• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Victor Rugueux

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 38 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Victor Rugueux 8 mars 2008 17:18

    @ Doctory, il semble que vous ne déniez pas répondre concernant la vaccination antitétanique, comme le faisait remarquer fort judicieusement JL, dommage…

    En revanche sur les souches tuberculeuses multi-résistantes là aussi vous semblez un peu plus prolixe, bien que votre raisonnement semble parcellaire, bref vous me faites un peu froid dans le dos Docteur.

    La tuberculose est une pathologie de la misère ( je sais, elle n’est pas la seule ). Elle évolue de façon inquiétante par sa résistance aux antibiotiques. Dès lors, ne fallait il pas revoir plutôt, la prescription massive des antibiotiques à tout bout de champs qui pour le coup semble irresponsable dans ses aboutissements ?
     De plus, veuillez noter que la vaccination ne semble pas être une réponse efficace du moins jusqu’à présent, à ce problème de résistance, mais j’ai l’impression que là n’est pas sa finalité.

    Tout comme l’agent pathogène du tétanos est un champignon, l’agent pathogène de la tuberculose est lui, de la famille des bactéries ( donc pas un virus ! ).

    Alors pourquoi la vaccination ?

    Sachant qu’un milieu sain est tout à fait à même de juguler naturellement une prolifération bactérienne pathologique, avec l’aide éventuelle de procédés naturels qui renforcent l’immunité globale de l’organisme (comme par exemple la vitamine C, l’hygiène ou une alimentation saine et abondante et un état moral au beau fixe ).

    Vous préconisez benoîtement de ne pas abandonner le BCG.

    Ne faudrait il pas plutôt combattre efficacement la misère et la pauvreté ( qui abîme les systèmes immunitaire des plus humbles et des plus fragiles) pour faire reculer entre autre, cette pathologie  ?

    En effet, allez vacciner un individu qui à cause de sa situation sociale précaire, a déjà un système immunitaire affaibli, qu’adviendra-t-il dans ce cas ?
    Va-t-il développer une réponse auto-immune efficace ou de part son milieu affaibli, une dramatique pathologie tuberculeuse ?

    Après la vaccination contre les champignons, les bactéries et le " cancer " ( dénomination marketing, sic), à quand le vaccin contre la pauvreté et la misère, la PEUR, voir même contre la bêtise ? Je me plais ainsi à rêver.

    En ce qui concerne votre affirmation que la France serai la risée de la communauté internationale, alors là pour le coup, je veux bien vous croire, à la restriction près, qu’à mon humble avis, pas du tout pour les raisons que vous semblez désigner dans vos interventions.

    Merci de prendre le temps de me répondre afin de m’éviter les affres du doute, tout en me confortant dans mes croyances, intention au demeurant fort louable.

    Merci surtout à l’auteur de ce très intéressant article qui témoigne d’un épisode judiciaire, où se trouve posé à la justice, entre autre, une question légitimement démocratique concernant l’implication et la responsabilité éventuelle de certains acteurs de la santé, sur une question problématique de santé publique.

    Cordialement.



  • Victor Rugueux 7 mars 2008 15:30

    @ Doctory

    Bonjour Docteur,
    pouvez vous m’expliquer comment peut on espérer obtenir une réaction immunitaire vaccinale efficace à une pathologie, telle le tétanos qui est n’est point un virus mais issue d’un champignon qui produit une toxine en milieu anaérobie ?

    A partir de votre réponse vous devriez être à même certainement de justifier la raison d’être de ce " vaccin " un peu atypique et qui par votre pratique et votre expérience ne vous pose aucun problème ( évidement, tant mieux ).

    Egalement pourriez vous nous expliquer la raison d’être du " sérum antitétanique " et de son emploi quasi systématique sur des patients qui ont leur vaccination à jours concernant cette pathologie ( un ceinturon, oui des bretelles oui mais le port des deux à la fois voilà une bien singulière " redondance " faut il manquer à ce point de confiance en son pantalon ou bien être une " victime de la mode " ).

    Merci de prendre le temps bien vouloir répondre afin de nous conforter dans nos croyances et d’apaiser nos craintes.

    Cordialement.



  • Victor Rugueux 3 mars 2008 16:52

    Bonjour,

    je vais vous rendre service ami, car vous semblez ne douter de rien.

    Encore une victime du marketing ! 

    Savez vous jeune homme que votre porte-feuille de " ménager de moins de 50 ans " intéresse toujours autant les vendeurs de soupe et autres aigrefins de tout poils ?
    Voyez comme ils louchent goulûment sur votre pouvoir d’achat en bon " crevards " ( terme péjoratif et populaire pour qualifier les avides et autres insatiables ).
    Comme vous le dites si bien avec pour le coup lucidité : " il faut bien que ça se vende !  "
    " GQ - lancement réussi " pour le coup ce n’est plus un article c’est de la prospective ! Comment pouvez vous présumer de la réussite de cette publication ! Votre titre est déjà à lui tout seul toute une figure de style…

    Merci pour l’article, quand même, beaucoup de bruit pour rien. N’étant pas personnellement pour ce genre de " littérature " " branchouille " marketing, fût elle à destination de la population féminine ou comme tel est le cas, masculine.
    Ainsi je ne lirai jamais ce " torchon pousse pubs ", même d’un derrière distrait, au contenu paradoxalement aussi affligeant qu’insignifiant, qui vous a tant plu. Et ce grâce à vous qui avez eu l’obligeance de faire ce pathétique état des lieux.
    Consternant contenu dont vous faites ici le témoin à défaut de victime… Règne de la superficialité portée au pinacle, démarche qui n’aurait point manqué de réjouir le " bon " Docteur Joseph Goebbels ( vite filez faire un tour à la B-U…).

    Oh les " zolies " photo des places boursières peuplées de photogéniques Talibans "acnéïques " au bras de somptueuses créatures, au style de jeu irréprochable, adossées en numéro 10 à d’autre superbe carrosserie, du dernier bolide tendance qui arbore fièrement en dessous du rétroviseur central quelques fanfreluches du meilleur effet.
    Et ce à n’en point douter parce que les "mecs " les "vrais " le valent bien.

    J’en viens au service promis : vous reconnaîtrez jeune homme que tout comme il est dommageable, de devoir dans notre société marchande au combien stérile, nourrir son corps entre autre avec les fruits contestables du complexe agro-industriel, il en est de même pour les nourritures de l’esprit, j’ai bien peur que vous n’échappiez pas à la règle également sur ce dernier point.
    Ainsi je vous invite à être plus critique ou à défaut un peu moins naïf et pour le coup plus lucide, je pense humblement que nous y gagnerons tous. Après chacun est libre de bouffer de la…ou de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas …
    Merci également d’avoir pris soin de nous préciser que vous n’avez aucun intérêt vis à vis de cette publication, car effectivement je me suis posé la question et ce au delà de la caricature.

    Pour Mme Boulay la bien nommée, elle peut aller traîner péniblement sa misère et ses chaînes ailleurs… avec son mensuel qui " se veut « masculin, beau et intelligent », tout un programme ", force est de le constater.

    Au plaisir de vous lire sur d’autres "sujets ".

    PS : Votre style d’écriture reste au demeurant plaisant, bien que " faire accroc " voire "une entorse " est plus élégant que " faire un petit crochet " au " cravate-posthume ".

    Votre obligé

    Victor Rugueux

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité