• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Yves Loiseau

Yves Loiseau

Journaliste et écrivain. Ancien Administrateur de Radio France et de France Télévisions. Ancien grand reporter (voir Wikipedia)
Yves Loiseau est aujourd'hui le correspondant à Montréal -QC- (Canada) de "WGR, la radio des grands reporters et des écrivains voyageurs" ainsi que des "Cahiers de l'Orient". Il rédige actuellement deux livres sur l'histoire comptemporaine du Québec.
sur Twitter @maopapa

Tableau de bord

  • Premier article le 27/11/2006
  • Modérateur depuis le 13/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 49 225
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 61 28 33
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Yves Loiseau Yves Loiseau 13 avril 2009 06:36

    Vous devez être mal informé(e ?).
    Les « verts et autres écolos » sont une partie d’Europe Ecologie qui est un rassemblement plus large dans lequel figurent des anciens socialistes -notamment-.
    Il existe un programme politique que je vous invite à consulter avant de faire des affirmations péremptoires... et mensongères <http://www.europeecologie.fr/manifeste&gt ;
    La réponse sur les « gens à l’abri des difficultés » est, évidemment, une affirmation dénuée de vérité qui permet de tourner autour du pot ! Les démunis, précaires, chômeurs, sans-abris trouveront dans le programme d’Europe Ecologie des solutions à leurs problèmes.
    L’Europe est le seul espace économique, humain, etc.... pour s’attaquer à la crise !
    Le vote du 7 juin ne peut être un vote de sanction à Sarkozy que pour ceux qui -une nouvelle fois- refusent l’Europe. Et refusent de voir plus loin que leur nez !



  • Yves Loiseau Yves Loiseau 1er mars 2009 12:07

    Non seulement il veut continuer son mandat -qu’il a parfaitement rempli- mais ensuite il veut être tête de liste : ce que personellement je l’encourage à faire !
    Dire qu’il ne s’est pas manifesté auparavant est un copieux mensonge puisque chacun connait la faconde de Dany : même si je trouve que compte tenu du nombre de connards qui encombrent la vie politique il ne parle pas, lui Dany, suffisamment.
    En plus le fait qu’il soit allemand et candidat en France montre par l’exemple ce que pourrait etre l’Europe si les autres candidats savaient ce qui se passe chez nos voisins et néamoins amis !



  • Yves Loiseau Yves Loiseau 17 janvier 2009 15:20

    Comparer l’Etat d’Israel, membre de l’ONU et d’autres institutions internationales et le Hamas tient -au moins- de la myopie intellectuelle....
    Quels que soient les actes terroristes de ce "groupusucule" qui, bien qu’arrivé au pouvoir à Gaza par des élections, ne représente qu’une minorité des Palestiniens, on ne peut bien sur pas les comparer à ceux d’une armée comme l’armée d’Israel. Vous feriez bien de vous documenter sur les conflits dysimétriques avant d’écrire de telles absurdités !
    Pour le reste qu’est que le terrorisme ,
    C’est utiliser la terreur à des fins politiques.
    Le Hamas est il le seul protagoniste du conflit actuel à l’utiliser à Gaza ?



  • Yves Loiseau Yves Loiseau 8 janvier 2009 16:19

    Rappelons juste qu’en 2000 -date citée dans cet article-, c’était la gauche était au pouvoir.
    Et pour la petite histoire Didier Mathus siégeait au Conseil d’administration de France Télévisions.
    Jean Pierre Jouyet y siégeait également.
    On oublie vite !



  • Yves Loiseau Yves Loiseau 8 janvier 2009 10:58

    On peut ne pas etre du tout d’accord avec les remarques de l’article.
    D’abord notons que l’enjeu ne concerne pas que les personnels de France Télévision : il concerne la nation toute entière ! Et la "nation toute entière" a été bien silencieuse sur la question.
    Ensuite les remises en cause souhaitées par "l’actionnaire unique" ne sont pas destinées à la seule télévision mais concernent plus généralement la constitution d’un pole industriel numérique et multimédia dans l’hexagone.
    Pour l’instant, et je parle de ce que je connais, la commission Coppée n’a pas fait preuve d’imagination dans ce domaine. Elle a même détricoté ce qui était le point de départ en cédant aux pressions extérieures : les craintes des personnels -qui sont compréhensibles- à qui on est incapables de donner des perspectives stratègiques et aux pressions des producteurs privés qui savent qu’ils sont pris entre deux machoires du même étau : la modernisation de l’outil va mobiliser des sous qui ne tomberont plus dans leur escarcelle et un budget contraint va peut etre finir par leur faire rendre des comptes sur les sommes qu’ils touchent hors budget du type "garantie de bonne fin" qui font souvent exploser les marges.
    Curieusement par ailleurs, on a totalement oublié que le secteur de la production audiovisuelle est le secteur industriel qui entretient le plus grand nombre de travailleurs précaires celui des intermittents du spectacle.
    N’est ce pas déjà un supplément de redevance que de faire financer par l’ensemble des salariés français un régime qui permet ainsi de "produire de la culture" en dérogation du droit commun.
    Alors, oui à l’augmentation de la redevance mais en mettant tous les paramêtres sur la table !

    Venons en maintenant à l’indépendance qui serait menacée !

    Mais c’est une vaste plaisanterie !
    Dire qu’il y aurait régression serait constater tout d’abord que la situation actuelle est plus ou moins satisfaisante : c’est une escroquerie intellectuelle ! Je ne parle pas des pressions dont tout le monde s’accorde à dire -en mentant éffrontément- qu’elles n’ont jamais existés.
    Jospin viendrait il affirmer que Claude Sérillon est parti de France 2 de son plein gré ?
    Carolis pourrait il soutenir en crachant par terre -ce qui n’est pas son genre- que sa proximité avec Bernadette Chirac n’a pas joué dans sa nomination ?

    Selon moi, et après avoir pratiqué l’exercice, la véritable indépendance serait de fonctionner avec un conseil d’administration totalement "indépendant" du pouvoir politique. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, puisqu’ne comptant le député et le sénateur représentant de la majorité les "représentants de l’état" sont majoritaires. Je sais que les syndicats y sont opposés... et ils ne sont pas les seuls puisque députés et sénateurs qui devaient etre initialement absents dans la nouvelle mouture ont réussi à se réintroduire dans le dispositif.
    Pour réussir la mutation industrielle indispensable je verrai bien dans ce conseil des chefs d’entreprise indiscutables mais aussi des universitaires, des téléspectateurs, des "artistes" extérieurs au monde des médias.... avec -pourquoi pas- un représentant de l’actionnaire et les 2 représentants des personnels !
    A condition, bien sur, que -une fois défini le cahier des charges- le conseil d’administration ait les mêmes devoirs et pouvoirs que les autres sociétés anonymes de l’hexagone : ce qui n’est pas le cas !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité