• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Paul Villach

sur Cantona que l'humour d'un gorille en « Olly Gan » pour se poiler, holà gare !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Paul Villach Paul Villach 13 novembre 2007 15:40

@ L-C Beau.

Votre commentaire m’est précieux au milieu de la vaguelette d’indignations que suscitent cette critique d’une publicité faisant effrontément, sans la moindre pointe d’humour, l’éloge de l’érotisme primate et du hooliganisme avec pour emblème, un saint parmi les saints d’aujourdhui, un ex-footballeur professionnel.

Il n’est pas inintéressant d’ailleurs de remarquer - comme le souligne un commentateur - qu’il prend la suite d’un acteur pornographique dans la stratégie publicitaire d’OLLY GAN : ça ne s’invente pas !

Quant aux arguments de mes détracteurs, ils laissent pantois.

1- Les uns sont si outrés qu’ils s’en étouffent et qu’il ne leur monte à la bouche que l’injure, sans se rendre compte qu’ils se couvrent eux-mêmes d’opprobre.

2- Les autres avancent trois objections pour interdire ce type de critique :

- pour l’un, ce ne sont que des évidences qui ne mériteraient pas d’être énoncées. Si cela va sans dire, ça va encore mieux en le disant : on sait au moins de quoi on parle !

- Pour l’autre, émettre des objections revient à faire de la publicité à la publicité, ce qui serait le but recherché. Et alors ? Je ne suis pas du tout pour interdire la publicité, pourvu que réplique lui soit donnée.

- Pour un autre enfin, oser critiquer cette morale que diffuse cette publicité, c’est « contre-productif » et donner des armes à l’adversaire. Allégation bien connue sous la guerre froide, qui n’a aucune validité dès lors que la publicité se heurte à une critique argumentée.

Il ressort à coup sûr de ces postures spécieuses que la seule attitude qui conviendrait, aux yeux de ces censeurs, serait de fermer les yeux et de se taire, c’est-à-dire laisser agir ce type de propagande politique odieuse et imbécile sans lui opposer d’objection.

C’est surprenant de constater comme les partisans de la censure éprouvent de moins en moins de gêne à se manifester !

Ont-ils à ce point intériorisé le mépris d’eux-mêmes ? Paul Villach


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès