je suis
    Je paye donc j’ai droit.
    Sinistres cons.. omateurs.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité