• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

zendragon

zendragon

Seule dans la splendeur, 
 enivrée par un souffle humide et glacé dissipant l'écho de La Chute d'Hypérion.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 31/07/2013
  • Modérateur depuis le 17/04/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 17 281
1 mois 0 1 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • zendragon zendragon 11 février 13:41

    @JL
    — 9 salaires à 1000 € et un salaire à 9000 € :
    . . . . . . . . . . . . salaire médian= 1000 € ; Salaire moyen = 2000 €

     
     1800 € pour le salaire moyen, non ?



  • zendragon zendragon 3 décembre 2018 11:23

    A propos du SMIG...

     

    « Le SMIG est remplacé après le vote de la loi du 2 janvier 1970 par le SMIC et par le minimum garanti, qui sert de base de calcul pour l’allocation de certaines prestations sociales. La raison de cette modification était la suivante : le SMIG, indexé uniquement sur les prix, progressait moins vite que la moyenne des salaires du fait de l’augmentation de la productivité, qui fait que de moins en moins d’heures de travail sont requises pour produire des biens, ce que Georges Pompidou considérait comme anormal.

    Depuis lors, il arrive parfois qu’on utilise à tort l’acronyme SMIG pour désigner le SMIC. C’est par exemple ce qui arriva, lors de la campagne pour les présidentielles, à François Mitterrand lors de son face à face le 10 mai 1974 avec Valéry Giscard d’Estaing, qui ironisa sur cette erreur et qualifia son interlocuteur d’« homme du passé »8.

    Pour comparaison, le SMIC actuel (au 1er janvier 2017) est de 1 480.30 € brut mensuel.  »



  • zendragon zendragon 30 novembre 2018 11:56

    @christophecroshouplon
    Pas de petites connasses correctrices smiley qui pourtant auraient été utiles pour corriger ton livre à paraître, dont l’extrait disponible permet d’extrapoler sur le nombre de corrections à faire : a priori plusieurs centaines sur les 390 pages...



  • zendragon zendragon 28 novembre 2018 14:55

    @christophecroshouplon

    Pour tes prochains commentaires, rappelle-toi que dans ta dernière vidéo tu fustiges les personnes qui :
     

    • ont une mentalité de petit juge
    • sont dans la pose péremptoire (et infantile)
    • collent des étiquettes aux autres
    • donnent des leçons
    • font des procès d’intention
    • ne sont pas capables d’avoir un avis nuancé
     
    De rien, tout le plaisir est pour moi smiley
     


  • zendragon zendragon 27 novembre 2018 21:35

    Nisargadatta Maharaj sur AgoraVox ! smiley

    Bravo ! smiley

     

    « Méditations avec Sri Nisargadatta Maharaj » aux éditions Aluna

    Tous les dialogues et enseignements du sage indien, Nisargadatta Maharaj, semblaient avoir était publié depuis longtemps. Il en restait néanmoins quelques uns, précieusement retranscrits dans leur langue d’origine, par un fidèle disciple du sage de Bombay. Pour notre plus grande fortune, ces propos nous sont aujourd’hui accessibles sous leur forme authentique dans la présente édition de « Méditations avec Sri Nisargadatta » éd. Aluna.

    Ces notes quotidiennes sont intitulées Nirupanas.

    Ce mot signifie « Investigation ». Maharaj disait : « Vous évoquer votre véritable nature dans ce qu’elle est et comment elle est, est le sens du mot Nirupana. » Vers la fin de sa vie, Maharaj préférait mettre l’accent sur le cœur de son enseignement et ne pas demeurer dans des sujets périphériques. Il répétait régulièrement que ce qui était évoqué maintenant était plus profond que les premiers dialogues du livre « Je Suis » (le plus vendus de ces recueils d’enseignements).

     

    140 textes méditatifs de Nisargadatta Maharaj. Des textes inspirants, nommés par lui-même Nirupana sont présentés par ordre chronologique.




365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Idiocratie : quand l’humanité bascule dans la stupidité




Palmarès