• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de gaiaol

sur Affaire de Lille : un mariage annulé sur l'autel du politiquement correct


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

gaiaol 11 juin 2008 18:30

léon "Un divorce par requête conjointe aurait libéré la jeune femme exactement de la même manière qu’une annulation, sans introduire ce motif infamant et rétrograde."

je comprends et vous comprends. mais restons sur le terrain légal. la moralité est affaire de chacun et c’est une autre conjoncture.

meem un divorce par requête conjointe aurait dévoilé le choix qui a conduit les deux époux à se séparer. et il est homologué. inscrit pour toujours... de plus il y a partage des biens par décision judiciaire. pour un couple qui n’a jamais vécu ensemble, pourquoi aller aussi loin ?

donc il reste que l’annulation a été choisie et consentie par les deux parties pour pouvoir tourner la page au plus vite et recommencer leur vie ailleurs.

les motivations, les choix personnels sont encore affaire privée en france et c’est tant mieux. si ces choix personnels sont conservateurs, traditionnels, meem s’ils ne nous plaisent pas, ils ne sont pas d’ordre public. vouloir faire sa vie avec soit un puceau soit une prostituée sont toujours des choix personnels qui n’enfreignent aucunement la loi. si le mariage, institution publique concerne la loi, les raisons tant pour une annulation que pour un divorce restent aussi des choix privés. l’annulation a été acceptée par la jeune femme, pleinement consciente de son mensonge après deux années de liaison, ou elle avait soutenu n’avoir jamais eu d’intimité avec un autre homme.

c’était affaire entendue... ça ne l’est plus. tant mieux pour jacob... et tant pis pour elle...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès