• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Yann Le Du

Yann Le Du

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 14/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 7 43
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Yann Le Du Yann Le Du 13 septembre 2008 10:35

    xa, merci pour ces précisions juridiques qui échappent au plus grand nombre. Il n’y a cependant pas lieu d’être virulent. Ma formulation était un raccourci incorrect. Je ne voulais pas dire que l’arbitrage contredit directement et totalement le jugement de la Cour (comment le pourrait-il ?), mais faire remarquer la succession des faits suivante :

    • La Cour de cassation – plus haute juridiction – invalide (sur la forme) l’indemnisation de Bernard Tapie.
    • Bernard Tapie décide d’avoir recours à l’arbitrage.
    • Le CDR accepte.
    • L’arbitrage rétablit (sur le fond) l’indemnisation de Bernard Tapie.
    • Le recours n’est pas possible.
    Chacune de ces étapes est parfaitement légale, quoique l’arbitrage était inadapté selon Thomas Clay. Vous conviendrez cependant que pour s’être lancé dans l’arbitrage à cette étape de l’affaire, il faut avoir :
    • une bonne dose de confiance en soi pour Bernard Tapie
    • de bonnes raisons de le faire pour le CDR
    Vous remarquerez que je ne me prononce pas sur le bien-fondé du jugement. S’il a fait justice à un innocent, après tout tant mieux (même si je vous avoue que Bernard Tapie n’est pas mon profil-type d’innocent). Mon souci est de savoir si l’affaire a suivi son cours en toute indépendance.


  • Yann Le Du Yann Le Du 11 septembre 2008 22:24

    Effectivement, c’est ce qu’a avancé Bernard Tapie : s’il était allé en recours, ça aurait duré plus longtemps et il aurait touché plus d’intérêts. Oui, mais aurait-il gagné dans ces conditions ?

    Et il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas de recours possible sur une décision d’arbitrage… quand bien même son jugement va à l’encontre de celui de la Cour de cassation !



  • Yann Le Du Yann Le Du 24 février 2008 17:30

    Merci pour vos encouragements, bonne chance à vous !



  • Yann Le Du Yann Le Du 17 février 2008 09:46

    « Le cadavre de l’ancien maire est encore chaud » : oh ben oui, ça va faire seulement deux ans qu’A.Labarrère est décédé. Et F. Bayrou a annoncé sa candidature il y a trois mois.

    Sinon, vous me citerez le nom de la « commune dont il est actuellement le maire ». Il a bien été conseiller municipal de Pau entre 1983 et 1993 (ce qui a dû vous échapper), mais à part ça je ne vois pas... Vous voulez peut-être parler de Calixte Bayrou, père du premier, ancien maire de Bordères ?

    Sur l’affaire Corbeil-Essonnes, Voltaire vous a répondu mieux que je ne pourrais le faire.

    Enfin, pour obtenir une réponse à votre premier paragraphe... relisez l’article.

    Reste le cumul des mandats, sur lequel on pourrait discuter, mais... comment dire ? J’ai l’impression générale que vous ne vous informez pas bien, et que vous faites preuve d’un sérieux parti pris. Peut-être que je me trompe, mais en tout cas ça ne me donne pas envie de dialoguer.



  • Yann Le Du Yann Le Du 14 février 2008 18:35

    D’accord avec vous sur la position de Bayrou. J’apprécie la synthèse (et la séparation) qu’il fait entre ses convictions religieuses et ses convictions républicaines. À la limite, on peut trouver son discours dérangeant... dans le bon sens du terme, lorsqu’on a tendance à trop s’installer dans l’une des deux convictions. Nous n’avons pas besoin de gens qui nous disent « Mouais, bof, tout se vaut », mais de personnes de convictions.

    Quant à être gouvernés au « centre », je trouve qu’AV avait plutôt bien réagi en 2007... Maintenant, AV est-il un laboratoire de la future société française ?... Je vous laisse répondre.

    Pour ma part, je m’attache moins à faire « passer » le « centre », qu’à amener les citoyens à réfléchir par eux-mêmes. C’est ainsi que j’ai pu développer ma conscience politique et faire des choix éclairés.

    Je ne dis pas que tous les gens « éclairés » vont se mettre à voter MoDem, mais qu’ils voteront de manière cohérente avec leurs convictions profondes. On pourra ainsi avoir les dirigeants que l’on mérite (au bon sens du terme).

    Sinon, attention : je ne dis pas que ceux qui quittent le navire sont des « rats » ou des gens malhonnêtes. Je dis simplement qu’ils ne tiennent pas le coup, ou qu’ils ne se retrouvent pas dans cette nouvelle donne. Beaucoup de gens partent par souci de cohérence avec leur conscience et ils méritent le respect.







Palmarès