• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de CP

sur Après les affaires récentes, quelle indépendance pour l'Etat et les responsables publics ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

CP (---.---.178.26) 1er août 2006 14:09

Que les réseaux d’influence, les cercles de décideurs où tout le monde se mélange, la transversalité politique et professionnelle de ce genre de structures officieuses... correspondent à une réalité facile à constater, c’est évident.

Mais dans ce cas, pourquoi y en a-t-il qui crient à la « théorie du complot », comme le rappelle l’auteur ? Tout simplement, parce qu’ils cherchent à couvrir leurs amis qui sont dans ces cercles.

Dans les années 1980 et 90, on a vu un certain nombre de prétendus « chasseurs de fascistes » qui faisaient couler des flots de salive pour expliquer qu’il ne fallait rien croire de tout cela et que si quelqu’un parlait de la Trilatérale, du Siècle ou de Bilderberg, c’est qu’il appartenait forcément à un groupe d’extrême-droite.

Cette intoxication avait une finalité : étouffer les informations qui mettaient en évidence la participation générale de la coupole politique, toutes tendances confondues avec peu d’exceptions, à de tels réseaux. Mais les faits sont là pour prouver que la Trilatérale, le Siècle ou le groupe de Bilderberg existaient vraiment, et existent toujours.

Ce qui n’a strictement rien à voir avec les faux commis contre les Juifs aux XIX et XX siècles par des services secrets (Protocole des Sages de Sion, etc...), et qu’on cherché à amalgamer avec les informations objectives des années 1980-90 sur le lobbying du système en place.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès