• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Marc-Cyr-Joseph

sur L'espoir du cycle économique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Méric de Saint-Cyr Marc-Cyr-Joseph 16 janvier 2006 14:58

- L’économie fonctionne comme un balancier et il est exact et observable que son développement passe par des alternances prospérité-régression.

Néanmoins cette théorie n’est pas une loi physique et en particulier, elle a peu de chance d’être répétitive car toutes les ambitions de la croissance seront à moyen terme confrontées au mur infranchissable des limites physiques de notre monde :

énergie fossile limitée, espace limité, atmosphère limitée, ressources vivrières limitées, etc. etc. etc.

Cette vision cyclique de l’économie est un leurre derrière lequel se cachent les économistes, terrorisés qu’ils sont par la fin prochaine et inévitable de l’économie de marché. Dans ce système qui profite principalement à la spéculation en exploitant la misère, la saturation est inévitablement au bout du chemin.

En fait, c’est comme ces « chaînes d’argent » en pyramide, interdites par la loi, qui, inévitablement arrivent à saturation parce qu’il est impossible d’appliquer une formule mathématique infinie dans un milieu fini.

Prenez l’exemple des retraites et l’allongement de l’espérance de vie. Ça ne peut pas fonctionner indéfiniment car on épuise le capital au lieu de consommer le revenu.

Le monde, qu’il le veuille ou non, doit se préparer à une crise qui durera beaucoup plus longtemps que les 60 ans annoncés. Probablement 3 ou 4 siècles.

Si le monde occidental est entièrement au chômage, du fait que tout le boulot est fait par les Chinois, qui achetera les produits chinois ? L’économie mondiale est un serpent qui a commencé à se mordre la queue et qui s’étouffera lui-même parce que c’est la logique d’un système basé sur l’autophagie et l’auto-épuisement...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès