• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Vilain petit canard

sur Rêver l'Europe sur grand écran !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Vilain petit canard Vilain petit canard 7 novembre 2007 12:23

C’est vrai que c’est ridicule d’opposer « films à succès » et « films d’auteurs », un peu comme on oppose prose et vers, ça date des premiers Cahiers du Cinéma et de la fameuse Nouvelle Vague (il serait temps qu’on en sorte, de cette époque, au passage). Mais le public ne distingue pas aussi intellectuellement les productions. Brühl ne fait que prendre le point de vue du spectateur, ce que bien des producteurs (et surtout des distributeurs) devraient faire plus souvent.

La question pertinente est plutôt la suivante : sur quels critères l’industrie du cinéma européenne met-elle des sous dans des productions ? tant que la réponse sera « parce qu’il y a Depardieu au générique, ça assure les ventes », on stagnera.

Mais tout le monde n’est pas aussi timoré. Le député cité dan l’article devrait relire les dos de couvertures : Harry Potter est anglais, donc européen, et les films sont une co-prodution (pour le dernier, au hasard), entre deux sociétés US, Warner Bros et Patalex IV, et une société britannique, Heyday.

Une des conditions posées d’ailleurs par J.K. Rowling pour l’exploitation des droits cinéma était que les acteurs soient britanniques... et ils le sont. A méditer...

Quant au délire entrepreneurial de juger la culture et les arts aux « résultats », c’est de l’ânerie en barres, mais le débat a déjà eu lieu dans ces colonnes il y a quelques temps, allez y faire un tour.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès