• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Vincent Verschoore

Vincent Verschoore

Blogueur intéressé par (presque) tout mais expert en rien. Cursus technique et commercial. Photographe. Sujets de prédilection : les économies locales, la physique et la cosmologie, le désenfumage politique et médiatique, l'éducation non formelle. 

Tableau de bord

  • Premier article le 24/10/2008
  • Modérateur depuis le 29/09/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 183 764 5523
1 mois 1 5 17
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 186 127 59
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Vincent Verschoore VincentV 3 avril 2008 13:30

    La bulle immobilière en France ne risque pas d’éclater, car d’une part le rapport prix/revenu de l’immobilier français n’est pas excessif en comparaison avec les pays voisins, et d’autre part il est tellement difficile d’obtenir un prêt que ceux qui sont consentis sont relativement surs, très peu de risque pour les banques. Plutôt que de baisser artificiellement les loyers, il vaudrait mieux augmenter le pouvoir d’achat....



  • Vincent Verschoore VincentV 1er avril 2008 11:36

    Indépendament du passé, certes discutable, de Mr Léotard il n’en reste pas moins vrai que la xénophobie d’Etat a aujourd’hui son propre ministère et le support inconditionnel du chef de l’Etat et des ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Défence. Que nombre de gens ayant voté Sarko le regrettent, je veux bien le croire, mais fallait y penser avant, the writing was on the wall, comme disent les Anglais. Je ne sais pas comment cela va finir, s’agit’il d’un phénomène "soupape de sécurité" permettant à la frange fascisante de la politique, de l’administration et des polices de s’exprimer un bon coup avant de réintégrer une approche plus normale, ou s’agit’il de quelquechose de plus profond, de structurel ?

    Ce qui est sur c’est qu’il n’y a aucune raison objective pour cette répression (ce n’est pas l’expulsion de qques milliers de sans-papiers qui va changer quoi que ce soit à la situation économique ou sécuritaire de la France), et de nombreuses raisons pour s’opposer à une telle répression (humanistes bien sur, mais également économique : beaucoup de clandestins travaillent, éduquent leurs enfants qui pourront travailler à leur tour ; sans oublier les aspects de politique étrangère : l’image d’une France progessiste et respectueuse de sa propre Constitution bénéficie à tous alors qu’une France fermée et violente à la sauce Sarko-Hortefeu ne suscite que haine et mépris, voire l’histoire récente des Etats-Unis sous W).



  • Vincent Verschoore VincentV 21 mars 2008 18:35

    Bravo pour avoir osé ainsi braver le risque d’opprobe politiquement correcte ! Cela dit, et même si le fait que la colonisation a laissé aux Africains un certain nombre de biens matériels (peu de choses par rapport à la mise en coupe réglée de leurs pays par la colonisation), le problème fondamental à mon avis de votre analyse est que vous partez du principe que les notions de civilisation, progès, éducation occidentales sont directement applicables aux pays colonisés, que l’africain a les mêmes échelles de valeurs que nous, la même vision d’un monde parfait, le même univers mental, et donc ce qui est bon pour nous l’est forcément pour eux.

    Mais je crois que cela est gravement faux, un exemple parmi tant d’autres : notre culture pose le principe que le futur est devant nous, le passé derrière, et donc nous devons avant tout nous concerner du futur. En Afrique, beaucoup vous diront que culturellement parlant, le futur est derrière (il ne se "voit" pas) et le présent est devant (car on peut le "voir"). Dans cette optique, le futur sera comme il sera, mais il faut faire avant tout attention au passé car il nous influence toujours. Cela paraît folklorique, mais en réalité ce type de différence influence grandement la façon de penser et de faire de ces gens, et fait qu’a partir de la même base et avec les mêmes outils ils peuvent arriver à des résultats complétement différents de ce qui nous paraît, à nous occidentaux, logique.

    Prenant en compte ces considérations, la juxtaposition de notre système occidental sur le système africain (ou tout système ne partageant pas nos bases culturelles) ne peut pas marcher, la notion de progrès exogène est une illusion qui ne sert qu’a moralement justifier l’intervention colonialiste.



  • Vincent Verschoore VincentV 19 mars 2008 11:29

    Oui, mais, a qui reviendraient les droits d’auteur sur cette oeuvre ? Au capitaine ?



  • Vincent Verschoore VincentV 17 mars 2008 15:38

    Bah ne vous inquiétez pas, il existe surement un vaccin contre la bonne humeur

    Vos conquêtes, c’est grâce au chant, ou l’inverse ? Hors sujet je sais, mais bon...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès