• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de gdm

sur Délocalisation, les limites


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

gdm gdm 8 février 2008 15:35

@Cursoux Gérald

Vous écriver qu’il faudrait que les salariés deviennent co-propriétaire de l’outil de production. Vous entrez alors dans le vieux débat du fondement du Droit. Cette question juridique est vaste et complexe. Au cours des sicles, il est apparu que le respect du droit de propriété privée est utile et efficace pour parvenir à une société plus harminieuse et respectueuse de chacun. Ainsi, la déclaration des Droit de l’Homme rapelle le respect du droit de propriété privé.

En imaginant que le légitime propriétaire d’un bien pourrait etre dépossédé de son bien au profit de quiconque, vous détruisez le socle essentiel sur lequel se fonde la propérité des pays développés. Je soutiens donc que votre mot "co-propriétaire" que vous utilisez est contestable. Mais, tout entrepreneur convient de contrats avec ses employés. Ces contrats donne des droits à ses employés. Ces droits sont toujours renégociables et il sont différents d’un droit de propriété ou de "co-propriété".

De plus, il existe une difficulté juridique de savoir précisement ce que serait, pour vous, un "outil de production" ? est-ce les parts sociales de la société ? est-ce le fonds de commerce ? est-ce tel brevet ? ou tel savoir-faire ? est-ce telle machine ? est-ce tel logiciel ? est-ce une marque déposée ?

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès