• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

suispersonne

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 01/09/2021
  • Modérateur depuis le 23/09/2021
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 25 838 701
1 mois 0 41 0
5 jours 0 11 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 587 424 163
1 mois 4 3 1
5 jours 3 2 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • suispersonne 4 octobre 2021 12:23

    Vous êtes convaincu par votre loghorrée, ce n’est pas grave, chacun peut se tromper de bonne foi.

    En revanche votre éructation devant une oligarchie capital socialiste (innovation intellectuelle majeure à détailler svp) est révélatrice : vous n’avez aucune intention de réfléchir.

    En absence de système de protection sociale, on est contraint de payer, beaucoup plus coûteuses et inaccessibles aux plus pauvres, des assurances privées.

    Le modèle social français est assiégé depuis 1945

    Une vérité difficile à croire ?

    Les propos du DRH de Ryanair sont limpides.

    « Le système de protection sociale de la France est à détruire, parce qu’il appartient à l’âge de pierre ! »

    « La sécurité sociale est un vestige communiste de 1945 » éructe Anne Bourdu.


    La situation globale en France en 1945 est assez originale.

    Le patronat a globalement collaboré : il se terre.

    Le pc est à 24 %, il est armé.

    On crée la sécurité sociale : une seule caisse pour tous les risques de la vie.

    Mais dès 1947, première attaque des nantis : il y aurait un « trou de la sécu ».


    Depuis, on a eu 90 détricotages de la sécu, qui ont commencé par diviser cette caisse unique en plusieurs risques : vieillesse, maladie, maternité, …


    Franck Lepage => Le ridicule ne tue pas, sinon sarko serait dcd plusieurs fois...

    « Vouloir moraliser le capitalisme » prédateur,

    c’est aussi crétin que de rencontrer un tigre dans la jungle et de lui dire « couché, kiki » !

    https://www.facebook.com/PerspicaceInfo/videos/349282522186513/


    On doit comprendre que la France est, bien avant thatcher, reagan & co, et leur slogan tina « there is no alternative », une cible essentielle pour les gouvernements libéraux, les banquiers, et les multinationales américains et européens (à l’exception de la suède),

    Gde Bretagne et Allemagne en tête,

    fidèlement suivis par les pays de l’est qui ne veulent surtout pas perdre leur avantage salarial,

    dont l’Allemagne s’est servi pour éliminer ses concurrents européens, se constituer des excédents incohérents, et presser son principal ennemi : le système social français ...


    Le marché unique a été configuré selon les desiderata d’un cartel de dirigeants d’entreprises européennes (automobile, chimie, construction, banque) réunis la première fois à Londres, sans vergogne ni secret au milieu des années 80, puis devenus très discrets.


    Découvrant les atouts extraordinaires des pays sans protection sociale, si nombreux dans ce monde, ils ont tous enfourché leur dada :

    « Vive la mondialisation ! », qui permet tous les chantages …

    La chute de l’urss a été leur acmé.


    Ni sarko, ni flanby, ni micron ne font ou n’ont fait rien pour le protéger, au contraire : ce sont des pantins => leurs commanditaires sont les rois de la finance et du medef.

    Et la propagande

    Les fayots des médias brandissent des pseudo arguments,

    qui ne sont pas souvent démontés publiquement :


    • « équilibre budgétaire »,

    • « ne pas dépenser plus qu’on ne gagne »,

    • « privatiser est désirable »,

    • « c’est à cause de l’Europe »,

    • « la mondialisation s’impose à nous » …


    alors que ce sont uniquement des positions idéologiques et des alibis.



  • suispersonne 4 octobre 2021 12:09

    Les priorités des « supporters » de celui qui a réussi quelque chose dans le piedballon démontrent une naïveté confondante, et un infantilisme impardonnable.

    Ce nabab a ruiné la vie de milliers de salariés.

    Comment le pardonner ?

    Impossible si on relit l’histoire des ses pillages après des rachats pour un franc ...

    Mais ils sont nombreux, les pilleurs !


    La notion d’investisseur recèle des accents vertueux : on a quelqu’un qui prend des risques, qui innove, qui partage …


    C’est un des abus de langage les plus répandus, une étiquette valorisante qui sert à cacher la réalité de l’avidité.


    Les pseudo scientifiques de la pseudo science économique s’en gargarisent sur tous les plateaux.


    Celui qui achète pour des clopinettes


    • le droit de péage des autoroutes

    • un barrage hydroélectrique

    • une entreprise en liquidation

    • un réseau de distribution d’électricité

    • l’usage du réseau ferroviaire attribué par un ami président de région


    Celui là n’est pas un investisseur, c’est un placeur de capitaux.


    Il veut dépenser le moins possible, et faire cracher à sa propriété, le plus vite possible, le plus de dividendes possibles, le plus longtemps possible.


    Celui là encaisse discrètement le pactole, incroyable et inattendu (un rêve éveillé ?) du cice, directement dans ses dividendes.


    Celui là va immédiatement augmenter ses tarifs et ses revenus, au maximum de la résistance du marché à la hausse des prix.


    Celui là n’hésite pas à racheter ses propres actions pour en augmenter mécaniquement la valeur (sans aucune action créatrice …) : sachez qu’il ne va pas tarder à les vendre ...


    Celui là n’a aucun scrupule à dégraisser la masse salariale, parce que cela est un signal positif pour les boursicoteurs (… jusqu’à présent : cela peut cesser très simplement …).


    Celui là n’hésite pas à emprunter pour se verser des dividendes malgré l’absence de bénéfice (… imposable …).


    Celui là connaît toutes les ficelles pour échapper à l’impôt.


    Il est le chouchou de ce gouvernement.




  • suispersonne 3 octobre 2021 17:39

    @Daniel PIGNARD
    tashrin vous a donné des précisions utiles
    les cotisations sociales sont du salaire différé, et pas un impôt
    au départ (1945) aucun « gouvernant » n’avait le droit d’y mettre le nez, c’était entre partenaires sociaux que se décidaient les taux et les répartitions, ..., évidemment, les « gouvernants » se sont empressés d’y mettre fin, ... parce que les sommes en jeu étaient déjà énormes
    Le seul impôt totalement injuste est la tva
    Les autres impôts ne sont presque pas progressifs (en GB, le taux marginal d’impôt sur le revenu était de 95% jusque fin des années 60), ce qui explique la surcharge qui étouffe les classes moyennes françaises depuis les années 70
    par ailleurs, le scandale absolu est la pratique d’exonération de « charges sociales », jamais compensée dans les comptes du système social français, et prétexte facile à dénoncer un déficit de la sécu fantasmé parce que voulu pour des fins de propagande
    enfin, si vous aimez des comparaisons internationales, avec l’autre fantasme du taux ’exorbitant’ de nos prélèvements obligatoires, prenez la peine d’intégrer les coûts des assurances privées pour des services équivalents, en absence de système social, et vous serez surpris de l’économie réalisée en France



  • suispersonne 3 octobre 2021 11:02

    @suispersonne
    un fait très révélateur : rako ne répond jamais aux commentaires
    il a atteint son seul but en obtenant la publication de ses diarrhées



  • suispersonne 3 octobre 2021 11:01

    @pierrot
    votre certitude peut légitimement inquiéter quant à votre objectivité, voire votre santé mentale
    vos péroraisons agressives ne montrent que vos convictions et préjugés

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre EDF Pfizer Sport Arnaque ? Shoah

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv