• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de La Taverne des Poètes

sur Social micro crédit en Ille-et-Vilaine


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

La Taverne des Poètes 11 janvier 2008 13:07

L’étrange Noël de monsieur Dix :

Mon édito du 10 : La vie de Monsieur Dix n’a jamais été très facile, que ce soit dans les années soixante-dix ou les années quatre-vingt-dix, il a phallus souvent qu’il s’aplatisse. A vrai dire, le Dix craint aujourd’hui que sa femme ne s’enlaidisse, qu’elle s’engourdisse ou que son ventre s’arondisse. Alors, comme il trouve sa Gladys plus belle que la belle de Cadiz et même que la princesse d’YS, avant que sa vie ne s’affadisse et qu’elle lui cause préjudice, qu’il la maudisse, par crainte aussi que sa femme s’esbaudisse devant son appendice, qu’elle en médisse, il a souscrit un crédit Cofidis pour que son appendice s’enhardisse, se raidisse, pour qu’enfin son épouse l’applaudisse. Monsieur Dix sait que son Eurydice ne craint pas la morsure du serpent. La suite ? Voulez-vous un indice ? Je crois qu’il lui chanta "De produndis"...A cause de ses chansons paillardes, Monsieur Dix ne fut jamais nommé au CSA. N’empêche qu’on le surnomma le beau Dix.

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès