• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierce

sur Sarkozy-Bayrou : au-delà de la rivalité personnelle, un programme commun ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Lavande & Coquelicots Pierce 28 avril 2007 13:36

Sarkozy n’est en rien opposé à la contradiction, bien au contraire : il n’a jamais refusé d’aller répondre à Libé, ou encore à Michel Onfray.

Royal, au contraire, n’a cessé de fuir les débats, et pas seulement au cours des primaires socialistes. Pendant la campagne, elle a annulé plusieurs dizaines d’entretiens avec des journalistes !

Quand certains médias décident ouvertement de prendre parti contre lui (Libé, Marianne, Nouvel Obs, France Inter, etc.), évidemment qu’il n’est pas tendre avec cette presse d’opinion. Et alors ? Faut-il louer ceux qui n’utilisent les médias que dans un but prédéfini ?

Sarkozy a montré a de nombreuses reprises qu’il était un excellent débatteur, et parfaitement capable de dialogue : sur les régularisations partielles, sur la réforme de la double peine, sur la sortie de crise du CPE, sur le droit de vote aux étrangers résidant en France, sur la laïcité.

Il n’est en rien un conservateur, c’est un progressiste. Un progressiste a le droit d’avoir des valeurs : il en a. Il propose des avancés pour les couples homos, sans aller jusqu’à l’adoption.

Etc. etc. etc.

Je pourrais continuer longtemps ; vous m’excuserez, j’ai une après-midi chargée.

Bien cordialement,

Pierce


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès