• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

toma

Chacun sa philosophie, celle employée depuis bien trop longtemps, celle qui voit tout en opposé, celle du bien et du mal, celle du méchant et du gentil, du policier et du voleur, celui qui est maitre et celui qui est esclave. Depuis 1492 et l'arrivée de colons européens en Amérique, c'est la voix prise, celle du fort et du faible.
Le projet eurasiatique pourrait nous proposer pour la première fois depuis 500 ans, une philosophie toute autre, celle du Ying et du Yang, le bien engendre le mal et ainsi de suite. L'un est inclus dans l'autre. Politiquement, cela devrait se traduire par des mains tendues, ou lieu des coups de ceinture.
Ce serait effectivement magnifique, si sur le plus grand, le plus peuplé, le plus vieux continent de la Terre, de Lisbonne à Vladivostok, comme le proposait Poutine et même plus loin jusque Singapour, nous nous dirigerions vers un monde où l'humain serait au centre, et la coopération aussi. Parce que c'est vrai, nous pourrions aller de Lisbonne à Singapour à pied, sans prendre de bateau ni d'avion, et cela, nous l'oublions souvent !
Vodka et Pelmini est un joli mélange culturel, qui n'existerait pas sans la Chine, qui inventa les pâtes, et la Vodka qui provient d'Europe Centrale et de l'Est, et en Russie on déguste les deux simultanéement, culture culinaire eurasiatique, à appliquer à tous les niveaux.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2015
  • Modérateur depuis le 04/06/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 209 536
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 189 119 70
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • toma 16 mai 2018 23:11

    Les enfants roi ont eux mêmes fait des enfants roi.

    J’ai mis ma fille a la crèche, on ma dit et je n’ai pas compris de suite et été d’accord, qu’il fallait respecter des règles, sur les heures etc... Ce qui me chagrine, c’est l’impossibilité et l’inadaptation de ces heures aux horaires de mon travail et celui de mon épouse, car nos horaires d’adulte ont été deréglementes, ceux de nos enfants sont sur du 8h - 15h du lundi au vendredi, alors que les journées décalées, les samedi-dimanche, les nuits, se sont multipliés.

    Mais oui, les enfants qui se forment ont besoin de cadres, des règles, d’horaires fixes, d’heures de dodo obligatoire et de repas fixes.

    Ma fille devient folle et pénible quand elle mange mal et n’importe quoi, dort n’importe quand et pas assez et ne va pas s’éclater a la pleine de jeux, elle n’est pas fatiguée et dort mal.

    Pourquoi cela changerait a 6 ans et l’entrée en primaire ? L’école devrait tout permettre ?

    La seule logique est de négocier le virage de l’adolescence, là, ils doivent prendre la décision eux mêmes de faire ces choses, mais c’est difficile s’ils y ont jamais été « contraints » avant, puisque petits, ce n’est pas une contrainte, mais leur norme, si papa et maman disent pas de télévision, pas de jeux électroniques ou dans des limites contraignantes, si les repas se font en famille, ça leur semblera logique aussi plus tard.

    Après, l’adolescence c’est combattre la norme, c’est donc a mon sens, logique qu’ils aient contre. Mais cela ne va plus si cette norme n’est plus connue. L’adolescent n’a rien a combattre. Il est perdu.

    De plus ça fait des handicapés dépressifs au travail plus tard, car oui, le monde d’un travail est dur, non, on n’est pas augmenter chaque 6 mois, on a pas que des projets intéressants chaque semaine, les chefs sont parfois cons, mais c’est plus souvent comme cela que le contraire.

    Et aussi, c’est pas parce que je veux, que j’obtiens obligatoirement, une voiture c’est un crédit sur 5 ans, une maison sur 30 ans, une carrière toute sa vie, et une famille, ça demande des sacrifices. Sinon ca finit en divorce.

    Ma fille ira probablement dans une école bilingue russophone, ma femme est russe. Uniforme, règles, calligraphie (vous avez déjà vu les russes écrire ? C’est juste incroyable !), respect d’un règlement, suivi des devoirs. J’ai où je suis aussi des écoles françaises, grèves, bâtiments vieux, profs désabusés, ça se ressent la fois ou j’y ai été.

    Le sentiment que bien faire est mal vu reste hélas souvent présent, a l’école allemande aussi.

    Dans notre crèche, pour la photo de groupe, tous les enfants étaient en jupes chiffons, petit costume cravate et chemise pour les garçons, ma fille a 2.5 ans ! Pour la journée de la femme, pareil. Moi je ne connais pas tout cela. Les éducatrices reçoivent des fleurs des parents, offertes par les enfants, ce jour-là.

    Dans les écoles russes, la remise de bulletin, les parents viennent en costume cravate et jupe talon aiguilles, bouquet de fleurs, discours du directeur, spectacle de danse et chants,... Oui, entre 6 et 12 ans. Après c’est pareil.

    Respect de l’autorité, des profs et instituteurs, importance du groupe de parents d’élèves. Un autre monde.

    Une photo pour mieux comprendre

    http://mitra-ev.de/de/struktur/59.html



  • toma 26 avril 2018 22:34

    @Lugsama

    Ah oui, radiés les 300.000 morts chômeurs bien sûr, chaque mois, eh beh....

    Faut arrêter hein, en Allemagne, Autriche, Hongrie, Tchéquie, Pologne, Danemark, Pays-Bas, Flandres belge, bref l’Allemagne et son hinterland, on nage dans le plein emploi, vraiment.

    J’en ch** pour trouver du personnel à Hambourg, à Berlin c’est devenu difficile de trouver des gens corrects, mon voisin chef de call center doit ouvrir a la frontière polonaise au sud est, plus loin que Dresde, pour trouver 12 personnes pour suivre la cadence chez 1und1 internet.

    Bref, y a bien deux Europe. On se demande quand même ce que fait la France. Hormis sauver des usines.en commandant des TGV inutiles....



  • toma 28 mars 2018 22:14

    Merci de me rappeler pourquoi je regarde plus ces merdes de débats du dimanche midi, c’était merdique sur RTL comme RTBF, le PS finissait toujours par être d’accord avec tout le monde, on finissait au resto d’à-côté à fêter au gros rouge probablement.

    Cette arrogance, cette non recherche de vérité, ces interruptions systématiques quand on sait d’avance que la réponse ’e va pas plaire. C’est a vomir.

    Excusez, j’essaie d’être partial, jamais vu un débat pareil a RT ou une interview radio de cet acabis a sputnik. Même press TV laisse parler plus ses invités.

    Et le CDH, qui est sous les 10% a encore droit au chapitre....

    Je reste sans mot, la Crimée les amerlopes savent très bien grâce a leur organisme Gov’up l’etat d’esprit sur la péninsule, le référendum a donné le même résultat que le vote présidentiel, mais on continue de parler d annexion, comme si la RFA avait annexé ma RDA... Je rêve.



  • toma 23 mars 2018 23:25

    @GHEDIA Aziz

    Ah, j’ai aussi une connaissance en cardiologie, les examens, ils sont obligés d’en faire faire des inutiles, c’est la politique du chiffre, l’hôpital est payé a l’acte, donc on en fait. (Il la dit clairement)

    Après, je ne dirai pas que les patients sont mal soignés, mais les PET scans sont pris d’assaut, les tests sanguins se font en pagaille, alors qu’ils sont parfois pas nécessaires ou pas dans de telles proportions. Ce qui est dommage, car on nous dit qu’il y a plus assez d’argent, de quelque part le gaspiller comme cela en choses inutiles.

    Étude des caisses de maladies allemandes, pour une opération très typique (je ne sais plus laquelle) a dit que le traitement pouvait (j’invente les chiffres que je n’ai pas exactement en mémoire) se faire en une opération pour 8000 €, sinon deux fois, pour 6000 € deux fois, donc 12.000€, de revenus pour l’hôpital.

    L’étude a constaté que le taux d’opération en 2 étapes étaient dans tel Land de 35%, le reste 65%, en une fois. Mais que certains hôpitaux, un en particulier, le taux est de 70% en deux étapes... Pourquoi ? La caisse disait ne rien pouvoir faire, car le médecin décide au final. Reste que cette opération, sauf cas exceptionnel, se fait facilement en une fois, ce qui n’explique pas qu’un établissement sorte de la norme à ce point (non seulement de la pratique enseignée, mais aussi des statistiques). Reste que deux narcoses en plus de coûter plus chères, sont plus dangereuses qu’une, donc, question, pourquoi, UN MEDECIN opère deux fois plus souvent les patients en deux fois que tous les autres ?

    Oui, il y a un abus, documenté, dans bien des cas. Les professionnels sont au courant, dire le contraire est se mentir.

    Souvent, les.abus sont liés a des pratiques qui rapportent plus. Sinon elles restent difficilement explicables, les caisses savent le prouver, mais ne font rien, trop cher, et c’est se mettre entre patients et praticiens.

    Excuse rigolote, car dans le cas des vaccins, cest bien ce qu’on fait, on s’interpose entre le patient et son médecin, l’obligation est donc a sens unique, le médecin semblant là très protégé.



  • toma 23 mars 2018 23:05

    @foufouille

    Vous volez haut dites donc avec vos commentaires.

    Mais vous allez me dire que JAMAIS, non au grand jamais, une médication inutile (peu en importe la raison, mais nommons acharnement thérapeutique, médication due au style de vie sédentaire, obésité,...) n’a été octroyé en France ou en Europe.

    Vous savez, y a des gens qui voient le mal dans chaque médecin, y a des gens qui voient un gourou salvateur dans chaque vaccin, entre les deux une majorité des gens aux avis équilibrés, qui en France ont tellement de mal a exprimer leur avis, vu la manière dont les débats sont passés et bloqués, souvent hélas par la même caste.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès