• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Vlad

Vlad

Français expatrié en Russie depuis bientôt 9 ans, j'observe avec tristesse l'évolution de mon pays

Tableau de bord

  • Premier article le 10/03/2016
  • Modérateur depuis le 22/03/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 100 515
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 76 56 20
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Vlad Vlad 23 mars 2016 14:04

    @microf

    Je viens juste d’écouter le podcast d’une émission sur RTL où se trouvent face à face, en gros un souverainiste, un ultra-libéral, une gauchiste, et un journaliste étranger du type libertaire. Et ça ne loupe pas, on se retrouve dans cette configuartion à 3 contre un avec cette alliance improbable mais pourtant qui existe depuis un certain temps maintenant entre la gauche radicale et les ultralibéraux quand il s’agit de démolir ce qui ressemble à des nations, des cultures, des civilisations à laquelle se raccroche évidemment le bobo qui tient à sa réputation d’homme ouvert.
    Je ne pense pas que les occidentaux soient du côté de cette union que je qualifie d’improbable mais dont les objectifs divergents des parties n’excluent pas une convergence des moyens pour y parvenir, mais par contre je suis convaincu que leurs dirigeants, que la majorité de ceux qui passent pour des élites, les médias, en fait les centres de décision et d’influence le sont. 
    Si l’occident est coupable, c’est parce qu’il est faible mais cette faiblesse on sait très bien d’où elle vient.

    Et évidemment, il est illusoire de croire que les musulmans viennent en masse en occident pour échapper aux pesanteurs de leurs sociétés. Ils ne viennent pas par adhésion à nos valeurs, sauf quelques-uns, mais par pur intérêt. Et sont heurtés pour certains par la façon de vivre occidentale, préférant vivre entre eux jusqu’au jour où la démographie, la force d’un côté, la soumission de l’autre, feront basculer la société.
    Il n’y a rien de fatal à ça. Mais c’est pourtant là où nous nous dirigeons à cause de notre faiblesse.

    Effectivement j’habite en Russie et dans une ville (Saint-Pétersbourg) où il y a 20% de musulmans. Mais autant vous dire que ça ne se voit pas parce que la notion de culture dominante est une réalité là-bas à laquelle doivent se plier les autres. Pas de revendications communautaires, pas de signes distinctifs dans la rue, pas de regroupements dans les banlieues et contrôle. Ici on ne pleure pas à cause des contrôles au faciès. Mais il n’y a ni oppression, ni ségrégation. Juste de la vigilance.
    C’est une manière de voir les choses qui n’est plus de mise en occident et on voit ce que ça donne.
    Quand j’habitais Paris il y a des quartiers où je n’allais pas. Ici je ne ressens pas cette crainte. Si je suis agressé ce sera pour le contenu de mon portefeuille et pas parce que je ne fais pas couleur locale.


  • Vlad Vlad 23 mars 2016 13:35

    @Lambert

    Merci à vous !


  • Vlad Vlad 23 mars 2016 12:05

    @nolats

    « il n’a pas été créé par EI, mais s’affilie au mouvement le plus significatif du moment.  »

    C’est exactement ce que j’ai écrit. L’emballage importe peu. Et c’est pour cela que prétendre faire la guerre à l’EI pour contrer le terrorisme chez nous est une erreur, et sans doute un mensonge. Car le mal est à l’intérieur.

    « mais la grande majorité sont des déviants fanatisés. » 
    Là j’avoue que ça le laisse perplexe, ma capacité d’empathie ayant certaines limites. Mais ce qui importe c’est que le terreau existe pour que puisse en sortir ces tarés. C’est davantage que ce qu’ils sont les soutiens actifs ou passifs visiblement nombreux dont ils disposent qui m’interpelle plutôt que ce qui se passe dans leur ciboulot.

    « dissoudre les ghettos ». Vaste programme comme disait l’autre. D’abord je n’aime pas le terme de ghetto qui laisse supposer que ce serait la société d’accueil qui aurait rélégué une partie de sa population dans des lieux bien définis. C’est historiquement faux. En fait le brassage que vous appelez de vos vœux a eu lieu dans les années 60-70 voire 80 et a complètement foiré. Ceux qui ont pu ont quitté ces quartiers. Il faut lire Christophe Guilluy pour bien comprendre le processus. 
    Il faut sans doute tirer de cela des conséquences que personne ne tirera par ailleurs, à savoir le taux d’étrangers ou de personnes d’origines étrangères disposant d’une culture non européenne que nous pouvons accepter sans nous mettre en danger. Y a à peu près la moitié des immigrants venus au début du siècle dernier qui sont repartis parce qu’ils ne pouvaient pas s’assimiler. Ceux-là étaient européens. Imaginez ce chiffre pour la population venue d’un autre continent si cette politique d’assimilation avait été maintenue. Le problème vient donc peut-être du brassage qui ne permet pas l’acculturation (bien qu’on ait connu des acculturations inversées) s’il n’existe pas, mais d’une politique qui s’est affirmée contre l’acculturation lui préférant des slogans vide de sens comme la diversité heureuse ou le vivre ensemble. Si l’étranger ou de culture étrangère se sent encouragé par les pouvoirs publics à conserver ses particularismes, ne comptez quand même pas sur le « souchien », surtout que celui-là appartient en général aux classes socialement défavorisées et a donc d’autres soucis, pour le convertir aux délices de notre culture.


  • Vlad Vlad 23 mars 2016 11:43

    @Massada

    « Il est temps que les peuples européens dénoncent le laxisme et le manque de détermination des politiciens au gouvernail de l’Europe. »

    C’est même pire que ça puisque c’est de l’aveuglement volontaire.

    « Nombreux sont ceux en Europe qui ont préféré s’adonner à la folie qui consistait à condamner Israël, à étiqueter ses produits, et à le boycotter, alors qu’au même moment, sous le nez des citoyens du continent, croissaient des milliers de cellules terroristes ».
     Quand dans les manifs en France on criait « mort aux juifs » effectivement ça ne choquait pas tant de monde que ça que l’antisémitisme commun des banlieues islamisées vienne s’exprimer dans les rues de la capitale.

    « nous combattons les meme ennemis. » D’accord avec ça


  • Vlad Vlad 23 mars 2016 11:34

    @nolats

    Quand il parle de Khadafi, je suppose que TSS fait allusion au bordel initié de l’extérieur et soutenu par nous des fameux printemps arabes, avec ce raté final en Syrie. Et effectivement en Syrie, la cause première est une histoire de passages de gazoducs refusés au Qatar qui après été un grand ami du régime de Bachar, au point qu’il le réintroduit avec pompe auprès de la France de Sarkozy, a déstabilisé le pays via les prêches de Al Qardawi sur Al Jazeera et le soutien matériel (pognon + armes) aux rebelles. La diplomatie de la France que ce soit sus Sarko ou sous Hollande à propos de la Syrie a toujours été alignée sur les intérêts du Qatar.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité