• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Le péripate

sur Une piste pour gagner plus quand on travaille plus : la « Flat Tax »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Le péripate Le péripate 10 janvier 2008 16:46

Merveilleux argument de la simplicité.... Traité simplifié, il enfle et il faut être un spécialiste des notes de bas de page.... Code du travail simplifié, encore plus d’articles, sans compter tout ce qui en est expulsé... Il y , a droite, un fantasme de la simplicité, jamais réalisé, mais toujours prétexte à de(re)former. A croire que la complexité les effraie.

La réduction de la fraude ? Comme si les ordinateurs du fisc ne savaient pas calculer, et les fraudeurs sont moins souvent les salariés que ceux dont les revenus sont moins facilement contrôlables. Rien ne changerait. Quant aux exemples allégués, je demande des preuves. Et pour les exonérations, n’est -ce pas un moyen que se donne le politique de peser ? Et s’il ne désire pas orienter, c’est possible dans un système progressif.

Le troisième point, très mal traité, est juste la question de l’impôt positif. Pourquoi pas, mais c’est toujours possible dans un système progressif.

Les effets de tranche..... rien n’empêche d’avoir un taux glissant. C’est à la portée d’une calculette.

Quant au dernier argument.... quelle tranche de rigolade... l’injustice sociale comme paradigme de modernité, de progrès....

De toute façon, les pauvres n’auront qu’une partie de leur RMI à perdre, ce qui est peu, et ils payent déjà largement par le biais de la TVA. Quand les riches auront eu tout ce qu’ils demandent, que vont-ils trouver à nous dire pour expliquer que les pauvres sont restés pauvres ?

Revoyez votre copie.

 

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès