• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de C.D.MAB

sur Concilier l'inconciliable


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

C.D.MAB (---.---.216.223) 7 septembre 2006 08:59

Madame,

Je vous prie par avance de m’excuser car je vais être désagréable, alors que d’habitude je lis avec intérêt et parfois avec sympathie ce que vous écrivez avec talent.

Vous dites : « les chefs d’entreprise doivent expliquer le libéralisme à leurs propres salariés, en les intéressant, par exemple ! »

Vous formulez cela comme on dit : intéresser la partie au poker, mais on n’est pas dans un cercle de jeu, on est dans la vraie vie.

Pour expliquer mon point de vue, je vais recourir à un texte biblique resté longtemps obscur pour moi. Quand Jacob eu reçu la bénédiction qu’il demandait, il boitait en quittant le gué du Jabot.

Ca veut dire que quand on reçoit (ex : la croissance de la valeur de son entreprise) on doit réduire sa puissance, pour pouvoir s’emboîter les uns avec les autres.

Je pense que les entreprises avec l’aide de la puissance publique doivent laisser les syndicats prendre davantage de pouvoir et donc davantage de responsabilité dans la vie de l’entreprise, sous tous ses aspects.

Si ce partage qui ne remet pas en cause le fondement de la propriété des entreprises, ne se réalise pas, nous resterons dans une opposition frontale qui date du début de l’ère industrielle, qui aujourd’hui sert tous les conservatismes des chefs d’entreprises et des syndicats.

SVP - sentiments distingués


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès