• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Gazi BORAT

sur Ch'timitude... quelques idées sur les raisons du succès


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gazi BORAT 9 avril 2008 07:25

@ Leon

 

J’ai bien lu cet article et celui-ci, à l’égal de la production habituelle du site/mouvement « Riposte Laïque », n’est pas de gauche.

 

Le sujet en est l’analyse du succès d’une comédie mais celle-ci, en terme de volume, y tient une place infiniment moins importante que des attaques contre des symboles censés représenter une « mauvaise gauche ».

 

Le problème est que ce qui, selon la vision de la rédactrice devrait apparemment remplacer cette « mauvaise gauche » se situe plus du côté du populisme que des racines du mouvement ouvrier qui aboutit à créer ce que l’on considère encore comme la « gauche historique ».

 

On y évoque l’amour du peuple.. Tout comme l’on fait les fascistes hier et comme le perpétuent aujourd’hui populistes et droite extrème. La gauche « méchante » ici en cause, on la connaît : c’est celle qui « n’a pas su prendre la réelle mesure du problème de l’immigration avec son cortège d’insécurité et de menaces contre les valeurs républicaines dont patit aujourd’hui le peuple ».

 

La gauche historique s’est bâtie sur l’idée de classes sociales, au delà des appartenances nationales, sur des slogans clairs tels qu : « Les travailleurs n’ont pas de patrie ».

 

Cette dynamique a été dévoyée par le fascisme qui sut canaliser les revendications sociales du prolétariat vers la haine de l’Autre : soit l’immigré qui lui prend son travail en acceptant de bas salaires, soit le banquier cosmopolite qui brade par spéculation son entreprise en le mettant au chômage.. Ou comment l’on passe du socialisme à base internationale au socialisme « national » puis, plus tard, au national-socialisme…

 

« Riposte Laïque » se situe en cet entre deux, en l’attente d’être enrôlé, comme le fut en son temps « Ni Pute Ni Soumise ». Son postionnement pour la défense de la laïcité s’inscrit dans la curée islamophobe et, si le clergé catholique y est égratigné en passant, ce n’est que prétexte pour ne pas être assimilé « villiériste »..

 

On notera dans cet article que, si Nicolas est à peine mentionné pour ses penchants « Bling-bling », la « gauche anti-populaire » est évoquée à satiété par la description des mœurs supposées de la « gauche caviar », le film « Dupont-Lajoie » autrefois symbole maladroit du film antiraciste, le Parti Socialiste du tournant de 1983, et les soixante-huitards par le mépris prêté à Cabu pour les masses…

 

La référence au cinéma de Carné y est édifiante : un peuple aseptisé comme en une photographie de Robert Doisneau, apolitique, content de son sort, bien français…. Que l’on se rappelle le Quai des Brumes ou l’inquiétant boucher Zabel (un Juif ?) est le seul étranger présent… ou l’ouvrier François du « Jour se lève » totalement apolitique et foncièrement réactionnaire..

 

Riposte Laïque, pour l’instant errant dans un no man’s land, finira bien par s’arrimer… mais sûrement pas à gauche de la « gauche caviar » !

 

gAZi bORAt


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès