• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Trelawney

Trelawney

Si le résultat escompté n'est pas au niveau de tes attentes, dis-toi que le plus grand des chênes a lui aussi été un gland.

Tableau de bord

  • Premier article le 16/09/2014
  • Modérateur depuis le 21/10/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 44 3839 1191
1 mois 0 97 0
5 jours 0 15 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 283 271 12
1 mois 3 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Trelawney Trelawney 4 avril 09:55

    Le ticket de train est subventionné par les régions à hauteur de 70%. C’est un contrat SNCF région, sinon les trains de roulent plus.Si demain les régions décident de transférer cette subvention vers les bus, (ce qu’elles ont l’intention de faire pour les hauts de France, le grand Est, Rhone alpe Auvergne et midi pyrénée) la SNCF non privatisée augmentera les tickets TER etc de 70%. 

    Comme la concurrence par les bus existe, la SNCF ne servira qu’aux privilégiés. C’est cela le service public à la française
    Vous pouvez toujours le défendre, mais ce sera sans moi

    PS Pour ce qui est de PACA, la région compte subventionner à part égale la SNCF et Thelo qui offre une ligne Milan Marseille et aller retour. Cela permettra à Thelo de faire rouler plus de train sur une ligne catastrophique pour la SNCF et pour le service des voyageurs


  • Trelawney Trelawney 4 avril 08:35

    Fait n°1 : la SNCF dans son ensemble ne fonctionne pas normalement. Infrastructures non entretenues, trains obsolètes, réduction du réseau et suppression des lignes de trains dans des zone « à l’économie précaire ».

    Fait n° 2 : la SNCF est un monopole d’état et la mise en concurrence est extrêmement marginale
    Fait n° 3 : Le chemin de fer (je ne parle pas que de la SNCF) pour survivre est obligé de s’endetter.
    Fait n° 4 : les syndicats ne veulent pas que ça change ou alors seulement pour que ce soit l’état qui finance ce puis sans fond.

    Macron dans tout ça :
    Ben Macron se retrouve avec une bouse (la SNCF) dans les mains. Il va réformer à sa manière (ENA oblige) c’est à dire qu’il va réformer en saupoudrant sans vraiment changer l’essentiel de la structure SNCF. On voit déjà une flopée d’amendements du gouvernement repoussant aux calendes grecques l’ouverture à la concurrence (pas avant 2030 pour l’Ile de France, etc). Pendant ce temps, les syndicats politisés trés au courant que cette réforme est encore un coup d’épée dans l’eau font les fiers à bras pour justifier leur existence en emerdant l’utilisateur pour bien lui faire comprendre qu’il n’aura pas du rater le concours SNCF
    Le gouvernement va annoncer qu’il reprend une partie de la dette SNCF, que le statut du cheminot ne changera pas dans l’immédiat, que l’ouverture à la concurrence va se faire mais pas tout de suite.

    5 ans plus tard : On se retrouve avec des bus qui remplacent la totalité des TER, un réseau ferré concentré sur les banlieues (Paris, Lyon, Marseille, Lille). Des régions qui auront déplacées leurs investissements SNCF vers des compagnies de bus (actuellement, la région subventionne 70% du ticket de train) et le prix du ticket de train inabordable parce que plus subventionné.

    Plus personne (sauf quelque privilégiés)ne prendra le train et la SNCF mourra de sa petite mort en emportant avec elle ce qui reste du cheminot. A ce moment, la CGT sera aux abonnés absents.

    La France c’est aussi et seulement cela !


  • Trelawney Trelawney 3 avril 20:24

    @Gasty
    On peut rejeter la faute sur qui vous voulez, le fait est que la SNCF doit un paquet de pognon et que ce n’est pas la seule entreprise de chemin de fer à en devoir (Allemagne GB etc)

    Pour l’instant c’est l’état qui finance la dette SNCF et parce que cette SNCF n’a pas fait de bons choix stratégiques à une époque donnée (investissement TGV, fin du fret, fermeture de ligne dans certaines régions etc) elle n’a pas la rentabilité suffisante pour rembourser tout ou partie de la dette.

    Il est certain que dans cette réforme il doit y avoir plusieurs sujets :
    ouverture du train à la concurrence
    quid de la dette
    réinvestissement d’un réseau obsolete
    quid des gares (patrimoine foncier)
    quid du TGV (perso je revend les lignes au privé pour financer le réseau plus haut)
    et en fin de tout parce que pour moi pas prioritaire : le statut du cheminot


    ca fait beaucoup de chantiers


  • Trelawney Trelawney 3 avril 18:47

    @rosemar
    Mais les désirs de la femme étaient-ils pris en compte dans la Grèce antique,

    Elles faisaient tapisserie smiley


  • Trelawney Trelawney 3 avril 18:18

    @Pere Plexe
    Il y a 5 6 ans, j’ai pris un train RER qui allait de Bordeaux à Geneves. J’ai fait le trajet complet pour pas trés cher et il passait par Perigueux, Brives, Saint Flour, Clermond, Lyon etc. Tout le monde n’allait pas de Bordeaux à Geneves, mais beaucoup l’empruntaient sur des tronçons. Et ce train qui ressemblait à une micheline moderne rendait des services sur tout le parcours qu’il empruntait.

    Aujourd’hui nous avons une ligne TGV Bordeaux Paris et ce train n’existe plus. Il faut passer par Paris avec le TGV et ensuite redescendre vers Lyon. Ou alors prendre les bus qui empruntent ce trajet

    Vous pensez que cette ligne a été abandonnée à cause de son équilibre précaire ou pour ne pas concurrencer le TGV
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès