• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Gazi BORAT

sur Les storytellings comme méthode de gouvernement


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gazi BORAT 30 octobre 2007 09:38

@ marsupilami

Il fallait effectivement plutôt endormir les masses par de belles histoires que la faire réfléchir..

Et ne surtout pas l’éduquer, même par les classiques du marxisme dont il fallait éviter la lecture, tout comme l’Eglise Catholique écarta les fidèles de la lecture individuelle des anciens et nouveaux testaments.

Il existait dans les classiques du marxisme un concept que les masses soviétiques ne devaient absolument pas connaitre et sur lequel reposait un tabou : le mode de production asiatique ou impérial.

Celui-ci décrivait une société ou n’existait pas de prpriété privée mais ou tout appartenait à l’empereur qui s’appuyait pour son pouvoir sur une caste de bureaucrates. Le modèle de Marx et Engels s’appuyait sur l’histoire des empires égyptiens, chinois et byzantin.

Il ne décrivait pas le communisme mais un fonctionnement impérial qui ressemblait trop à ce que connaissait l’URSS, les cadres du Parti remplaçant les mandarins et Staline l’Empereur de Chine.. Ce type de lecture aurait pu donner de mauvaises pensées à l’Homo Sovieticus et une lecture de la société dans laquelle il vivait.

Lui était donc réservé l’histoire des autres modes de production (esclavagiste, féodal, capitaliste) qui posaient moins problèmes... et les historiettes sur le génie de ses dirigeants..

gAZi bORAt


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès