• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de fonzibrain

sur Affaire de Lille : un mariage annulé sur l'autel du politiquement correct


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

fonzibrain fonzibrain 12 juin 2008 01:17

je me demande souvent pourquoi

nous nous sommes habitué à des :

"Vivement qu’on en finisse avec ces arriérés mentaux et qu’on les expulse du territoire."

du racisme pure et dure

ou

"Regardons une autre hypothèse :
1/ La femme subit la pression familiale et sociale qui la conditionne ou même l’oblige à accepter un mariage traditionnel
2/ elle ment car ses convictions religieuses ne sont pas aussi fortes que sa peur d’être rejetée par son entourage
3/ elle ne peut pas faire autrement que d’accepter la décision d’annulation de mariage, car de nouveau son entourage est si pesant qu’une opposition signifierait pour elle un rejet encore plus fort ; en acceptant, en effet, elle reste dans la norme, même si elle a ’fauté’ auparavant. "

 

Quelle hypothèse tient le mieux la route ? Etait-ce si difficile à comprendre ?

 

du presque racisme,une sorte de racisme déguisé, genre :

"ces gens ont des moeurs qui ne respectent pas les femmes",et même si ce raisonnement s’applique à des cas,peu nombreux mais qui existent,l’auteur de ce commentaire laisse sous entendre que ces" gens " font subir aux femmes des pressions ,que c’est un fait,normal pour eux.

en fait ce racisme est caché ,inconscient,

je veux dire par la que au moment d’élaborer son idée,l’auteur part d’un postulat qui dit :

 les arabes sont different et vivent differement de nous,du coup ca ne l’ettonne pas que cette femme ait subi des pressions.

naturellement,il pense cela et ensuite develloppe et argumente,mais son postulat de départ est faux et donc tout le reste est faux aussi.

 

je vous présente un livre très interessant

De l’angoisse à la méthode

 qui est devenu un ouvrage classique. Écrit dans un langage clair et précis, il étudie le rôle de la subjectivité inhérente aux chercheurs dans les sciences de l’homme, et en fait une pierre angulaire de toute science du comportement, au lieu de la considérer comme un obstacle à la connaissance.

de george devereux

http://www.unige.ch/fapse/SSE/groups/life/livres/alpha/D/Devereux_1980_A.ht ml

 

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès