• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Yann Riché

Yann Riché

Coach, consultant et auteur photographe, pourraient assez bien définir une large partie de mon identité. Ce qui compte, ce qui est essentiel se trouve dans le sens que nous pouvons trouver et donner au monde tel qu'il est ou tel que nous souhations qu'il soit.
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 02/03/2006
  • Modérateur depuis le 09/05/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 75 146 2758
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 58 39 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Yann Riché Yann Riché 30 août 2007 18:36

    @l’enfoiré, Evidemment je n’ai pu m’empêcher de penser à vous, de me dire c’est tout à fait l’enfoiré sympathique je ne peux pas faire une phrase sur enfoiré sans avoir l’impression de vous viser, il fallait donc avoir une formule gentille.

    Cordialement,



  • Yann Riché Yann Riché 18 août 2007 10:54

    @JL

    C’est vrai je n’ai pas de réputation et mon conseil de vendre a pour objectif principal de réagir à l’ambiance actuelle qui est de dire ne vendez pas ça va passer !

    Or tous les analystes disent que ce n’est pas le moment d’acheter... tout en étant rassurant !

    Je n’ai voulu exprimé que mon analyse de la situation et il se peut que je me plante.

    Enfin les entrées sur mon blog dans la semaine concernaient principalement les mots clés « faut-il vendre »... D’où ma réponse (la même depuis début aout) en fait à cette question.

    @l’enfoiré : vous avez raison...



  • Yann Riché Yann Riché 17 août 2007 14:10

    Contrairement à vous je pense qu’il y a plus de facteurs. La crise financière actuelle n’est que la face apparente d’une cirse plus importante liée à l’immobilier.

    Le fait de pouvoir s’endetter grâce au crédit hypothécaire est intéressant. Seulement voilà, plus l’immobilier monte plus vous avez la possibilité d’emprunter et plus le risque de non remboursement augmente.

    En conséquence quand les prix et les taux sont rop élevés le marché s’écroule. Certes les banques ne savent pas qui est sur et qui n’est pas sûr et se méfient.

    Mais la crise la plus grave tient dans l’immobilier, une chute de l’immobilier combinée à une chute des bourses réduit le sentiment de richesse des consommateurs et aux US leur capacité d’endettement puisque l’endettement est le principal moteur de l’économie mondiale.

    Donc la probabilité d’avoir un krach (qui au demeurant est en cours ave -18% depuis le 01/06/07 à Paris) et une crise immobilière conduisant à un ralentissement de l’économie sont très fortes.

    Mon conseil est vendez (c’est lundi qu’il fallait le faire) ! Pas de panique certes mais vendre pour attendre plutot que perdre (sauf si déjà la bérézina) !



  • Yann Riché Yann Riché 10 août 2007 16:24

    Si le principe de base est d’écrire que le libéralisme est pour la suppression de l’Etat vous faites je le crains un contre sens sur l’origine du libéralisme.

    Que la notion de libéralisme soit aujourd’hui dévoyée je vous l’accorde.

    Le libéralisme n’est pas la main invisible d’Adam Smith, la régulation n’est pas naturelle sur un marché, sinon c’est la loi du plus fort. Or la loi du plus fort, celle de l’homme dans notre Eco-système par exemple conduit à la disparition des autres espèces ou en tout cas à leur relégation dans des zoos et élevages.

    La démocratie ca à l’encontre de la loi du plus fort, il en va de même pour le libéralisme qui a pour principe de refuser les monopoles ey oligopoles.

    Le capitalisme et la politique influent inversement pour que les économies des pays puissent vivre à court terme de rentes permettant de diriger un marché et d’avoir une position dominante donc de rente.

    Bref je me suis vite arrêté de lire (à tort peut être) n’étant pas en accord avec la dialectique engagée.

    L’antilibéralisme tue la démocratie tout comme l’ultra libéralisme !



  • Yann Riché Yann Riché 8 août 2007 14:22

    Hmm, pas mal vu le point sur l’urbanisme...

    Par contre sur la méthode et le discours je mettrais un bémol quand à l’usage du moi. En effet regardons de près notre Président, c’est bien sur le « je » qu’il a fait campagne, d’accord « je veux pour les Français » est plus juste et renvoie donc à l’intérêt général.

    Mais au fondla question d’ouverture me semble devoir être le gout du pouvoir. Qu’est ce qui entraine ce gout du pouvoir ? Est-ce la domination uniquement ? Non je ne le crois pas mais évidemment ceux qui veulent dominer sont plus prêts à tout pour y arriver...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité