• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

touriste

Je suis vraiment un anonyme et je souhaite le rester. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir des opinions.
Le net est à la fois une fantastique bibliothèque, la plus grande dans toute l'histoire de l'humanité, et c'est aussi une vaste poubelle. Il faut vivre avec !
En particulier, l'internet est inondé de propagande ultra libérale. Voire pire.
Emettre parfois une opinion non conformiste me parait important.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 14/03/2016
  • Modérateur depuis le 10/12/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 107 636
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 4 3 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • touriste 9 janvier 13:23

    Il y a un malentendu et peut être ne suis je pas assez clair.

    L’utilité du vote utile, ce n’est pas d’élire un pingouin plutôt qu’un autre.

    C’est de mettre un grain de sable dans la machine infernale néolibérale .

    Ne rien faire c’est laisser passer un néolibéral de plus (ou une) avec un gouvernement et un programme déjà connu.

    En faisant élire un candidat improbable, et même impossible, on injecte une petite perturbation dans le système. 

    Et il se trouve que les circonstances le permettent.

    Ensuite je sais que le candidat élu est forcément mauvais. Inutile d’en rajouter j’en suis bien conscient.

    Le point important c’est qu’il n’y a pas d’autre choix.

    Soit on ne vote pas, soit on vote sur un candidat de figuration. Dans tous les cas le candidat de droite ou d’extrême droite est élu.

    Le nombre des candidats qui peuvent être élus, avec ce système électoral, est réduit.

    Le choix entre Philipot, Poutou ou Montebourg n’existe pas. Ces candidats ne disposent pas de grands partis, ni de grands médias, ni de capitaux.

    Ce sont des candidats de témoignages.

    Si vous votez pour eux, vous faites deux choses :

     vous témoignez de votre foi, ce qui est respectable

     vous faites élire l’un des deux (ou quatre) candidats de droite

    Tels sont les faits. Et les faits seront plus têtus que certains de mes honorables contradicteurs :)

    Sinon démontrez moi que Philipot a plus de chances de se faire élire président que de gagner le super gros lot de la Loterie ... 

    M’enfin si vous vous résignez à Macron, Pécresse ou autres ... après tout on est (presque) en démocratie !



  • touriste 8 janvier 16:38

    Je déteste à peu près tout ce qui se présente aux élections sous l’étiquette de gauche, donc je comprends bien ces réactions, mais le choix n’est plus entre la droite et la gauche, ce qui revient à peu près au même.

    En avril 2022 nous aurons Macron ou Pécresse si nous laissons faire, ou si nous votons délibérément inutile.

    Ne pas voter est la pire des solutions, le faible nombre de votants pourrait laisser le champ libre au courant fasciste.

    En réalité il n’y a pas de choix, enfin pour ceux qui ne sont pas satisfait de Macron et de ses amis de toutes obédiences.

    On peut tenter de glisser un grain de sable dans la machine infernale néolibérale

    Après il faudra l’exploiter ce grain de sable, c’est une autre histoire ...

    Maintenant si vous trouvez mieux, mieux que de partir à l’abattoir électoral, je vous écoute.



  • touriste 27 décembre 2021 13:30

    Souvenirs, souvenirs !

    Dans les années 70-80 Thatcher décidait de « dérèglementer » tout ce qui pouvait l’être. Notamment les règlements sanitaires, vous savez ces lois idiotes qui empêchent les industriels de fabriquer de fabuleux ... profits.

    Ces principes de précaution imbéciles qui exigent que l’on l’industrie agro-alimentaire n’utilise pas des techniques trop dangereuses pour la santé humaine.

    Et c’est ainsi que la réglementation anglaise concernant la fabrication des farines animales a été « allégée ».

    Immédiatement les industriels ont réduit la température et la pression dans les marmites géantes qui fabriquent des farines animales avec les carcasses de mouton.

    Réalisant ainsi de substantielles économies !

    Mais permettant également à la « tremblante du mouton », une maladie à prion très commune chez les ovins, de passer dans les farines.

    Farines qui nourrissent notamment les bovins.

    C’est ainsi que la vache devint « folle ». (Atteinte d’ESB ou encéphalopathie spongiforme bovine)

    Ou pour le dire autrement, que le néolibéralisme a permis au prion de passer la « barrière d’espèce » : du mouton vers la vache, puis de la vache vers l’homme.

    Or le prion a une particularité par rapport à de nombreuses autres intoxications alimentaires, il se manifeste avec retard. Entre 5 et 15 ans selon les estimations.

    Vous pouvez donc avaler sans souci, si j’ose dire, un steak contaminé et ne présenter les symptômes du « cerveau en gruyère », les plaques amyloïdes, que cinq ans ou dix ans plus tard.

    Bien malin qui fera le rapprochement avec un quelconque prion. Le même phénomène a permis à l’amiante de perdurer  et de tuer - pendant plus de cinquante ans.

    D’autant que les symptômes sont proches de ceux de la maladie de Parkinson et sauf rare autopsie, difficiles à distinguer.

    D’ailleurs les années 80-90 ont vu une explosion de la maladie de Parkinson, laquelle ne semble pas s’être ralentie !

    A méditer.

    Notamment quand aujourd’hui on s’aperçoit que les gouvernements occidentaux choisissent, plus ou moins ouvertement, de laisser circuler un virus potentiellement mortel pour ne pas entraver « l’économie ». (lire « profits »)

    Moralité : L’abus de capitalisme est mauvais pour la santé :)



  • touriste 26 octobre 2020 13:30

    J’adhère aux constatations exposées, mais je m’interroge sur le titre « Rafistolages ». Est ce que c’est bien vrai ?

    A mon avis Macron suit une ligne politique précise. Ses actes paraissent erratiques mais ne sont pas des « rafistolages » ce sont des ajustements.

    Comme le navigateur qui suit sa route mais qui doit louvoyer de temps en temps. Sans jamais changer de cap.

    Soit dit en passant le seul cadre de pensée qui permet de conceptualiser ce qui se passe est celui de la guerre de classes

    Si les gouvernements deviennent de plus en plus autoritaires ce n’est pas parce qu’ils sont « méchants » (encore que ! :) mais parce que c’est nécessaire.

    L’exploitation humaine atteint un tel degré que les dirigeants ne peuvent plus compter sur l’adhésion expresse ou tacite de la majorité de la population.

    A ce stade de la guerre de classes, la démocratie n’est plus forcément le meilleur régime. Cela dépend. Des intérêts de la bourgeoisie.

    Et le modèle chinois, au delà des rivalités entre les bourgeoisies nationales, ne leur parait pas dénué de quelques avantages.

    Si mon hypothèse est correcte, nous verrons ce gouvernement faire le forcing pour terminer ses réformes « sociales » et notamment celles de l’assurance chômage et des retraites.

    Déjà, avec stupéfaction nous constatons, en pleine crise sanitaire (!), que le programme de liquidation de la sécurité sociale est boosté par les représentants de la bourgeoisie.

    Il est presque comique, tragique en fait, de constater que nous avons en Octobre moins de lits médicaux disponibles qu’en Mars !!

    Comme si la crise du Covid n’avait même pas été sérieusement prise en compte.

    Mais ce ne sont pas des errements, c’est l’application scrupuleuse d’un programme politique qui a été, démocratiquement, décidé par la bourgeoisie française.

    En concertation avec les autres bourgeoisies européennes et mondiales.

    D’un point de vue tactique, le cap de Macron c’est 2022. Or arithmétiquement il ne peut pas conserver le pouvoir sans rallier la frange la plus raciste de l’électorat.

    En 2019 Macron avait tenté l’immigration lors du Grand Débat. En 2020 il tente une loi anti musulmans, sous couvert de laïcité.

    Je pense que tous les coups foireux seront utilisés. Cf le livre de Raphael Kempf, « Ennemis d’Etat ». Il faut dire que je suis d’une génération qui a connu la « stratégie de la tension » en Italie...

    Récapitulons « leur » ligne politique :

    •  Achever de détruire l’Etat social
    •  Diviser les travailleurs avec le racisme
    •  Renforcer l’Etat policier

    Et rétablir le niveau des profits, parce que le fondamental c’est le fric.

    Bref leur stratégie me parait cohérente et bien pensée. Une stratégie valable.

    Le reste ce sont des ajustements tactiques. On peut dire « rafistolages » mais c’est surtout une question de vocabulaire.

    PS.

    Leur stratégie peut fonctionner puisque les salarié(e)s ne disposent ni d’un programme, ni d’une organisation pour prendre le pouvoir et défendre leurs intérêts.



  • touriste 17 juillet 2020 19:38

    @foufouille
    Le calcul direct 150x12x30 donne 54000 mais en principe on tient compte de « l’érosion monétaire » ce qui complique les calculs, un franc de 1980 vaut plus qu’un franc de 2020 à cause de l’inflation, cf Coefficients

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité