• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Narkoléon

sur Les femmes et l'évolution de l'humanité


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Narkoléon 6 mars 2008 13:56

"Le genre féminin est pacifiste dans son immense majorité. Si de nombreuses femmes développent des qualités masculines et parfois « guerrières », c’est pour lutter et s’affirmer dans un monde où le masculin est omniprésent.

Il est indiscutable que les femmes portent sur leurs épaules moins de crimes que les hommes à travers les siècles. Cependant, il convient de rapeller que lorsqu’elles ont participés aux guerres, les femmes se sont souvent révélées pire que les hommes".

Napoléon par exemple à "expérimenté" les "bataillons de femmes" et à fait machine arrière, se disant lui-même horrifié du degré de barabarie atteint et de l’impossibilité de controler leur fureur sur le champ de bataille.

Pour le reste, l’article est sympathique, bien dans l’air du temps. Je suis content que les femmes soient autonomes et se débrouillent seules. Mais du coup, elles sont seules dans les grandes villes, habitent avec un chat, et sombrent dans la solitude. Les chances de vor un homme rester auprès d’elles plus de 4 ans commencent à tendre vers le zéro. Et je ne vous parle pas des sacrifices à mener pour rester belle et attirante.

Ce qu’elles ont gagnées d’un coté, elles le reperdent de l’autre. Les grands gagnant dans l’affaire, ce sont les hommes :

- Ils peuvent vivre sans s’engager, la morale public ne condamnant plus cet état de fait (avant, un homme de 25 ans non marié on le prennait pour un homo, ou l’on pensait que "quelque chose" ne fonctionne pas).

- Ils peuvent casser une relation par SMS et en commencer une autre avec un autre SMS

- Ils n’ont aucune peur du divorce.

- Ils ont un femme qui paye la moitié du logement, des courses, etc.

Les femmes rendent les hommes responsables de tout ces malheurs, et elles ont bien raison. MAis leur indépendance n’a pas été gagnée par elles-mêmes, elle leur a été accordé par les hommes. La ou il fallait une évolution, il y a eu révolution. Comme dans toutes les révolutions, il faut un grand perdant. et la ce sont les femmes. Ce sont les hommes qui ont fait la révolution des moeurs, pas les femmes.

Bien triste. J’imagine que l’auteur nous dira que ci, que ca.... mais pour avoir fait le modo sur des sites de rencontres, je peut vous dire que l’immense majorité des femmes souffrent. Non pas de ne pas être dominé par un gros con macho. Mais de ne pas savoir de quoi demain sera fait...

Une femme qui elève seule un gamin, qui quand il sera grand, reproduira le modèle. Il est trop tard pour revenir en arrière et opter pour une évolution des rapports hommes-femmes. Tout cer que l’on peut faire c’est endurer ce type d’article, écrit pour se rassurer.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès