• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Tzecoatl

sur Corriger la myopie du progressisme économique : contre l'économie de marché ou contre le productivisme ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Claude Simon Tzecoatl 27 mai 2008 19:56

"L’économie de marché, c’est très simple, c’est la possibilité d’offrir librement ses services dans quelque domaine que ce soit ... c’est si simple que l’on ne voit pas très bien quoi imaginer d’autre !"

La nourriture, la santé ou l’éducation laissée en pâture à la liberté qu’offre le porte-monnaie est vraisemblablement une alternative qui fait rayer le parquet à certaines dents longues.

"Ce que vous voulez sans doute dire ... c’est qu’on en est encore loin, et que de nombreux porteurs de projets se voient interdire de les exprimer de les soumettre au jugement et à l’arbitrage de tous."

Qui a le droit de refuser un projet ? Essentiellement un banquier ou un financier.

Et permettez moi de douter de l’intégrité de votre notion de la liberté (video en bas de la page) :

http://www.neonline.be/sites/monnaie

 

"Le marché n’est pas encore très libre ... dans de nombreux domaines ( offre de services d’éducation, offre de services de santé, offre de services sociaux, offre de logements, offre de services de transport ... ) les monopoles d’état ne laissent pas beaucoup d’espaces aux innitiatives ... on ne s’étonne guère que tous ces secteurs soient en crise."

Il est évident que les quelques 50 millions d’américains qui n’ont pas de couverture sociale se sentent beaucoup plus libres de jouer avec leur santé qu’un français qui est obligé de contracter envers la sécurité sociale.

Et les banquiers américains ont bien essayé de faire du social avec les emprunts sub-primes, mais apparemment le marché libre n’est pas très efficace pour faire du social.

Après, on peut réclamer que n’importe qui est libre de s’auto-

Il va s’en dire que s’en tenir à un droit vieux de 200 ans ("droit naturel") est deux siècles plus tard une régression.

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès