• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ratatouille

Ratatouille

Je suis sur un escalier sans fin ,des fois je saute d'en haut ou je loupe une marche.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1264 0
1 mois 0 173 0
5 jours 0 34 0

Derniers commentaires



  • Ratatouille Ratatouille 19 janvier 21:16

    @Choucas

    .Merci pour le lien, ce personnage est loin d’être une andouille, les questions qu’il se pose sont claires et son analyse à ne pas oublier ,beaucoup de travail , de recherche historique.J’ai vu et compris.
    c’est pas difficile non plus,mais assez dense et beaucoup de référence.

    re .https://www.youtube.com/watch?v=3JNGrqVcxvQ



  • Ratatouille Ratatouille 19 janvier 18:17

    @Ratatouille

    Le paradoxe du capitalisme Il dit promouvoir la liberté par la concurrence, mais s’attache à l’empêcher par les brevets et le secret, par les marques et les copyrights, par les fusions et acquisitions de concurrents.
     
    Il dit promouvoir le progrès mais l’abandonne dès qu’il le gêne dans sa quête de profit maximum. Combien de start-ups ont été rachetées par de grands groupes pour voir leurs produits arrêtés, transformés ou mis sur l’étagère faute de volonté de les développer ?
     
    Il dit aussi promouvoir l’efficacité mais ne s’intéresse qu’à l’efficacité du capital, oubliant l’environnement, les salariés et même les clients. L’objectif des entreprises capitalistes de maximisation de leurs profits s’oppose au discours


  • Ratatouille Ratatouille 19 janvier 18:14

    @Eric F

    Le capitalisme s’adapte ,il est mobile et se moque des pays ,s’il ne peut faire une chose ici il le fera autre part ,la ZAD c’est que dalle,et pratique comme un abcès de fixation .
    les photos des écolo radico sont dans la banque de donnée pénard.
    le contournement du capitalisme récupéré par celui-ci
    .

    « L’économie du partage ? Une nouvelle étape de la marchandisation du monde »

    https://www.wedemain.fr/L-economie-du-partage-Une-nouvelle-etape-de-la-marchandisation-du-monde_a3140.html

    .

    les plateformes de partage les plus marchandes ouvrent un nouveau stade du capitalisme car elles se permettent un tour de force historique : associer la convivialité du partage à l’efficacité du marché.
     
    En proposant un modèle où le service est fourni par un particulier grâce à son bien personnel et où il est incité par le système de notation à se montrer sympathique et accueillant, les plateformes parviennent à surmonter la sempiternelle critique de froideur et de déficience sociale du capitalisme.
     
    Le débat se déplace alors sur le champ de l’authenticité de cette convivialité et de cette chaleur retrouvée. Marchandisation de la convivialité ou convivialisation du marché ? Comme toujours, quand le capitalisme entre dans une nouvelle ère, il suscite une critique qui permet ensuite de mieux le réguler. C’est aussi l’objet de



  • Ratatouille Ratatouille 19 janvier 10:16

    Moi et pas mal de mes amis pratiquions la triple gréve .
    http://www.syti.net/TripleGreve.html.
    .
    1 - Action : zapper, ou couper le son de la TV dès que de la publicité est diffusée. (Couper le son est un moyen simple et très efficace pour réduire à néant les effets abrutissants et conditionnants des pubs)

    But défensif : empêcher les entreprises et leur publicité de « squatter » l’espace de votre cerveau et d’y accomplir leur travail d’avilissement, d’infantilisation, et de conditionnement.

    But offensif : priver les entreprises de leur pouvoir d’incitation à la consommation et mettre fin à leur manipulation de nos désirs et de nos rêves.

    2 - Action : Faire la grève du shopping. Ne plus consommer que le strict nécessaire, en boycottant systématiquement les produits des grandes entreprises, en particulier lorsqu’il s’agit de produits fabriqués par des esclaves dans les usines « délocalisées » du tiers-monde.

    But défensif : Limiter ses dépenses, parvenir à épargner de l’argent, et ainsi être plus libre en étant moins esclave du système économique, en rompant le cercle vicieux du travail qui engendre le stress, qui engendre des achats de compensation, qui rendent le salarié-consommateur encore plus esclave en l’obligeant à accepter n’importe quel travail à n’importe quel salaire pour pouvoir payer la masse des dépenses inutiles et des crédits.

    But offensif : Priver les entreprises de leurs ressources économiques, en faisant s’effondrer leur chiffre d’affaire et leurs profits..
    .
    .

    3.Cesser de concevoir des enfants, jusqu’à ce qu’un monde meilleur puisse les accueillir

    But défensif : Eviter à nos enfants de devenir des esclaves sur une planète-poubelle qui ne pourra leur offrir des conditions de vie décentes pour la durée de leur existence. Ne pas céder à l’envie égoïste « d’avoir » des enfants, mais penser d’abord à l’avenir qui les attend.

    But offensif : Priver les entreprises de leurs ressources humaines, en coupant leur approvisionnement en nouveaux esclaves.
    .

    .
    La contre - offensive capitaliste à été simple ,immigration et regroupement familiale.
    Guerre dans les pays pauvres pour les ressources.
    et après quoi ???

    .

     



  • Ratatouille Ratatouille 19 janvier 09:57

    Révolution : Changement de régime politique à la suite d’une action violente.
    Après si le régime politique en question est lui même très violent,ce n’est pas en lui jetant des pâquerettes qu’il s’en ira .
    .
    Moi je propose : évolutionnaire, pour toute personne ou groupe permettant le changement de régime politique à la suite d’une action non violente .

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès