• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sylvain Rakotoarison

Sylvain Rakotoarison

http://www.rakotoarison.eu


« Seul est éternel le devoir envers l'être humain comme tel. »

Citation de la philosophe Simone Weil tirée de son livre "L'Enracinement" (éd. Gallimard) publié en 1949 après sa mort.

« La contestation peut être vive, le jugement sévère, mais à condition de se tenir à un certain niveau intellectuel et moral qui n'en rend que plus percutants la contestation et le jugement. » (Étienne Borne)

« L'homme n'est rien en lui-même. Il n'est qu'une chance infinie. Mais il est le responsable infini de cette chance. » (Albert Camus, "Carnets II", 1942-1951)

« En général, il est de droit naturel de se servir de sa plume comme de sa langue, à ses périls, risques et fortune. Je connais beaucoup de livres qui ont ennuyé, je n’en connais point qui aient fait de mal réel. (…) Mais paraît-il parmi vous quelque livre nouveau dont les idées choquent un peu les vôtres (supposé que vous ayez des idées), ou dont l’auteur soit d’un parti contraire à votre faction, ou, qui pis est, dont l’auteur ne soit d’aucun parti : alors vous criez au feu ; c’est un bruit, un scandale, un vacarme universel dans votre petit coin de terre. (…) Un livre vous déplaît-il, réfutez-le ; vous ennuie-t-il, ne le lisez pas. » (Voltaire, "Questions sur l’Encyclopédie", 1772)

« Marcher de long en large dans une église romane, belle, assez grande, Saint-Philibert de Tournus par exemple, ou dans une église gothique, Chartres, Reims, Bourges, ou baroque, comme la Wieskirche, et ne penser à rien, rien du tout, laisser le regard errer, laisser la pierre chanter, laisser le lieu dire et s’en aller, au bout d’un temps, sans aucune hâte. » (Maurice Bellet, 1993)

 

Tableau de bord

  • Premier article le 08/03/2007
  • Modérateur depuis le 21/03/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1989 637 47072
1 mois 26 0 720
5 jours 4 0 49
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 331 256 75
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires





  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 9 juin 2013 20:19

    Il est très surprenant de lire certaines réactions de personnes qui n’ont visiblement pas lu une seule phrase de mon article. Je leur recommande donc, d’une part, de lire attentivement l’article avant de le commenter plus vite que leur ombre, et d’autre part, le cas échéant, de s’inscrire à un cours pour apprendre à lire si cela ne suffit pas.

    La violence de certains commentaires ici vient d’ailleurs confirmer que celle-ci est un véritable cancer de la démocratie et ne peut engendrer que des tragédie comme celle de cette semaine. Ne pas être capable d’émettre son opinion sans insulte, sans raccourci péremptoire, sans simplification outrageante, sans idée reçue, sans préjugé ou projection erronés, sans récupération politique ni sans amalgame foireux ne favorise évidemment pas l’apaisement du débat républicain, même s’il soulage certains internautes de leurs aigreurs ou rancœurs du moment.

    Bonne fin de week-end et merci à ceux qui ont lu mon article jusqu’au bout.



  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 4 juin 2013 18:28

    « Notre propre médiocrité » a quand même donné un Prix Nobel de physique en 2012 à un Français, qui a toujours publié en anglais, histoire d’être compris par tous les chercheurs dans son domaine de prédilection, à savoir la physique quantique... Où est la haine de la langue française ?

    C’est plutôt haïr la France que de ne plus voir sa capacité de rayonner par son propre génie. De Gaulle haïssait-il la France pour parler allemand en Allemagne et anglais en terre anglophone ?

    L’excessif est insignifiant, méfiez-vous des raccourcis !

    Cordialement.



  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 4 juin 2013 18:10

    Merci à ceux qui ont pris soin de réagir ici.

    L’une des méthodes pour fausser une discussion, c’est de caricaturer à outrance les positions pour faire des amalgames. C’est d’ailleurs l’objet de ma conclusion : on peut aimer le français et ne pas être choqué par la nécessité de parler en anglais pour se faire comprendre.

    Les langues n’ont rien d’un obstacle dans les échanges entre deux pays, mais lorsqu’un sujet est travaillé par des équipes regroupant de nombreuses nationalités parlant des langues différentes, sauf pour quelques exceptions, il devient vite impossible de connaître dix, vingt, trente langues et une langue commune est ressentie comme une nécessité.

    J’aurais bien sûr pu continuer en disant que j’aime l’allemand, le russe etc. et les autorités françaises ont rarement compris que pour défendre le français, dans l’Union Européenne, le mieux était de renforcer par exemple l’allemand au lieu d’attaquer inutilement l’anglais. Ceux qui sont intéressés par certaines cultures se mettront assez naturellement à étudier les langues associées. Les amoureux de la Russie chercheront à connaître un peu de la langue russe, etc.

    Mon histoire et ma géographie personnelles ont fait que j’ai appris à l’école l’allemand comme première langue, sans aucune hésitation, l’anglais venant en deuxième langue. J’ai même passé un entretien de recrutement en allemand. Mais c’était en Allemagne. Cela ne viendrait à l’esprit de personne d’utiliser cette langue en Russie. Sauf avec des voyageurs allemands.

    L’idée est de s’adapter aux cas concrets. C’est une question de bon sens. Oui, dans les sciences dures, la langue n’est qu’un outil de communication et le but est de partager l’information avec le plus grand nombre de personnes au monde pour faire avancer le sujet. Mais non, la langue n’est pas seulement qu’un outil dans d’autres disciplines, comme la littérature, la philosophie, etc. où la langue fait partie intégrante de la pensée, du raisonnement.

    Je ne pense pas non plus qu’il y a un intérêt à n’avoir qu’une seule langue universelle. Chaque langue correspond à la culture. Le globalisation des échanges ne signifient pas la perte des identités. On ne peut partager que si l’on a quelque chose à apporter. Je comprends que certains parents veuillent faire apprendre le breton (par exemple) à leurs enfants, mais je ne comprends pas que cela puisse être au détriment d’une langue comme l’anglais.

    Il suffit de regarder les populations de petits pays qui savent pertinemment que leur langue ne sera jamais parlée au niveau international car ils ne sont que quelques millions à la parler : elles sont moins arrogantes et apprennent quelques langues étrangères pour pouvoir échanger.

    Enfin, je le répète : la loi Fioraso, tout comme la loi Toubon, n’aura aucune influence sur l’usage des langues dans la recherche publique, parce qu’une loi n’a pas à dicter le comportement intime des citoyens dans un pays libre. Toute cette polémique n’est qu’une tempête dans un verre d’eau. Les étrangers qui essayeraient de comprendre ce type de débat seraient bien intrépides.

    Bonne soirée.



  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 mai 2013 09:15

     À Éric,

    Vos remarques sont intéressantes, cependant, expliquer des positions politiques uniquement par un intérêt électoraliste est justement ce qui contribue à l’abstention massive. On attend généralement d’un responsable politique justement qu’il s’élève au-dessus de son intérêt purement électoral pour envisager le bien commun (dont la définition prête évidemment à discussion).

    L’autre réflexion, c’est que vous oubliez aussi tout le contexte idéologique du FN qui place en boucs émissaires les immigrés, ou du moins, qui pose l’immigration comme l’alpha et l’oméga de l’effondrement économique de la France depuis trente ans. C’est d’ailleurs son fonds de commerce récurrent qu’il a toujours su préserver. En ce sens, cela va à l’encontre même de l’esprit de la République qui considère que chacun, par son mérite, peut contribuer à l’élévation du pays. C’est cette conception de la société qui est irréconciliable, qui rend une alliance UMP-FN idéologiquement bancale, même si elle pourrait se concevoir à titre purement électoral et même si certaines idées ont été reprises dans un but seulement démagogique.

    Cordialement.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture France Chine Exposition Peinture Art Institutions Culture Musée Citoyenneté Société Paris Attentats Foi Ethique Citoyenneté Christianisme Terrorisme Gendarmerie Islamisme Présidence Macron Gilets jaunes Politique Droit Politique Scandale Justice Démocratie Constitution Polémique Emmanuel Macron Alexandre Benalla Europe Europe Construction Européenne Histoire Londres Elections Angleterre Défense Industrie Carrière politique Royaume-Uni Union européenne David Cameron Brexit Theresa May Armée Allemagne Guerre Violence urbaine Manifestation Police Violence International Afrique Environnement International Changement climatique Corruption Madagascar Climat Moyen Orient Israël Palestine Femmes Guerre à Gaza Gaza Sionisme Judaïsme Constitution européenne Etats-Unis Elections européennes Euro Valéry Giscard d’Estaing Charles de Gaulle Diplomatie Economie PCF Socialisme Technologies Livres - Littérature Recherche Astronomie Football Dieu handicap Philosophie Science et techno Intelligent Design Système universitaire Santé menacée Prix Nobel Science-fiction François Hollande Christine Lagarde Banques Bernard Tapie Nicolas Sarkozy François Mitterrand UDF MoDem Jean-Louis Borloo UDI LREM Débat Religions Enfance Religions Sexe Pédophilie Famille François (pape) Pédocriminalité Vatican PS Parti Socialiste Lionel Jospin Présidence Hollande Société Santé Ecologie Energie Sondages Jean-Claude Juncker Droits de l’homme Hommes






Palmarès