• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jean Zin

sur Brèves estivales de physique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Zin Jean Zin 2 juillet 2008 16:52

Je ne suis pas un expert mais même les experts n’ont là-dessus que de faibles certitudes. On n’est même pas sûr que les vrais trous noirs existent, selon certains cela ne va jamais jusqu’à la "singularité". Il est presque certain qu’ils existent mais on n’en sait pas tellement dessus sinon "qu’ils n’ont pas de cheveux" (sic) ! C’est à dire que ce sont des objets lisses. Le fait que les trous noirs s’évaporent semble une conséquence logique de l’entropie et de l’incertitude quantique, mais ce n’est encore qu’un énoncé théorique, ce n’est pas une hypothèse confirmée par l’expérience. L’argument sur la non dangerosité du LHC est valable quelque soient les théories mais pas à cause de ce qu’on sait. On ne sait même pas si le LHC produira des mini-trous noirs (c’est peu probable sauf s’il y a des dimensions supplémentaires), donc on ne peut savoir s’ils s’évaporent vraiment. Les calculs semblent indiquer qu’il devraient s’évaporer immédiatement après formation car ce serait un trou noir très léger dont la force de gravitation est très petite, rien à voir avec un trou noir hypermassif résultant de l’effondrement d’une étoile et qui engloutit toutes les étoiles alentour jusqu’à nettoyer tout son espace environant. L’évaporation d’un trou noir est supposé être d’autant plus faible que le trou noir est massif, ce qui fait des temps supérieurs à l’âge de l’univers pour les véritables trous noirs alors que c’est immédiat pour les mini-trous noirs résultant de la collision de quelques protons.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès