• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Vlad

Vlad

Français expatrié en Russie depuis bientôt 9 ans, j'observe avec tristesse l'évolution de mon pays

Tableau de bord

  • Premier article le 10/03/2016
  • Modérateur depuis le 22/03/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 100 515
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 76 56 20
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Vlad Vlad 29 mars 2016 20:10

    @OMAR

    J’ai écrit un truc dans mon texte que vous avez sans doute zappé : « Les croisés n’étaient pas plus tendres que les mahométans dans leurs conquêtes. Chaque époque a ses mœurs, ses valeurs qu’il serait absurde de juger à l’aune des nôtres actuelles... »

    Donc vous me faites un procès d’intention, mais pour vous conforter puisque je comprends bien que des gens comme vous ont besoin de ça pour exister je vais compléter mon propos en disant que partant d’un même niveau de barbarie, certains ont évolué beaucoup plus vite que d’autres vers l’adoption de mœurs civilisées. Ne me remerciez pas, c’est gratos.


  • Vlad Vlad 29 mars 2016 17:23

    @Nolats

    Vous vous trompez Nolats, il y a le camp du bien et la fachosphère ou les réactionnaires. C’est ce que m’a au moins révélé ma courte expérience sur ce site.

    S’agissant de la première guerre du Golfe, la notion de réaction à une invasion de territoire laisse perplexe dans la mesure où certaines n’entrainent pas une mobilisation, voire laissent indifférents. Quand on n’en est pas complice (par exemple invasion et nettoyage ethnique de la Krajina par les Croates). En fait c’est un prétexte qui ne vaut guère mieux que les armes de destruction massive. On s’en saisit quand ça arrange. Mais sans réfléchir aux conséquences. Par exemple l’expansion du radicalisme musulman dans la zone est une résultante de la présence de troupes non musulmanes en terre « sacrée ». Cet alignement sur ceux qui se proclamaient au moment où l’URSS était en train de sombrer les gendarmes du monde, était la reconnaissance d’un nouvel ordre mondial impliquant la soumission à ce dernier. Par ailleurs je ne développerai pas les doutes dont je vous ai déjà fait part, je crois, sur les motifs qui ont poussé Saddam à cette invasion. De plus s’agissant de la France, le moins qu’on puisse dire, c’est que la configuration de son armée toujours orientée vers la menace soviétique n’était pas du tout idoine pour ce genre de conflit. je ne vais pas développer, mais ça relève du tragi-comique. Le professionnalisation fut d’ailleurs la réponse à cela.
    D’une manière générale, toute participation à des opérations dont on ne maitrise pas « l’après » puisque cela reste la prérogative des mêmes, en toute circonstance, devrait être proscrite sauf en cas de danger pour nous ou nos intérêts directs. Et j’ai beau le creuser le citron, il n’y a guère que notre intervention au Mali qui relève de ces derniers critères (uranium du Niger). On ne fat pas la guerre sur des affaires de morale, même si le bon peuple a besoin d’être convaincu que nos combats sont justes.

    Si, comme vous dites, les gouvernants ont cru se servir de la religion musulmane pour encadrer certains types de population, c’est plus qu’une erreur, c’est un faute. On ne délègue pas la puissance publique à une religion, surtout celle-là qui ne dispose pas étant donné ses structures, ou plutôt absence de structures (je parle des sunnites, et c’est bien d’eux dont il s’agit en France) de représentants incontestables. Et c’est encore plus grave quand on a connu les dérives, et ça date de plus de 20 ans, d’avoir continuer ainsi.
    Tout le pognon dévolu la politique de la ville, et ça représente des dizaines de milliards concentrés sur certains quartiers, n’aura servi à rien dès lors que l’Etat n’aura pas imposé sa présence. Or c’est bien ce qui s’est passé : on a reculé, en laissant certains quartiers s’autoréguler d’un point de vue social et économique.

    Les législateurs sont évidemment à la traine s’inventant des débats dont ils savent qu’ils vont attirer l’attention pour ne pas se consacrer à ce qu’on attendrait d’eux en ce moment : une réflexion de fond pour éradiquer les causes profondes et nationales de ce fléau qu’est la propagation d’une idéologie visant à notre disparition pure et simple.


  • Vlad Vlad 29 mars 2016 16:17

    @blablablietblabla


    Je partage votre espérance, mais néanmoins je crains que les remplaçants ne vaillent guère mieux face à ce problème. Si seulement c’était vrai que les arsouilles qui nous dirigent en ce moment portaient la responsabilité de ce qui nous arrive. Hélas ! C’est une lente décomposition dont nous sommes victimes.
    D’ailleurs puisqu’on parle de décomposition, le dernier ouvrage de Malika Sorel-Sutter, Décomposition française : comment en est-on arriver là, fera comprendre que droite et gauche étaient au oins en hase sur ce plan là de laisser dégénérer les choses. Idéologie, politiquement correct, manque de courage, tout se mêle pour que les choses n’avancent pas. Et on n’en est pas sorti quand on voit par exemple comment sont traités ceux qui osent parler de zones de type Molenbeek que certains désormais s’évertuent à nous faire passer comme une paisible bourgade bien sympathique, et même exemplaire de ce vivre ensemble qui devrait être notre objectif à tous.

    Et vous avez raison en signalant ceux qui ont tenté d’alerter les pouvoirs publics de cette dérive, de cette décomposition. Mais ça c’est évidemment c’est la « fachosphère », même si s’y intègrent des gens bien de gauche, et y faire référence c’est faire le jeu du FN, n’est-ce pas ? 
    Et encore, on ne parle pas de ceux de l’ombre, des services de renseignements dont le statut leur impose de fermer leur gueule.


  • Vlad Vlad 29 mars 2016 15:03

    @cathy

    C’est vrai aussi.  Mais en remettre une couche sur la pédophilie de Mehmet II et de certains de ses sbires risque de détourner du vrai sujet.


  • Vlad Vlad 29 mars 2016 12:00

    @Nicole CHEVERNEY

    bonjour à vous

    « Je crois que ce qui « n’apporte pas grand chose à votre thèse », c’est ce que vous refusez d’admettre et qui vous déplaît d’entendre. »
    Je ne vois pas comment vous pouvez penser ça. On n’a même pas encore discuté du fond de la loi à ce stade. Moi je vous parle de la manière dont vous construisez votre argumentation qui ne me parait pas des meilleures. Que que ce soit dans le premier billet, avec cet « historique » davantage que synthétique et reposant sur des affirmations qui donneraient de l’urticaire à quelques historiens, ou que ce soit dans le second avec ces codes qui se succèdent, ne manque que celui de la route, les liens de causalité entre une évolution et le jugement de valeur que vous faites sur la loi travail n’apparaissent pas.
    Tout ça fait peut-être plaisir à ceux qui désapprouvent cette loi. Et là je suis désolé, je suis depuis très peu de temps sur AVX et je n’avais pas encore compris que le but était de faire plaisir aux autres. Si c’est effectivement ça, je me suis encore trompé.
    Mais une chose est sure, il n’y a rien que je refuse d’admettre dès lors qu’on me le prouve, et ce qu’il me déplait d’entendre ce ne sont pas les vérités mais ce qu’on veut faire passer pour telles. Mais c’est ça le débat, à mon avis, ce n’est pas « si vous n’êtes pas d’accord avec moi, c’est parce que vous refusez d’admettre... » ou, comme lu plus loin parce que « la fachosphère se déchaine ». Du Joffrin ou Edgard Louis dans le texte.

    « Dire qu’une loi est bonne ou mauvaise n’a pas grand sens » 
    Allez dire cela à un juriste spécialisé dans le droit constitutionnel, et vous verrez sa réaction ! 
    Un constitutionnaliste ne vous dira pas qu’une loi est bonne ou mauvaise, il vous dira essentiellement si elle est conforme à la constitution, ce qui ne préjuge pas des qualités de cette loi. Ou dans un autre cadre, hors que vérification de la conformité, il vous expliquera les intentions profondes de la loi, le jugement que vous vous ferez d’elle ensuite ne sera qu’un jugement de valeur, propre à vous.


Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité