• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tiers_inclus

tiers_inclus

Intuitionniste ...

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 420 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • tiers_inclus tiers_inclus 3 juillet 2019 18:29

    Savez-vous qu’en priant vraiment (pas en demandant une rétribution de bigote) vous êtes tout proche de la méditation bouddhiste ? Pourquoi ? Parce que vous vous vous oubliez (votre égo) de deux manières : par l’amour chrétien, et par votre adresse à Dieu ou au Christ. Rien que le bouddhisme ne puisse condamner, mais au contraire encourager.

    Alors priez, mais correctement, pas comme vous avez médité, et vous n’aurez pas à commettre dans une dizaine d’années un article de reniement de la chrétienté.



  • tiers_inclus tiers_inclus 9 mai 2019 07:29

    @Jonas

    "les gens de même culture , de mêmes moeurs , de mêmes traditions , de même religion, ont du mal à se supporter les uns les autres et a vivre en harmonie »

    Pas propre au moyen-orient, on a connu cela en Europe pendant des siècles, il n’y a pas bien longtemps, et il a fallu deux guerres inouïes pour calmer les esprits.
    Enfin cela est seulement la surface des choses, car ces guerres ont plus souvent servi les intérêts de classe minoritaires. Comme quoi il est possible d’instruire le chaos. C’est par ailleurs ce que font les US partout dans le monde au présent.

    Mais les naïfs ou les fanatiques tirent des conclusions définitives de ce chaos instruit sur l’être de ces populations, comme vous le faites, en cela ne vous étonnez pas de recevoir de la haine en retour de cette déshumanisation.

    Cela dit je ne vous jette pas la pierre, car vous semblez impliqué sur le terrain alors que je vous parle dans un contexte facilitant le recul et la sagesse. Le patient qui souffre d’un prurit se gratte ce qui l’aggrave malgré les recommandations de son médecin à ne pas le faire. 

    Il vous faut néanmoins sortir du bac à sable du moyen-orient, vous comprendrez alors que son destin se joue ailleurs par les universalistes que j’évoquais, dont l’AIPAC est à minima un copilote au service de cet universalisme et d’Israël.

    Apparemment on ne vous informe pas.

    Enfin partout où il est passé, indépendamment de la géographie, des cultures, de l’époque, le « peuple » juif s’est plaint de la haine.

    A quand une remise en question salutaire pour toutes les parties ?



  • tiers_inclus tiers_inclus 9 mai 2019 00:32

    @Jonas

    « les gens de même culture , de mêmes moeurs , de mêmes traditions , de même religion, ont du mal à se supporter les uns les autres et a vivre en harmonie »

    Pas propre au moyen-orient, on a connu cela en Europe pendant des siècles, il n’y a pas bien longtemps, et il a fallu deux guerres inouïes pour calmer les esprits.
    Enfin cela est seulement la surface des choses, car ces guerres ont plus souvent servi les intérêts de classe minoritaires. Comme quoi il est possible d’instruire le chaos. C’est par ailleurs ce que font les US partout dans le monde au présent.

    Mais les naïfs ou les fanatiques tirent des conclusions définitives de ce chaos instruit sur l’être de ces populations, comme vous le faites, en cela ne vous étonnez pas de recevoir de la haine en retour de cette déshumanisation.

    Il vous faut sortir du bac à sable du moyen-orient, vous comprendrez alors que son destin se joue ailleurs par les universalistes que j’évoquais, dont l’AIPAC est à minima un copilote au service de l’universalisme et d’Israël.

    Apparemment on ne vous informe pas.

    Enfin partout où il est passé, indépendamment de la géographie, des cultures, de l’époque, le « peuple » juif s’est plaint de la haine.

    A quand une remise en question salutaire ?



  • tiers_inclus tiers_inclus 8 mai 2019 20:40

    @Gabriel

    Tout juste mais c’est l’imperfection du mirage en lui même qui le rend auto décelable, et c’est l’accumulation historique de « bugs » dans le rapport du mirage à lui même qui a développé le doute. L’explorateur expérimenté ne vas plus au point d’eau indiqué par le mirage, il ne s’y attache plus.
    Ceci a ouvert la voie méditative du détachement, l’époché puis « l’accès » à la vacuité qui, elle, ne s’obtient pas dans le mirage. Esotérique mais testable, tout en maintenant l’objection d’une subjectivité in fine, quoique le processus soit justement de la dépasser.

    Le temps long (fruit du mirage) confirme peu à peu le mirage en soi, ne serait-ce que par ce qu’il s’estompe, entropie croissante oblige, bien que l’on ait quelques raisons de penser que ce principe est aussi une illusion résultant justement d’un regard myope et d’un manque d’information dans le mirage lui même (spéculatif pour le moment, mais évoqué).

    Ce mirage serait alors imparfait parce qu’il serait un sous ensemble de « quelque chose » de bien plus vaste, (la vacuité obtenue par voie méditative ?), il se réifie par perte d’information et pas par gain et donc ne pourrait s’entretenir indéfiniment en soi tandis que la vacuité reste stable et potentiellement, certainement parallèlement, productrice d’autres univers soit d’autres illusions ou mirages avec leurs lois propres. 

    Analogue à ces images multiples fugitives (puis qui collent lorsque on s’y est accroché) en une même image, selon l’interaction que nous avons avec elles.
    L’idée est forte car on a aussi quelques raisons de penser que les « choses » , les particules par exemple, naissent en coproduction de leurs interactions, voire in fine seule l’interaction fait sens, c’est à dire la relation, c’est à dire de l’information.

    La physique moderne trouve de plus en plus de bugs. Elle ne nous renseignera pas sur la nature des choses, ni sur la nature de la vacuité, mais elle peut peut-être nous renseigner sur le fait que les choses sont illusoires sans être rien. Pourquoi ? Parce qu’elle nous conduit progressivement à l’information manquante de ce que nous appelons notre monde.
    Wait and see... 

    Supposons cette immense spéculation avérée, comment en tirer des fruits pour notre problème existentiel ? Apparemment la seule voie est dans la désadhérence au mirage.
    Nihiliste ? Pas forcément, si l’on en croît Bouddha qui nous donne la voie de la libération par des moyens qui, quoiqu’il en soit au niveau du mirage, nous rendrait la vie illusoire bien plus supportable à mon sens. 

    Après plus prosaïquement on peut aussi se poser la question « cela vaut-il le coup de naître ? » Je me souviens de Jean d’Ormesson et de son « C’était bien » quoiqu’il n’était pas se son propre aveu candidat au redoublement. Théophile de Giraud nous dit des choses pertinentes sur le sujet et ne nous invite pas pour le moins à la naissance.

    Toutefois si Bouddha a raison, ce n’est pas une bonne idée, car la libération est facilitée par la condition humaine, que je n’exposerai pas car j’ai un besoin bien terrestre de m’alimenter. 

    De quoi, tout de même, se dire qu’il faut un peu creuser, non ? Car le mirage semble se dénoncer lui même.

    Une bonne question courte, et une longue réponse en fait trop brève, que j’espère, vous ne trouverez pas trop fastidieuse.



  • tiers_inclus tiers_inclus 8 mai 2019 10:49

    Le mirage a t’il un sens ? Celui de nous abuser à la perspective d’étancher notre soif ? Pourquoi avons-nous soif ? Et s’il s’agissait aussi d’un mirage ? 

    La seule question est « de quoi s’agit-il ? » car elle inclut la question de la nature de celui qui la pose, un observateur et un monde ou bien une coproduction qui crée fugitivement le mirage avec un oeil qui croît voir et se voir car il est gravement myope et presbyte, et ce faisant est souffrant par erreur et ignorance.

    Or sans souffrance pas de question, pas de sens, pas d’égo, qui y aurait-il à protéger, et donc pas d’alter, ni de monde à distinguer du pseudo observateur qui ne saurait se différencier.

    Le mirage engendrant la souffrance et la la mort, la réponse est elle de reproduire le schéma erroné en considérant la surface des choses dont nous mêmes comme réalité à cause d’une vision trouble. Beaucoup d’indices concourent à nous indiquer nos erreurs d’appréhension, nos réifications, et en physique avancée lorsque l’on cherche avec plus de détails la nature des choses, on ne trouve que des phénomènes evanescents et coproduits. Pas grand chose de substantiel et même le cadre espace/temps si à priori pour Kant semble bien disparaître.

    Si l’on ne se posait pas de question, aurions nous pu produire les doutes et les inconsistances du mirage devenu très probable.

    Et si le mirage est générateur de souffrance, n’est ce pas coupable que de ne pas chercher une libération ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité